Serviteur du peuple (parti politique)

parti politique ukrainien

Serviteur du peuple (en ukrainien : Слуга народу, Slouha narodou, abrégé en SN) est un parti politique ukrainien, fondé en 2016 sous la dénomination Parti du changement décisif (Партія рішучих змін) et renommé peu après du même nom que la série télévisée humoristique Serviteur du peuple, dont l’acteur principal est Volodymyr Zelensky.

Serviteur du peuple
Слуга народу (uk)
Image illustrative de l’article Serviteur du peuple (parti politique)
Logotype officiel.
Présentation
Leader Olena Shuliak
Fondation (Parti du changement décisif)
(Serviteur du peuple)
Personnalité Volodymyr Zelensky
Positionnement Attrape-tout ou centre[1]
Idéologie Libertarianisme[2]
Populisme[3],[4]
Démocratie directe[5]
Europhilie[6]
Anti-corruption[7]
Affiliation européenne ALDE
Couleurs Vert
Site web sluga-narodu.com
Représentation
Députés
242  /  450

Candidat à l'élection présidentielle de 2019 avec le soutien du parti, celui-ci est élu président d’Ukraine face au chef de l’État sortant, Petro Porochenko. Lors des élections législatives anticipées qui se tiennent dans la foulée, Serviteur du peuple obtient la majorité absolue des sièges à la Rada, le Parlement ukrainien.

HistoriqueModifier

DébutsModifier

Enregistré en , le parti s'appelle d'abord Parti du changement décisif[8]. Son dirigeant est alors Evgueni Iourdyga[9].

Le changement de dénomination pour Serviteur du peuple est annoncé le et le parti est enregistré le [10],[11]. Ce nom est le même que celui de la série télévisée comique Serviteur du peuple, diffusée à partir de 2015, et du film homonyme Serviteur du peuple 2, produit par le studio humoristique ukrainien Kvartal-95 en 2017[12],[13],[14]. Le , le dirigeant de l'organisation du parti devient Ivan Bakanov, qui dirige également le Studio Kvartal-95[15].

Selon le rapport du parti pour le deuxième trimestre 2018, est utilisé un bureau de 4 m2 à Kiev qui est fourni par un sponsor, le parti ne disposant d'aucuns moyens financiers et n'effectuant aucun paiement[16]. En , selon l'enquête publiée par sa direction, le parti reste purement virtuel : aucune activité n'a été menée à l'adresse prise en location par le parti. Selon le site d'information You Control c'est le cabinet d'avocat Kashura Lawyers à la tête duquel se trouve Aleksandre Anatoliyovitch Kashura qui donne un local de 4 mètres carrés en location gratuite au septième étage d'un immeuble d'affaires[17].

Élection présidentielle de 2019Modifier

En , Volodymyr Zelensky est désigné candidat du parti à l'élection présidentielle de 2019[18]. Il accède au second tour avec 30,2 % des suffrages exprimés avant d'être élu président d'Ukraine le avec 73,22 % des suffrages.

L'équipe de Studio Kvartal-95 tente de se dissocier de l'influence de l'oligarque Ihor Kolomoïsky sur leur candidat Zelensky. Kolomoïsky, qui est propriétaire de la chaîne de télévision 1+1, renonce à montrer une influence possible de sa part sur Zelensky. Ce dernier est en effet accusé parfois par certains d'être une marionnette de l'oligarque. Pour ses conseils et vu son inexpérience en matière politique, l'équipe de Kvartal-95 prend des avis de spécialistes tels que Viktor Adrousine, avocat réputé, directeur de l'Institut ukrainien du futur[19],[20].

Élections législatives de 2019Modifier

 
Logo de 2019 à 2020.

En , 5 % des Ukrainiens interrogés par la fondation Initiatives démocratiques Ilka Koutcheriva en collaboration avec le Centre Razoumkov déclarent vouloir voter pour Serviteur du peuple[21]. En , 8.3 % des Ukrainiens interrogés étaient prêts à voter pour ce même parti Serviteur du peuple[22].

Le député indépendant Vitaly Koupriy, ancien candidat à la présidentielle de 2019, se rallie à Zelensky et tente sans succès de former un groupe parlementaire qui lui est favorable[23]. Fraichement élu, Zelensky convoque des élections anticipées pour le [24].

Les trois premiers candidats sur la liste présentée aux électeurs par Serviteur du peuple sont Dmytro Razoumkov, Rouslan Stefantchouk et Iryna Venediktova. Le métis Zhan Beleniuk, médaillé olympique ukrainien, figure en dixième position[25].

Présidence ZelenskyModifier

De sa création à au moins la fin de l’année 2019, le parti ne mène aucune activité dans ses locaux, ne dispose d’aucun salarié et ne possède aucune section locale[26],[27],[28].

DirigeantsModifier

Chefs du parti 
PortraitIdentitéPériodeDurée
DébutFin
 David Arakhamia (en)[29]
(uk) Давид Арахамія
(né en )
 Ivan Bakanov
(uk) Баканов Іван Геннадійович
(né en )
1 an, 5 mois et 25 jours
 Dmytro Razoumkov
(uk) Разумков Дмитро Олександрович
(né en )
5 mois et 14 jours
 Oleksandr Kornienko (en)
(uk) Корнієнко Олександр Сергійович
(né en )
2 ans et 5 jours
 Olena Chouliak (en)
(uk) Шуляк Олена Олексіївна
(née en )
En cours7 mois et 14 jours

PositionnementModifier

L'idéologie du parti est jugée très floue avant la victoire de Volodymyr Zelensky à l’élection présidentielle de 2019. Selon l'écrivain et intellectuel Iouri Androukhovitch, l'équipe de Zelensky est une version soft du Parti des régions, d'inspiration pro-russe[30]. Le politologue Mihkaïl Bassarab affirme ainsi que Volodymyr Zelensky « apportera plus de tracas aux politiciens et aux populistes, […] puisqu'il est leur plus proche concurrent » et il attirera à lui une partie des électeurs pro-russes et avides de démagogie »[31].

Dans son programme pour les élections législatives de 2019, le parti propose l'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne et à l'OTAN[32]. Après avoir fait des déclarations ambigües en ce qui concerne la langue ukrainienne[33], Volodymyr Zelensky critique le vote d'une loi renforçant l'usage de la langue ukrainienne (hors sphères privée et religieuse)[34],[35],[36]. S’il déclare ne pas vouloir remettre en cause le statut de l’ukrainien comme langue unique d’État, il s'oppose à toute mesure coercitive en la matière[35].

Le programme de Serviteur du peuple comprend des éléments de démocratie directe et anti-corruption, comme la possibilité pour les citoyens de révoquer les députés[32].

Après l'élection de Zelensky à la présidence, Rouslan Stefantchouk — représentant de celui-ci à la Rada — annonce que le parti a choisi le libertarianisme pour idéologie principale[2]. Dans un entretien accordé en , Zelensky déclarait soutenir l'avortement, la légalisation du cannabis, de la prostitution et des jeux de hasard, mais ces propositions ne figurent pas dans le programme du parti pour les législatives de 2019[32].

RésultatsModifier

Élections présidentiellesModifier

Année Candidat Premier tour Second tour
Voix % Rang Voix % Rang
2019 Volodymyr Zelensky 5 714 034 30,24 1er 13 540 552 73,22 1er

Élections législativesModifier

Année Voix % Élus Rang Gouvernement
2019 6 307 793 43,16
254  /  450
1er Hontcharouk (2019-2020), Chmyhal (depuis 2020)

LogosModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Ukraine : Un député juif réclame la destitution du président », sur fr.timesofisrael.com (consulté le ).
  2. a et b (ru) « partiya zelenskogo vybrala svoey ideologiey libertarianstvo », meduza,‎ (lire en ligne).
  3. (en)Leonid Bershidsky, « This Comedy Star Wants to Be Ukraine’s Donald Trump », Bloomberg,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (en)Yuras Karmanau, « Comedian who plays Ukraine's president on TV leads real race », ABC News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (en)Ruslan Minich, « How Ukraine’s Leading Comedian Pulled Ahead in Polls », sur Atlantic Council, .
  6. (en)"Comedian who plays Ukraine's president on TV leads real race", The Lowell Sun (7 February 2019).
  7. (en) "Zelensky names fighting corruption, raising investment as priorities", Kyiv Post (25 January 2019).
  8. (uk) « Le "Parti des changements décisifs" a changé son nom de Serviteur du peuple », LB.ua (consulté le ).
  9. (uk) « “Serviteur du peuple”: Zelensky ne répondra pas au peuple si le parti va aux élections », sur www.chesno.org (consulté le ).
  10. (uk) « "Партія Рішучих змін" змінила назву на "Слуга народу" », sur lb.ua,‎ (consulté le ).
  11. (ru) « Минюст зарегистрировал партию "Слуга народа" », sur ukranews.com,‎ (consulté le ).
  12. La série et le film présentent un certain nombre de répliques en ukrainien à côté de la langue russe.
  13. (uk) « Un parti politique apparaît au nom de Serviteur du peuple », detector.media (consulté le ).
  14. (uk) « Le Ministère de la justice a enregistré le parti Serviteur du peuple », Українська правда (consulté le ).
  15. (uk) « Le parti Serviteur du peuple apparaît en Ukraine (В Україні з’явилася політична партія “Слуга народу”) », Інформаційне агентство Українські Національні Новини (УНН). Всі онлайн новини дня в Україні за сьогодні - найсвіжіші, останні, головні.,‎ (lire en ligne).
  16. (uk) « Rapport du parti politique Sluha narodou( Serviteur du peuple) sur les biens, les dépenses et les engagements financiers ( ЗВІТ політичної партії "Слуга народу" про майно, доходи, витрати і зобов’язання фінансового характеру) ».
  17. (uk) Serviteur du peuple est revenu à la vie. Le parti de Zelensky a reçu de l'argent sur son compte pour la première fois «Слуга народу» ожив. Партія Зеленського отримала перші гроші на рахунок // Glavcom.ua, 8 січня 2019.
  18. (uk) « Zelensky se présente aux élections », sur ua.interfax.com.ua.
  19. « Ukraine: un comédien favori du premier tour d'une présidentielle imprévisible », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. (uk) Roman Kravets, « A la limite de la plaisanterie. Comment Zelensky se prépare pour les élections (Межа жарту. Як Зеленський готується до виборів », Укайнскьа правда,‎ 25 жовтня.
  21. (uk) « élection, prévision en mai 2018 (Виборчі рейтинги: травень-2018) ».
  22. (uk) « Classement électoral en janvier 2019 (Виборчі рейтинги: січень-2019) ».
  23. « Ukraine : Zelensky président, et maintenant… », sur Libération.fr (consulté le ).
  24. « Ukraine: Zelensky convoque des législatives anticipées le 21 juillet », sur L'Obs (consulté le ).
  25. Le Point, magazine, « Beleniuk, lutteur métis et bientôt député malgré les préjugés en Ukraine », sur Le Point (consulté le ).
  26. (uk) « «Слуга народу» ожив. Партія Зеленського отримала перші гроші на рахунок » [« « Serviteur du peuple » est né : le parti de Zelensky a reçu les premiers fonds sur son compte »], sur glavcom.ua,‎ (consulté le ).
  27. (uk) « Руслан Стефанчук: "Усе вирішує Зеленський" » [« Ruslan Stefanchuk : « Tout est décidé par Zelensky » »], sur lb.ua,‎ (consulté le ).
  28. (uk) « У "Слузі народу" офіційно не працює жодної людини » [« Personne ne travaille officiellement au sein de « Serviteur du peuple » »], sur pravda.com.ua,‎ (consulté le ).
  29. « https://www.unian.net/politics/elenu-shulyak-izbrali-novoy-glavoy-partii-sluga-naroda-novosti-ukraina-11610337.html »
  30. (uk) Carrière de Zelensky, qui peut encore l' arrêter Кар’єра Володимира З., яку ще можна спинити. Zbruc.eu, 05.04.2019.
  31. (uk)Il est bon de critiquer les politiciens mais pour remporter une victoire cela ne suffit pas , il faut former une équipe Зеленський жартує всерйоз. «Критика і наступ на політиків це добре, але для перемог замало — необхідно сформувати команду», — експерт // День, 26 грудня 2018.
  32. a b et c (uk) « З якими обіцянками «Слуга народу» йде на вибори: 16 пунктів програми », sur glavcom.ua (consulté le ).
  33. (uk)Élections parlementaires 2019: 5 nouveaux partis;, radio Svoboda 15 nov.2018 5 відносно нових партій. Парламентські вибори-2019 // Радіо свобода, 15 листопад 2018.
  34. Benoît Vitkine, « En Ukraine, le débat de second tour aura lieu dans un stade de 70 000 places », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  35. a et b AFP, « Ukraine: à peine élu, Zelensky pris entre deux feux », sur lepoint.fr, (consulté le ).
  36. (en) « Poroshenko enacts Ukraine's language law », sur unian.info, (consulté le ).

Article connexeModifier