Service liechtensteinois pour la patrie

parti politique

Le Service liechtensteinois pour la patrie (en allemand : Liechtensteiner Heimatdienst ou LHD) est un ancien parti politique d'extrême droite du Liechtenstein.

Service liechtensteinois pour la patrie
(de) Liechtensteiner Heimatdienst
Image illustrative de l’article Service liechtensteinois pour la patrie
Logotype officiel.
Présentation
Fondation
Disparition
Fusionné dans Union patriotique
journal Stimme für heimische Wirtschaft, Kultur und Volkstum
Positionnement Extrême droite
Idéologie Corporatisme d'État
National socialisme

Il est un des deux partis à avoir fusionné au sein de l'Union patriotique.

Historique modifier

Le Service liechtensteinois pour la patrie est créé le dans le but de transformer le Liechtenstein en un État autoritaire basé sur le modèle autrichien instauré par le chancelier fédéral Engelbert Dollfuss en 1933, l'austrofascisme, et l'abolition des partis politiques[1],[2].

Très vite le LHD embrasse l'idéologie national-socialiste poussant plusieurs membres dont le cofondateur Eugen Schafhauser à claquer la porte[1],[3]. À partir de 1934 le mouvement s'oppose fermement aux naturalisations des juifs et demande la dissolution du Landtag le [1].

En 1935, le LHD s'allie avec le parti populaire chrétien-social pour former une alliance nommée l'opposition nationale ; affaiblis financièrement les deux partis fusionnent le , malgré de nombreuses oppositions internes, pour devenir l'Union patriotique[1],[4],[5].

Notes et références modifier

  1. a b c et d (de) Klaus Biedermann, Märten Geiger et Barbara Ospelt-Geiger, « Liechtenstein Home Service (LHD) », sur historisches-lexikon.li, (consulté le ).
  2. (de) « Liechtensteiner Heimatdienst », e-archiv.li, Liechtenstein National Archives (consulté le ).
  3. (de) « Schafhauser, Eugen », e-archiv.li, Liechtenstein National Archives (consulté le ).
  4. (de) Wilfried Marxer, « Vaterländische Union (VU) », sur historisches-lexikon.li, (consulté le ).
  5. (de) « Parties in Liechtenstein 1921-1943 », Prince and People: Liechtenstein Civics, School Office of the Principality of Liechtenstein, (consulté le ).

Voir aussi modifier