Service des affaires inclassables

livre de John Dickson Carr

Service des affaires inclassables
Auteur John Dickson Carr
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis[1]
Genre Recueil de nouvelles policières
Version originale
Langue Anglais
Titre The Department of Queer Complaints
Éditeur Heinemann
Lieu de parution Londres
Date de parution 1940
Version française
Éditeur Librairie des Champs-Élysées
Collection Le Masque no 1919
Lieu de parution Paris
Date de parution 1988
Nombre de pages 285

Service des affaires inclassablesThe Department of Queer Complaints dans l'édition originale britannique — est un recueil de nouvelles policières américain de John Dickson Carr publié pour la première fois en Angleterre en 1940, sous le pseudonyme de Carter Dickson.

Le recueil contient sept des neuf nouvelles du cycle du colonel Perceval March et quatre autres récits où s'estompe la frontière entre la rationalité et le fantastique.

Liste des nouvellesModifier

Les sept nouvelles du cycle du colonel Perceval March ouvrent le recueil (sans respecter l'ordre de composition) :

  • L'Homme qui vit l'invisible (The New Invisible Man) (1938) ;
  • L'Empreinte de pas dans le ciel (The Footprint in the Sky) (1940) ;
  • Chez personne (The Crime in Nobody's Room) (1938) ;
  • Chaud devant ! (The Hiding Place ou Hot Money) (1939) ;
  • Morte dans sa loge (Death in the Dressing-Room) (1939) ;
  • Le Rideau d'argent (The Silver Curtain) (1939) ;
  • Aube de mort (Error at Daybreak) (1938) ;

Suivent les quatre nouvelles isolées :

  • Le Second Bourreau (The Other Hangman) (1935) ;
  • Le Comble de l'horreur (New Murders for Old) (1939) ;
  • L'Arme invisible (Persons or Things Unknows) (1938) ;
  • Le Réveil des morts (Blind Man's Hood) (1937).

ÉditionsModifier

Éditions originales en anglais
Édition française

Notes et référencesModifier

  1. L'auteur est américain, bien que la première édition de ce roman soit parue en Angleterre.

SourceModifier

  • Roland Lacourbe, John Dickson Carr : scribe du miracle. Inventaire d'une œuvre, Amiens, Encrage, 1997, p. 131-134 et p. 263-264.