Serra Malagueta

Serra Malagueta
Carte sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 1 064 m
Massif Santiago
Administration
Pays Drapeau du Cap-Vert Cap-Vert
Géologie
Âge Miocène au Pliocène
Roches Basalte, basanite
Parc naturel de la Serra Malagueta
Image dans Infobox.
Vue d'une partie de la Serra Malagueta
Géographie
Adresse
Aire protégée
Parc naturel de la Serra Malagueta (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
774 ha
Point culminant
Malagueta (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Administration
Type
WDPA
Création

La Serra Malagueta (ou Serra da Malagueta[1]) est un massif montagneux d'origine volcanique du Cap-Vert, situé dans le Nord de l'île de Santiago.

Le site a été érigé en parc naturel.

GéologieModifier

 
Vue de la Serra Malagueta.

La géologie de la Serra Malagueta est semblable à celle du reste de Santiago. Elle est composée de basalte, de basanite et de basanitoïdes du complexe éruptif du Pico da Antónia. Les roches datent du Miocène au Pliocène[2].

FloreModifier

Dans l'enceinte du parc naturel on dénombre environ 124 espèces de plantes[3],[4], dont 28 sont des espèces (ou sous-espèces) endémiques. La plus remarquable est Limonium lobinii (carqueja de Santiago), endémique de la Serra Malagueta.

 
Echium hypertropicum à Ribeira Principal

Cette flore est confrontée à plusieurs menaces, tout d'abord la concurrence d'espèces envahissantes en provenance de l'extérieur du parc, telles que Lantana camara (lantuna) et Furcraea foetida (carrapato), d'autre part l'utilisation qui en est faite par la population locale (bois de chauffage et applications médicinales). Un équilibre doit donc être sans cesse trouvé entre la préservation de la biodiversité et les besoins de la population[3],[4].

Parmi les plantes endémiques aux vertus médicinales figurent Artemisia gorgonum (losna), Campanula jacobaea (contra bruxa azul), Campylantus glaber ssp. Glaber (alecrim-brabo), Echium hypertropicum (lingua-de-vaca), Globularia amygdalifolia (mato-boton/modronho), Lavandula rotundifolia (aipo-rotcha), Satureja forbesii (erva-cidreira), Sideroxylon marginata (marmulano), Tornabenea annua (funcho), Umbilicus schmidtii (balsâmo), Verbascum capitis-viridis (sabão de feiticeira). D'autres sont utilisées pour nourrir le bétail, comme Sonchus daltonii (coroa-de-rei) ou pour marquer les animaux, comme Euphorbia tuckeyana (tortolho)[3],[4].

Plusieurs espèces sont considérées comme en en danger de disparition à Santiago, c'est le cas de Conyza feae (losna-brabo), de Conyza pannosa (taba), tandis que Limonium lobinii (carqueja-de-Santiago) est une espèce menacée que l'on ne trouve nulle part ailleurs[3],[4].

FauneModifier

Le parc abrite 19 espèces d'oiseaux, dont huit endémiques, tels que Ardea purpurea bournei (garça vermelha de Santiago), le Martinet du Cap-Vert (Apus alexandri ou localement andorinhão), ou le Moineau du Cap-Vert (Passer iagoensis ou tchota-terra)[5]. Beaucoup d'entre eux sont menacés, comme la Rousserolle du Cap-Vert (Acrocephalus brevipennis), Ardea purpurea bournei ou Buteo buteo bannermani. L'un des oiseaux les plus répandus dans le parc est le martin-chasseur à tête grise (Halcyon leucocephala ou passarinha).

On rencontre aussi six espèces de reptiles, dont quatre endémiques, comme Chioninia spinalis spinalis (lagartixa pintada), Chioninia vaillantii (lagarto) et Tarentola rudis rudis (osga), ainsi qu'une espèce d'amphibiens endémique du Cap-Vert et une espèce introduite, Bufo regularis (sapo)[5].

Quatre espèces de mammifères vivent dans le parc, principalement des rongeurs et un singe (Cercopithecus aethiops), auxquels il faut ajouter les chauves-souris[5].

Les invertébrés, notamment les insectes, y sont nombreux. Certains sont assez communs, tel le Sphinx tête de mort (Acherontia atropos) ou Papilio demodocus, et d'autres sont menacés, comme Diplognata gagetes[5].

Notes et référencesModifier

  1. La malagueta (Capsicum) est un genre de piment ; c'est donc littéralement « la montagne du piment ».
  2. República de Cabo Verde 2007, p. 31
  3. a b c et d (en) « Endemic Plants of Serra Malagueta « Copie archivée » (version du 29 mai 2010 sur l'Internet Archive) », Eco Serra Malagueta
  4. a b c et d (en) Isildo Gomes et al., Endemic plants and indigenous trees of the Cape Verde islands, Ministry of Environment, Agriculture and Fishery and the Projects « Conservation and Exploration of the Natural Resources on the Island Fogo » (Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeitand) and « Conservation of Biodiversity », 2003
  5. a b c et d (en) « « Wildlife of Serra Malagueta »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) », Eco Serra Malagueta

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

BibliographieModifier

  • (fr) Michel Lesourd (dir.), « Serra Malagueta », in Le Cap-Vert, les Éd. du Jaguar, Paris, 2006, p. 110 (ISBN 978-2-86950-408-0)
  • (pt) República de Cabo Verde, Plano de Gestão do Parque Natural de Serra Malagueta, , 255 p. (lire en ligne)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :