Sergueï Salnikov

joueur de football russe
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salnikov.

Sergueï Salnikov
Image illustrative de l’article Sergueï Salnikov
Sergueï Salnikov en 1958
Biographie
Nom Sergueï Sergueïévitch Salnikov
Nationalité Drapeau : URSS Soviétique
Naissance
Lieu Krasnodar (URSS)
Décès (à 58 ans)
Lieu Moscou (URSS)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 1942-1960
Poste Attaquant, puis entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1942-1943 Drapeau : URSS Spartak Moscou
1943-1945 Drapeau : URSS Zénith Léningrad 029 (14)
1946-1949 Drapeau : URSS Spartak Moscou 099 (30)
1950-1954 Drapeau : URSS Dynamo Moscou 127 (33)
1955-1960 Drapeau : URSS Spartak Moscou 126 (39)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1954-1958 Drapeau : URSS Union soviétique 020 (11)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1961 Drapeau : URSS Chakhtior Chakhty
1964 Drapeau : URSS Fakel Voronej
1967 Drapeau : URSS Spartak Moscou
1971-1972 Drapeau : Afghanistan Maaref Kaboul
1976-1977Drapeau : Afghanistan Afghanistan
1978 Drapeau : URSS Krasnaïa Presnia
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Sergueï Salnikov sur un timbre postal russe (2015).

Sergei Sergueïévitch Salnikov (en russe : Сергей Сергеевич Сальников), né le à Krasnodar et décédé le à Moscou, est un joueur de football international soviétique, distingué Maître émérite des sports de l'URSS en 1954[1], membre du club Grigory Fedotov, réservé aux joueurs soviétiques et russes ayant inscrit plus de 100 buts dans leur carrière dans le championnat soviétique. Il est décoré de l'Ordre de l'Insigne d'honneur en 1957.

Salnikov est diplômé de la faculté des entraineurs de l'Université d’État de l'éducation physique, du sport, de la jeunesse et du tourisme de Russie en 1955, puis, de la Faculté de journalisme de l'université de Moscou en 1961. Il se reconvertit ensuite en entraineur et intervient aussi comme commentateur sportif[1].

Il est le père de la joueuse de tennis Julia Salnikova (plus tard connue sous le nom de Julia Apostoli), elle-même mère de Stéfanos Tsitsipás, également joueur de tennis.

CarrièreModifier

DébutsModifier

Salnikov intègre l'équipe du Spartak Moscou en 1942 mais il ne joue pas beaucoup à cause de la Seconde Guerre mondiale qui provoque une annulation du championnat soviétique pendant quatre ans. En 1944, Salnikov joue pour le Zenith et remporte la coupe d'URSS après une victoire sur le CSKA Moscou. Il fait ses grands débuts en 1945 et inscrit sept buts lors de la saison 1945 et finit 6e avec Leningrad du championnat.

Retour au SpartakModifier

L'attaquant soviétique revient au Spartak en 1946 et inscrit neuf buts ce qui lui permet de se classer septième ex-æquo au classement des buteurs, il remporte sa seconde coupe nationale. Le Spartak conserve son titre en coupe d'URSS en 1947 contre le Torpedo Moscou.

Infidélité avec le DynamoModifier

Après la saison 1949, Sergei s'engage avec le Dynamo,autre club de Moscou. Il finit à la seconde place en 1950 et effleure le titre de champion de justesse. Il n'arrive pas à obtenir un titre de champion avant 1954 lors de sa dernière saison avec le club.

Second retour au SpartakModifier

De retour au Spartak, Salnikov finit second en 1955 mais remporte le championnat d'URSS ce qui lui permet d'être sélectionné pour les Jeux olympiques d'été de 1956 où il marque deux buts en quarts de finale contre l'Indonésie et remporte la médaille d'or. En 1957, le club rate un peu sa saison terminant troisième mais rebondit en décrochant le titre de champion, le dernier de la carrière de Salnikov. Cependant, il participe à la Coupe du monde 1958 et participe à trois des cinq matchs de l'URSS éliminé en quart de finale. Le Spartak finit à une piètre sixième place en 1959 et une septième en 1960. Salnikov prend sa retraite après cette désillusion.

EntraineurModifier

Salnikov, dès sa retraite, devient entraineur d'abord pour des petites équipes avant de passer par le Spartak Moscou comme adjoint ou même en Afghanistan.

DécèsModifier

Le , après un match amical entre l'équipe de Spartak et les vétérans du club, dans les vestiaires, satisfait de la victoire, il a juste le temps de lancer à l'un de ses amis "Tu m'as vu faire, mon vieux", quand penché pour défaire ses lacets il s'effondre terrassé par une crise cardiaque. Les mesures de réanimation entreprises sur le champ s'avèrent inefficaces[2]. Il sera inhumé au cimetière de Kountsevo.

Statistiques de joueurModifier

Statistiques de Sergueï Salnikov
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Total
Division M B M B M B
1944   Zénith Léningrad - - - 7 3 7 3
1945   Zénith Léningrad D1 20 8 2 3 22 11
Sous-total 20 8 9 6 29 14
1946   Spartak Moscou D1 19 9 - - 19 9
1947   Spartak Moscou D1 21 2 3 4 24 6
1948   Spartak Moscou D1 22 6 4 0 26 6
1949   Spartak Moscou D1 26 11 4 7 30 18
Sous-total 88 19 11 11 99 30
1950   Dynamo Moscou D1 35 8 4 1 39 9
1951   Dynamo Moscou D1 27 9 2 2 29 11
1952   Dynamo Moscou D1 14 4 3 0 17 4
1953   Dynamo Moscou D1 19 6 4 1 23 7
1954   Dynamo Moscou D1 18 2 1 0 19 2
Sous-total 113 29 14 4 127 33
1955   Spartak Moscou D1 19 12 3 0 22 12
1956   Spartak Moscou D1 21 7 - - 21 7
1957   Spartak Moscou D1 20 5 4 0 24 5
1958   Spartak Moscou D1 23 7 4 2 27 9
1959   Spartak Moscou D1 17 3 2 2 19 5
1960   Spartak Moscou D1 13 1 - - 13 1
Sous-total 113 35 13 4 126 39
Total sur la carrière 334 91 47 25 381 116

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (ru) « Виртуоз Сальников », sur sportsdaily.ru,‎ (consulté le 20 novembre 2015)
  2. (ru) Геннадий Ларчиков, «Я потерял «заслуженного», но приобрел «Спартак»!», sur sovsport.ru,‎ (consulté le 20 novembre 2015)

Liens externesModifier