Ouvrir le menu principal
Sergo Goglidzé
Sergo Goglidze 1901-1953.jpg
Sergo Goglidzé
Fonction
Parlementaire du Soviet suprême de l'Union soviétique
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Сергей Арсеньевич ГоглидзеVoir et modifier les données sur Wikidata
Allégeance
Activité
Autres informations
Parti politique
Grade militaire
Conflit
Distinctions

Sergo Arsenevich Goglidzé (en russe : Сергей Арсеньевич Гоглидзе), né en 1901 et mort exécuté le 23 décembre 1953, fut un haut du dirigeant du NKVD soviétique.

BiographieModifier

Goglidzé naît dans la région de Koutaïssi en Géorgie. Il rejoint la Tchéka (devenue Guépéou ensuite NKVD) en 1921 et après y avoir servi dans les troupes de gardes-frontières, il est nommé en 1934 commissaire du peuple aux affaires intérieures d'abord de la RSFS de Transcaucasie, ensuite en 1937 de la République socialiste soviétique de Géorgie. En Novembre 1938, il est assigné à la tête du NKVD de la région de Léningrad avec pour tâche de le purger après le renvoi de Nikolai Iejov. En 1941 il est envoyé en Bessarabie annexée où il supervisa la déportation des populations jugées "anti-soviétiques". En juillet 1941, après l'invasion allemande, il est nommé à Khabarovsk dans l'extrême-orient russe comme responsable régional du NKVD. En 1951, il est promu comme vice-ministre de la sécurité d'état (MGB) où il se chargea notamment de l'instruction de l'affaire du "complot des blouses blanches".

Démis de ses fonctions après la chute de son mentor et compatriote géorgien Béria suite à la lutte de pouvoir qui suivit la mort de Staline, il est arrêté, jugé et exécuté le 23 décembre 1953 à Moscou avec Béria et plusieurs des proches collaborateurs de ce dernier, dont Vsevolod Merkoulov et Bogdan Koboulov. Membre candidat du Comité Central du Parti communiste de l'Union soviétique, il fut élu député du Soviet suprême en 1937.

DécorationsModifier