Sergio Cresto

Sergio Cresto
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 30 ans)
CorseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Sport

Sergio Cresto, né le à New York et décédé le dans la descente du col d'Ominanda en Corse sur la D 18, était un copilote italo-américain de rallye domicilié à Ospedaletti près de Sanremo en Italie, ses cendres seront jetées au large de la ville en mer, conformément à ses souhaits couchés par écrit testamentaire à Ajaccio, 10 jours à peine avant sa disparition..

Paysage de Castirla, village situé au nord de l'accident sur la route départementale n°18.

BiographieModifier

Il commence la compétition automobile internationale en 1977 sur Opel Kadett GT/E par une navigation lors du rallye de Sicile, il termine troisième du tour d'Italie automobile en 1978 avec Leo Pittoni et Renzo Magnani sur Lancia Stratos.

Outre Carlo Capone (en 1984) et Henri Toivonen (en 1986), ses deux principaux pilotes, il eut également l'occasion d'être aux côtés de performants pilotes italiens, tels le champion d'Italie des rallyes 1982 Tonino Tognana (de 1979 à 1981), Andrea Zanussi (en 1981, 1983 et 1985 en terminant alors 2e du rallye de Catalogne), le futur triple champion italien 1994-96 Franco Cunico (en 1982) et Attilio Bettega (en 1984, 4e à l'Acropole et 7e en Corse, et en 1985 pour deux épreuves européennes, notamment le rallye de la Costa Smeralda - 2e place - peu avant son décès début mai de la même année au Tour de Corse sur la Lancia Rally 037).

Le , exactement un an après son ancien pilote Bettega, Cresto trouve la mort en Corse sur Lancia Delta S4, en compagnie d'Henri Toivonen, la voiture tirant tout droit dans un virage, tomba dans un petit ravin au bout d'une ligne droite en s'embrasant contre des arbres lors de la 18e épreuve spéciale Corte-Taverna, alors qu'Henri Toivonen précédait Bruno Saby de 2 min 45 s au classement général provisoire de l'épreuve, tuant également le pilote finlandais favori pour le titre du championnat du monde 1986.

Quelques semaines plus tôt, le décès de trois spectateurs — ainsi qu'une quarantaine de blessés — lors de la perte de contrôle de la Ford RS200 de Joaquim Santos, souleva des questions sur les emplacements des spectateurs sur le bord de la route et la puissance et la fiabilité des voitures du Groupe B. La mort de Toivonen et Cresto entraîna l'arrêt définitif du Groupe B à l'issue du Championnat du monde des rallyes 1986.

PalmarèsModifier

TitreModifier

Victoire en WRCModifier

7 victoires en ERCModifier

Liens externesModifier