Serge Ninn

anarchiste français

Jean, René Senninger
Serge Ninn
Naissance
Le Bonhomme (Haut-Rhin)
Décès (à 98 ans)
Cabourg (Calvados)
Origine Français
Cause défendue

Serge Ninn de son vrai nom Jean, René Senninger, né le au Bonhomme et mort le à Cabourg, est un militant communiste libertaire[1] puis anarchiste individualiste.

Membre de la fraction clandestine Organisation Pensée Bataille au sein de la Fédération anarchiste en 1950, il en révèle publiquement l'existence en .

Surréaliste depuis les années 1940, il est élu Provéditeur Général du Collège de 'Pataphysique en 2007.

BiographieModifier

En 1945[2], il rencontre sa future femme, Giliana Berneri[3], fille cadette de Camillo Berneri[4].

Le , au congrès de fondation de la Fédération des Jeunesses Anarchistes à Dijon, il est élu au Comité national, comme adjoint de Paul Champs, responsable de la commission de presse[5].

Il adhère à la Fédération anarchiste, où il milite au groupe Sacco et Vanzetti du 5e arrondissement de Paris avec, notamment Georg K. Glaser, Jean-Max Claris, Giliana Berneri et Gilbert Devillard[6].

Organisation Pensée BatailleModifier

Au début de l'année 1950, il est parmi les fondateurs avec Louis Estève, Roger Caron, Robert Joulin, André Moine et Georges Fontenis, de l'Organisation Pensée Bataille au sein de la Fédération anarchiste. L'objectif est de former une fraction communiste libertaire pour s'opposer à la fraction individualiste qui bloque l'évolution de la FA, d'en prendre le contrôle et d'en faire une organisation révolutionnaire structurée avec une ligne politique unique.

Au congrès tenu les 27- à Paris, il est élu au Comité national de la FA comme secrétaire à la propagande[7].

Il est alors membre du groupe Kronstadt. En , il est exclu de l'Organisation Pensée Bataille[8]. En , la FA devient Fédération Communiste Libertaire.

Le , Serge Ninn révèle l'existence de l'OPB, malgré l'engagement pris à l'origine de ne jamais la rendre publique[9],[10]. Le groupe Kronstadt publie quelques mois plus tard, un « Mémorandum » dénonçant les pratiques « autoritaires » de l’Organisation Pensée Bataille.

Georges Fontenis réplique dans son ouvrage Changer le monde : « le Mémorandum aborde la question de l'OPB « parti clandestin » dont on oublie de dire la part capitale qu'ont prise trois militants de Kronstadt à sa création. Si on ajoute à ces militants, Serge Ninn, Blanchard et Emery, Giliana Berneri qui fut « au parfum » dès le départ, on peut dire que le groupe Kronstadt a représenté une importante partie de l'équipe de départ. Ma correspondance avec ces membres du groupe Kronstadt montre surabondamment la part essentielle prise par ces militants dans la prise en mains de la FA par l'OPB »[11]

En 1956, il participe à L'Alliance ouvrière anarchiste[12]

Anarchistes et surréalistesModifier

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, Serge Ninn est membre du Groupe surréaliste de Londres. Il fréquente ensuite le Groupe surréaliste à Paris avant de rejoindre le Collège de 'Pataphysique[13]. En 1956, il est membre du Collège de 'Pataphysique, pro-dataire en 1957 et Provéditeur Général en 2007[14].

Après la guerre, les surréalistes collaborent avec la Fédération anarchiste. Georges Fontenis et Serge Ninn organisent les rencontres entre anarchistes et surréalistes, notamment avec André Breton. En 1951, une rubrique hebdomadaire régulière leur est dédiée dans les colonnes du Libertaire : Le Billet surréaliste[15].

ŒuvresModifier

  • Les 400 coups des 100 gardes, Cymbalum pataphysicum, circa 1979[16].
  • Du restraint pataphysique et de la participation, Collège de pataphysique, CXXII, 1994[17].
  • Une vie de chien, Collège de pataphysique, CXXXIII, 2006[18].

ArticlesModifier

  • Le Clair de Terre. « Surréalisme – Critique sociale », no 1, 1945[19]
  • Free unions = [Unions] libres, London, Surrealist Group in England, 1946[20].
  • Liberté de mouvement, Plus Loin, no 1, , texte intégral.
  • Le Libertaire (1917-1956), Catalogue des articles, Classement par auteurs, Serge Ninn, Pseudonyme de Senninger, texte intégral.

BibliographieModifier

  • Georges Fontenis, Changer le monde : Histoire du mouvement communiste libertaire, 1945-1997, Toulouse, Le Coquelicot, 2000[21].
  • Roland Breton, La rencontre entre surréalistes et anarchistes dans les années cinquante, RA.forum, , texte intégral.
  • Cédric Guérin, Anarchisme français de 1950 à 1970, Mémoire de Maitrise en Histoire contemporaine sous la direction de Mr Vandenbussche, Villeneuve d’Ascq, Université Lille III, 2000, texte intégral, pdf.

NoticesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, « Le Maitron » : Serge Ninn.
  2. Libcom : Berneri, Giliana, 1919-1998.
  3. Dictionnaire international des militants anarchistes : BERNERI, Giliana [épouse SENNINGER].
  4. Jean Sauvy, Mon parcours dans le siècle: 1947-2001, L'Harmattan, 2004, page 12.
  5. Dictionnaire international des militants anarchistes : CHAMPS, Paul.
  6. Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, « Le Maitron » : DEVILLARD Gil.
  7. Dictionnaire international des militants anarchistes : LUSTRE, René.
  8. Dictionnaire international des militants anarchistes : EMERY, Léo.
  9. Alexandre Skirda, Autonomie Individuelle et Force Collective - Les anarchistes et l’organisation de Proudhon à nos jours, éditions A.S., 1987, texte intégral.
  10. Cédric Guérin, Anarchisme français de 1950 à 1970, Mémoire de Maitrise en Histoire contemporaine sous la direction de Mr Vandenbussche, Villeneuve d’Ascq, Université Lille III, 2000, texte intégral, page 32.
  11. Georges Fontenis, Changer le monde : Histoire du mouvement communiste libertaire, 1945-1997, Toulouse, Le Coquelicot, 2000, page 239.
  12. Christophe Bourseiller, L'extrémisme: Enquête sur une grande peur contemporaine, CNRS éditions, 2012, page 135.
  13. Roland Breton, La rencontre entre surréalistes et anarchistes dans les années cinquante, RA.forum, novembre 2005, texte intégral.
  14. BNF : notice.
  15. Libcom : 1919-1950: The politics of Surrealism.
  16. BNF : notice.
  17. BNF : notice.
  18. BNF : notice.
  19. Revues-litteraires.com : notice.
  20. University of Wisconsin : notice.
  21. Cira : notice.