Serge Michel (journaliste)

journaliste suisse

Serge Michel, né à Yverdon-les-Bains en 1969, est un journaliste, directeur éditorial de Heidi.news et essayiste vaudois, lauréat du prix Albert-Londres en 2001 pour son travail en Iran.

Serge Michel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Père
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

BiographieModifier

Fils de l'artiste et architecte Jean-Paul Michel et d'une bibliothécaire, Serge Michel passe son bac à Yverdon et part aussitôt s'essayer au reportage, en réalisant comme pigiste dès 1989 des reportages en Europe de l'Est et au Moyen-Orient pour le Journal de Genève.

En 1992 et 1993, il effectue avec le photographe Yves Leresche l’Europe des Mers, un tour par la route de tous les rivages d'Europe d'Odessa à Saint-Pétersbourg qui donne lieu à une série dans le Journal de Genève et dans El Pais, à un supplément de Courrier international (), à un livre et à une exposition organisée par le Musée de l'Élysée à Lausanne.

En 1994, il entre au Nouveau Quotidien dont il est de 1996 à 1998 le correspondant à Zurich d'où il couvre l'affaire des fonds juifs en déshérence et la montée en puissance de Christoph Blocher. En 1999, il s'installe à Téhéran où il travaille pour le Temps, le Figaro et le Point. En 2002 il s'installe à Belgrade et en 2004 il dirige la rubrique Monde du magazine l'Hebdo, à Lausanne.

Pendant les émeutes de 2005 dans les banlieues françaises, Serge Michel ouvre pour l'Hebdo en Seine-Saint-Denis le Bondy Blog[1] où la moitié de la rédaction va se relayer avant que le blog ne soit confié en mars 2006 à de jeunes blogueurs locaux. Il reste jusqu'en 2013 l'un des responsables de l'association qui gère le blog.

En 2006 il s'installe en Afrique de l'Ouest comme correspondant du Monde et travaille régulièrement avec le photographe Paolo Woods[2].

Avec Paolo Woods, Claude Baechtold, Gabriele Galimberti, Edo Delille et Alexandre Tzonis, il publie Au pays du Louvre, premier ouvrage de sa maison d'édition fondée en 2004, Riverboom. Suivront Pékin, Pôle Nord, Afghanistan et Switzerland versus the World.

En , il devient rédacteur en chef adjoint du quotidien Le Temps à Genève[3].

Puis en , Serge Michel est directeur adjoint des rédactions au Monde[4]. Puis en grand reporter, toujours pour Le Monde. En , il lance pour Le Monde une édition africaine appelée Le Monde Afrique[5], qui va employer une dizaine de personnes à Paris et une trentaine de correspondants et chroniqueurs sur le continent. En , il quitte Le Monde et se consacre à un projet de nouveau média suisse, Heidi.news[6]. Il est un des cofondateurs et le directeur éditorial.

DistinctionsModifier

2001 Prix Albert Londres[7]

Livres parusModifier

  • L'Europe par ses côtes, Syros,
    Coécrit avec Yves Leresche
  • Un monde de brut, sur les routes de l'or noir, Seuil,
    Coécrit avec Serge Enderlin et Paolo Woods
  • American Chaos, retour en Afghanistan et en Irak, 2002-2004, Seuil,
    Coécrit avec Paolo Woods
  • Bondy Blog, avec la rédaction de L'Hebdo, Seuil,
  • La Chinafrique, Pékin à la conquête du continent noir, Grasset,
    Coécrit avec Michel Beuret et Paolo Woods
  • China Safari, On the Trail of Beijing's Expansion in Africa, Nation Books,
    édition américaine
  • Marche sur mes yeux. Portrait de l’Iran d’aujourd’hui, Grasset,
    Coécrit avec Paolo Woods (photos)

Notes et référencesModifier

  1. BondyBlog
  2. (en-US) « Paolo Woods – College Life and Writing Tips » (consulté le )
  3. Serge Michel, nommé rédacteur en chef adjoint du « Temps », La rédaction du Bondy Blog, 15/04/2010
  4. « Une nouvelle équipe à la direction des rédactions du "Monde" », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Afrique - Actualités, vidéos et infos en direct », sur Le Monde.fr (consulté le )
  6. « À la Une », sur www.heidi.news (consulté le )
  7. Les lauréats 2005 du Prix Albert-Londres

SourcesModifier

Liens externesModifier