Ouvrir le menu principal

Serge Lapébie

coureur cycliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lapébie.
Serge Lapébie
Serge Lapébie (1971).jpg
Serge Lapébie en 1971.
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 43 ans)
AuvillarVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Équipes professionnelles
1970-1971Sonolor-Lejeune
1972-1973Bic
1973De Kova - Lejeune
1973Gan - Mercier
1974Jobo - Lejeune
1975Gitane - Campagnolo
1976Merlin Plage
Stèle au col de menté.JPG
plaque commémorative
Tombe Serge Lapebie.jpg
Vue de la sépulture.

Serge Lapébie, né le à Neuilly-sur-Seine et mort le à Auvillar, est un ancien coureur cycliste professionnel français.

Sommaire

BiographieModifier

Serge Lapébie est le fils de Guy Lapébie et le neveu de Roger Lapébie, eux-mêmes anciens coureurs cyclistes professionnels.

Il se tourne lui-même vers le cyclisme, suivant les conseils de son père. Il obtient plusieurs succès dans les rangs amateurs, comme Paris-Vierzon en 1969, puis passe professionnel en 1970 au sein de l'équipe Sonolor-Lejeune. Ses deux premières saisons, perturbées par une blessure à l'épaule consécutive à une chute sur Paris-Roubaix; sont décevantes. En 1972, il intègre l'équipe Bic, dirigée par Maurice De Muer. Il remporte notamment le Grand Prix de Saint-Raphaël. En 1974, il chute lourdement lors de l'arrivée de la 1re étape du Grand Prix du Midi libre, à cause d'une voiture mal garée. Malgré un retour à la compétition, il prend sa retraite deux ans plus tard.

Dès lors, il assure la gestion de l'hôtel-restaurant créé par son père au col de Menté, transformé en centre de vacances pour le comité d'entreprise du groupe Pernod Ricard. Il s'engage également dans l'organisation de l'épreuve cyclosportive « La Lapébie », à Bagnères-de-Luchon.

Il meurt dans un accident de voiture le , au retour d'une remise de récompenses de cette épreuve[1].

Il est enterré au cimetière de la Chartreuse à Bordeaux.

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Paul Ollivier, Roger et Guy Lapébie, Glénat, coll. « La véridique histoire », (ISBN 2723432149), p. 219-220.

Liens externesModifier