Septante et un

Septante et Un
Le logo de l'émission Septante et Un.
Le logo de l'émission Septante et Un.

Genre Jeu télévisé
Réalisation David fiore
Présentation Jean-Michel Zecca
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue Français
Nombre de saisons 17 (2019-2020)
Nombre d’émissions 4 300 au 11 mars 2020
Programme similaire Que le meilleur gagne
Au pied du mur !
1 contre 100
Production
Lieu de tournage RTL House
Durée environ 25 minutes
Format d’image 16/9
Société de production NES Productions
Diffusion
Diffusion RTL-TVI
Lieu de première diffusion Drapeau de la Belgique Belgique
Date de première diffusion
Public conseillé Tous public
Site web http://www.rtltvi.be/

Septante et un est un jeu télévisé belge présenté par Jean-Michel Zecca sur RTL-TVI. Le but du candidat est d'éliminer les 70 personnes du public. Pour cela, il peut choisir les questions auxquelles lui-même et le public devront répondre.

Lancé le , le jeu diffuse son 4000e numéro le avec une spéciale Télévie et Maria Del Rio comme candidate unique.

Le concept est distribué par Headstrong Entertainment sous le titre Beat the Crowd à destination du marché international[1]. Dans la version française, l'émission est présentée par Vincent Perrot sous le nom de Un contre tous durant l'été 2005 sur France 3. A ce jour, aucune autre chaîne étrangère n'a acheté le format.

Déroulement du jeuModifier

Dans les premières saisons du jeu, le candidat unique était sélectionné lors des auditions régionales se déroulant dans l'ensemble de la Belgique francophone. Ces auditions se déroulaient simultanément aux sélections (auditions) des candidats du public, les membres du casting choisissant une réserve de candidats uniques convoqués lors de chaque journée de tournage. une journée de tournage typique comporte l'enregistrement de 6 émissions avec le même public, les candidats uniques n'apparaissant pas dans les émissions où ils n'intervenaient pas. Comme les émissions n'ont aucun ordre prédéfini, les émissions enregistrées lors d'une journée de tournage sont ensuite diffusées mélangées à celles issues d'autres journées de tournage afin que les téléspectateurs ne reconnaissent pas les participants d'une journée à l'autre.

Ensuite, jusqu'au vendredi , la sélection du candidat unique se faisait au début de l'émission par une question de rapidité où les candidats devaient choisir la bonne réponse parmi trois propositions. Depuis le lundi , le candidat unique est sélectionné de façon totalement aléatoire.

Ce candidat affronte les 70 autres personnes restées dans le public qui répondent aux questions dans un temps imparti de sept secondes, tout comme le candidat. Lorsqu'un membre du public donne une mauvaise réponse, il est éliminé et lorsque le candidat se trompe, il ne gagne pas d'argent et l'ordinateur sélectionne au hasard une personne éliminée pour la remettre en jeu.

De la première à la sixième question, les questions sont présentées par thème ; le candidat unique a donc le choix entre trois thèmes divers et variés derrière lesquels se trouve la question précise. À partir de la septième question, le candidat visionne immédiatement les trois questions précises, ce qui lui permettra d'avoir un avantage sur le public afin d'éliminer ce dernier.

Si une ou plusieurs personnes du public n'ont pas été éliminées à l'issue de la 10e question, elles sont désignées gagnantes de la partie et se partagent la cagnotte amassée par le candidat qui lui remporte 10 € par personne éliminée.

À la fin du jeu, si et seulement si le candidat unique a réussi à éliminer les 70 personnes du public, Jean-Michel Zecca lui propose le "Quitte ou double". Le candidat aura alors la possibilité de doubler sa cagnotte par une 11e question où il pourra choisir à nouveau parmi trois questions précises. En cas de bonne réponse, il doublera sa cagnotte, en cas de mauvaise réponse, il repartira les mains vides, c'est-à-dire avec 0 €.

Les gainsModifier

Chacune des trois premières questions rapporte 100  à condition que le candidat réponde correctement. Les autres questions rapportent successivement 200  pour la 4e, 5e et 6e question, 400  pour la 7e, 8e et 9e et enfin 500  pour la dernière. Le candidat peut donc accumuler un montant de 2 600  grâce aux 10 questions. Grâce au Quitte ou double, le candidat pourra remporter un maximum de 5 200 .

Le 25 octobre 2012, un candidat, Nicolas Descamps, originaire de Braine-le-Comte, remporte 4600€ après avoir donné 8 bonnes réponses sur les 10 premières questions du jeu. Au Quitte ou double, il sélectionne la question « Avant Mickey, quel prénom avait choisi Disney pour ce personnage ? » et répond « Mortimer » avant l'apparition des propositions. A ce jour, il s'agit du plus gros gain établi dans l'émission[2].

Le blikModifier

Le blik est un joker que le candidat peut utiliser une fois à sa guise entre la 4e et la 9e question. Le blik permet au candidat de visionner les réponses du public. Il a ensuite trois possibilités : soit garder sa réponse, soit modifier sa réponse ou même changer de question.

Avec les humoristesModifier

Lors du premier Pirette Show, le show de François Pirette maintenant disparu des écrans, Pirette a participé à une émission-sketch de Septante et Un en compagnie de Jean-Michel Zecca sur le plateau du Septante et Un en interprétant un candidat très spécial.

Dans l'émission Ça vous fait rire ?, Jean-Michel Zecca y parodiait ce jeu, en opposant deux personnalités belges du monde politique, sportif ou de la chanson et qui furent interprétés par André Lamy, Albert Cougnet et Bernard Lefrancq.

Un contre tousModifier

L'émission a été adaptée en France et présentée par Vincent Perrot sous le titre Un contre tous du [3] au [4] sur France 3. Le concept a été acheté par Réservoir Prod (Jean-Luc Delarue). Afin de faire des économies sur la construction des décors, les émissions françaises ont été tournées en Belgique. Les candidats français étaient acheminés par cars[5]. La première émission réalise 7,8 % de part de marché[6]. La version française du jeu n'a pas eu le même succès que le jeu belge.

Équivalents étrangersModifier

Le principe de Septante et un est voisin de celui de l'émission 1 contre 100, diffusée sur TF1, qui faisait participer 101 candidats.

Aux États-Unis un jeu appelé 1 vs 100 est du même principe.

Lors de l’été 2012, une adaptation est également diffusée sur TF1 et présentée par Jean-Luc Reichmann, il s'agit de Au Pied du Mur!

Informations complémentairesModifier

Notes et référencesModifier

  1. BEAT THE CROWD / SEPTANTE ET UN / UN CONTRE TOUS () HEADSTRONGTV1.
  2. « Septante et un : Nicolas Descamps » (consulté le )
  3. « France 3 27/06/2005 13:27:12 00:27:20:00 Un contre tous : [émission du 27 Juin 2005] », sur ina.fr
  4. « France 3 02/09/2005 13:33:16 00:27:44:00 Un contre tous : [émission du 2 septembre 2005] », sur ina.fr
  5. « Vincent Perrot va animer la version française de Septante et un », sur dhnet.be Du coup, c'est en Belgique, dans les décors de la version belge de Septante et un, que Vincent Perrot viendra enregistrer ce week-end les premiers numéros de Un contre tous ! Pour l'occasion, la production amènera les candidats de France par cars entiers.
  6. « Vincent Perrot se la joue belge », sur 20minutes.fr