Ouvrir le menu principal

Senargent-Mignafans

commune française du département de la Haute-Saône

Senargent-Mignafans
Senargent-Mignafans
L'église et le monument aux morts de Senargent.
Blason de Senargent-Mignafans
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Arrondissement de Lure
Canton Canton de Villersexel
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Villersexel
Maire
Mandat
Daniel Zanher
2014-2020
Code postal 70110
Code commune 70487
Démographie
Population
municipale
297 hab. (2016 en augmentation de 6,45 % par rapport à 2011)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 57″ nord, 6° 31′ 37″ est
Altitude Min. 269 m
Max. 372 m
Superficie 10,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Senargent-Mignafans

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Senargent-Mignafans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Senargent-Mignafans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Senargent-Mignafans

Senargent-Mignafans est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

HydrographieModifier

La commune est baignée par le Scey.

HistoireModifier

En 1972, Senargent a fusionné avec Mignafans pour former la nouvelle commune de Senargent-Mignafans, dont Senargent reste le chef-lieu[1]. Mignafans conserve un maire-délégué[2].

Politique et administrationModifier

 
Carte départementale représentant en rouge la communauté de communes du Pays de Villersexel.

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle fait partie depuis 1801 du canton de Villersexel[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, le canton s'est agrandi, passant de 32 à 47.

IntercommunalitéModifier

La commune est membre de la communauté de communes du Pays de Villersexel, créée en le .

Liste des mairesModifier

 
La mairie.
Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Pierre Porrachia    
mars 2014[2] En cours
(au 10 juillet 2016)
Daniel Zahner    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 297 habitants[Note 1], en augmentation de 6,45 % par rapport à 2011 (Haute-Saône : -1,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
379364421447472498522494572
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
419442460433422429433370378
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
328334331306251222235230262
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
227230289263274282295287298
2016 - - - - - - - -
297--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Manifestations culturelles et festivitésModifier

L'association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques La Valoise, créée en 1938[7], organise chaque année depuis 1992[8] une fête de la pêche renommée, dont la 24e a eu lieu en juin 2016[9].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • L'église de Senargent.
  • Fontaines de Senargent-Mignafans.
  • La chapelle de Mignafans, maison construite en 1794 et aménagée en chapelle mariale en 1903 par la famille Bejean[10].
  • La grotte de Mignafans, construite en 1912, qui fut pendant plus de 50 ans, l’objet d’un pèlerinage d’une journée qui rassemblait de nombreux fidèles de la région, et accueille une messe chaque 15 août[11].

Personnalités liées à la communeModifier

Romain Hamouma, footballeur.

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : Parti au 1) d’argent à la croix ancrée de sinople, au 2) d’azur à l’étoile de six rais d’argent soutenue d’un croissant du même.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. a et b « Premier mandat pour Daniel Zahner », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Seul candidat à la fonction de premier édile : Daniel Zahner. Il a été élu à ce poste avec 10 suffrages favorables et un bulletin blanc. Membre du conseil depuis 1999, il était 2e adjoint lors du précédent mandat. Michel Poinsot, maire délégué pour Mignafans, a été lui aussi élu avec 10 suffrages ; de même que le premier adjoint, Jean Michel Bardine et le second Christian Euvrard ».
  3. « Les maires de Senargent-Mignafans », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 16 octobre 2016).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « La reconquête est en marche », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Christian Agnus fête cette année ses 25 ans de présidence à la tête de l’AAPPMA La Valoise, l’une des sociétés de pêche les plus actives et appréciée du département. Une association créée en 1938, « à une époque où les rivières étaient propres, les eaux claires et le poisson abondant » ; ce qui n’est plus exactement le cas aujourd’hui où « pesticides, nitrates et lisiers dépassent largement ce que la rivière peut absorber ! ».
  8. « À vos lignes ! », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  9. « La Valoise prépare sa 24e fête de la pêche », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  10. « De la révolution à la religion », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « La petite maison transformée en chapelle porte encore le nom de son premier propriétaire sur le linteau de la fenêtre de gauche, où on peut lire cette inscription originale pour une chapelle : 1794 – JC CHIPOT – AN 2 DE LA R. F. UNE ET INDIVISIBLE ».
  11. « Une messe chaque année », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).