Sekou Doumbouya

joueur français de basket-ball

Sekou Doumbouya
Image illustrative de l’article Sekou Doumbouya
Sekou Doumbouya avec le Limoges CSP en 2018.
Fiche d’identité
Nom complet Sekou Doumbouya
Nationalité Drapeau de la Guinée Guinée
Drapeau de la France France
Naissance (19 ans)
Conakry, Guinée
Taille 2,03 m (6 8)[1]
Poids 104 kg (229 lb)[1]
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Pistons de Détroit
Numéro 45
Poste Ailier / Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
2014-2016 Centre fédéral
Draft de la NBA
Année 2019
Position 15e
Franchise Pistons de Détroit
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2016-2017
2017-2018
2018-2019
2019-2020
2019-2020
Poitiers
Poitiers
Limoges
Pistons de Détroit
Drive de Grand Rapids
06,8
08,5
07,7
0-
0-

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Sekou Oumar Doumbouya, né le à Conakry en Guinée, est un joueur franco-guinéen de basket-ball qui évolue aux postes d'ailier et d'ailier fort. En juin 2019, il est choisi en 15e position de la draft NBA par les Pistons de Détroit.

BiographieModifier

Ses débuts au basket-ballModifier

Arrivé dans le Centre-Val de Loire, en France, durant son enfance, il commence le basket-ball au CJF Fleury-les-Aubrais Basket en benjamins 2 puis en minimes France[2]. Il fait partie de la section sportive scolaire basket-ball du collège Condorcet[3]. Puis, il intègre le pôle espoir d'Orléans en parallèle de ses études[4].

Centre fédéral (2014-2016)Modifier

En 2014, il part au Centre fédéral où il joue avec les cadets France. En octobre 2015, il devient le premier joueur né en 2000 à fouler le parquet d'une des trois divisions françaises professionnelles[5]. À la fin de la saison 2015-2016, il quitte l'INSEP en raison de problèmes disciplinaires[6].

Poitiers Basket 86 (2016-2018)Modifier

Le 25 août 2016, il signe au Poitiers Basket 86 qui évolue en deuxième division du championnat de France[7] mais il dispose de la double licence et peut jouer avec le Centre fédéral[8],[9]. En octobre 2016, lors de la cinquième journée de Leaders Cup, il passe vingt minutes sur le terrain alors qu'il n'a que 15 ans et 9 mois[10]. Ses prestations sont si intéressantes que l'entraîneur du Limoges CSP Duško Vujošević souhaite qu'il rejoigne son équipe[11].

En juin 2017, il prolonge son contrat avec Poitiers jusqu'à la fin de la saison 2019-2020[12].

En février 2018, Doumbouya bat son record de points avec 26 (à 7 sur 7 au tir et 9 sur 9 au lancer franc)[13].

Le même mois, il participe à Basketball without Borders, une compétition entre les meilleurs jeunes joueurs nés en 2000 et 2001[14]. Doumbouya est alors prévu comme l'un des dix premiers choix lors de la draft 2019 de la NBA[15].

CSP Limoges (2018-2019)Modifier

Le , il est annoncé que Doumbouya rejoint le Limoges CSP[16], demi-finaliste du dernier championnat. Signe de sa progression, il intègre donc la première division.

En avril 2019, Doumbouya annonce sa candidature à la draft 2019 de la NBA[17].

Le 18 mai 2019, contre les Levallois Metropolitans, il bat son record de points (34) et d'évaluation en carrière (37) tout en prenant 9 rebonds et avec un taux de réussite de 72 % au tir (8/11 à deux points et 5/7 à trois points)[18].

Pistons de Détroit (depuis 2019)Modifier

En juin 2019, Doumbouya est invité dans la Green Room lors de la draft de la NBA[19] et est choisi en 15e position par les Pistons de Détroit.

Il joue principalement avec le Drive de Grand Rapids, équipe de G-League affiliée aux Pistons, lors de la première partie de saison. Suite aux blessures combinées de Blake Griffin, Markieff Morris et Bruce Brown, habituels membres du 5 majeur, il dispute son premier match en NBA le 23 novembre 2019. Il inscrit ses premiers points (4 points en 3 minutes) contre les Spurs de San Antonio en décembre 2019[20]

Sa saison et sa carrière NBA débutent réellement en janvier 2020. Il réalise son premier double-double (10 points, 11 rebonds) contre les Clippers de Los Angeles en 27 minutes. Lors de ce match il défend sur Kawhi Leonard, MVP des finales en titre, et Paul George[21]. Il enchaîne avec un second double-double deux jours après contre les Warriors de Golden State avec 16 points et 11 rebonds. Il finit sa semaine contre les Lakers de Los Angeles en défendant cette fois-ci sur LeBron James[22].

Clubs successifsModifier

Équipe de FranceModifier

Entre le 15 et le 17 avril 2016, il participe au tournoi de Bellegarde-sur-Valserine avec l'équipe de France des 16 ans et moins. La France termine deuxième après s'être inclinée contre la Turquie et Doumbouya est nommé dans le meilleur cinq du tournoi[23].

En novembre 2016, il obtient la nationalité française[24].

En décembre 2016, il est champion d'Europe des 18 ans et moins avec la France. Doumbouya, 3e meilleur marqueur de la compétition avec 17,8 points par rencontre (derrière le Bosnien Džanan Musa et le Letton Artūrs Strautiņš), est choisi dans le meilleur cinq de la compétition avec son compatriote et MVP Frank Ntilikina, l'Allemand Isaiah Hartenstein, l'Italien Davide Moretti et le Lituanien Tadas Sedekerskis[25].

StatistiquesModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2015-2016   Centre fédéral (NM1) 29 21 22,4 48,8 29,7 61,9 3,34 1,24 1,41 0,59 10,59
2016-2017   Centre fédéral (NM1) 3 1 20,0 30,0 7,7 80,0 4,00 0,33 0,00 0,33 7,67
  Poitiers (Pro B) 31 7 16,9 40,1 27,8 57,6 3,32 0,77 0,29 0,45 6,81
2017-2018   Poitiers (Pro B) 28 24 23,2 39,4 29,3 79,0 4,14 1,00 0,64 0,54 8,46
2018-2019   Limoges (Jeep Elite) 28 12 19,1 47,7 34,3 79,3 3,21 0,75 0,75 0,50 7,68

Mise à jour le 22 mai 2019

RéférencesModifier

  1. a et b https://stats.nba.com/player/1629635/
  2. (en) Can Pelister, « Next Big Thing From INSEP: Sekou Doumbouya », sur newbasketballgeneration.com, (consulté le 6 novembre 2016)
  3. « Sekou Doumbouya de Condorcet à l'équipe de France », sur as-condorcet-fleury-les-aubrais.over-blog.com, (consulté le 6 novembre 2016)
  4. « Le saviez-vous ? …. avec Sékou Oumar Doumbouya ! », sur 5by5.fr, (consulté le 6 novembre 2016)
  5. « Il n'a que 14 ans ! », sur cjfbasket.fr, (consulté le 6 novembre 2016)
  6. Nath M, « Le jeune Sekou Doumbouya quitte l'INSEP et rejoint Poitiers », sur insidebasketeurope.com, (consulté le 6 novembre 2016)
  7. Gabriel Pantel-Jouve, « Sekou Doumbouya, un très gros prospect à Poitiers », sur bebasket.fr, (consulté le 6 novembre 2016)
  8. « Sekou Doumbouya (Poitiers), 15 ans en Pro B, et il joue ! », sur basket221.com, (consulté le 6 novembre 2016)
  9. « Sekou Doumbouya (Poitiers), 15 ans en Pro B, et il joue ! », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 6 novembre 2016)
  10. Pascal Legendre, « Sekou Doumbouya (Poitiers), 15 ans en Pro B, et il joue ! », sur basketeurope.com, (consulté le 6 novembre 2016)
  11. Gabriel Pantel-Jouve, « Vujosevic veut Sekou Doumbouya », sur bebasket.fr, (consulté le 6 novembre 2016)
  12. Cyril Camacho, « Sékou Doumbouya à Poitiers jusqu’en 2020 », BasketEurope,
  13. Sacha Rutard, « Sekou Doumbouya (Poitiers) plante un record de 26 points contre Quimper », Basket Europe,
  14. Fabrice Auclert, « Basketball Without Borders : Sekou Doumbouya et Killian Hayes parmi les meilleurs », Basket USA,
  15. (en) Jonathan Givony, « Basketball Without Borders: Camp preview and full roster reveal », ESPN,
  16. « Sekou Doumbouya Poitiers signe à Limoges », L'Équipe,‎ (lire en ligne).
  17. (en) Dan Feldman, « Possible top-10 pick Sekou Doumbouya declares for NBA draft », NBC,
  18. https://www.basketeurope.com/livenews-fr/lnb/459599/record-personnels-de-34-points-et-de-37-devaluation-pour-sekou-doumbouya-limoges/
  19. Samuel Hauraix, « Draft 2019 : la liste complète des invités de la « Green Room » », Basket USA,
  20. Bastien Fontanieu, « Premiers points en carrière pour Sekou Doumbouya, dans une giga-branlée des Spurs à Detroit : vous avez bien lu », sur TrashTalk, (consulté le 6 janvier 2020)
  21. Giovanni Marriette, « Sekou Doumbouya a starté pour la première fois de sa carrière : défendre sur Kawhi et Paul George, paye ton baptême du feu », sur TrashTalk, (consulté le 6 janvier 2020)
  22. Giovanni Marriette, « Sekou Doumbouya, la folle semaine : started to défendre sur Invernizzi now tu défends sur LeBron James, AD et Kawhi », sur TrashTalk, (consulté le 6 janvier 2020)
  23. Gabriel Pantel-Jouve, « U16 (M) : Doumbouya écrase tout à Bellegarde », sur bebasket.fr, (consulté le 6 novembre 2016)
  24. Xavier Colombani, « Basket - Pro B - Sekou Doumbouya est français », L'Équipe,‎ (lire en ligne).
  25. (en) « MVP Ntilikina headlines All-Star Five of FIBA U18 European Championship », FIBA Europe,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :