Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Secrétaire d'État de la Guerre

fonction de la France d'Ancien Régime

Le secrétaire d'État à la Guerre est un titre qui était attribué ou qui est encore attribué à un membre important du gouvernement de certains pays[réf. nécessaire]. Son rôle est en général de diriger le département, le service ou le ministère chargé des affaires militaires et de l'armée.

Sommaire

États-UnisModifier

Aux États-Unis, le secrétaire à la Guerre (United States Secretary of War) dirigeait le Département de la Guerre et faisait partie du cabinet du président. Le premier à occuper ce poste fut Henry Knox, sous la présidence de George Washington, à partir du . Le dernier à l'occuper fut Kenneth Claiborne Royall, sous la présidence de Harry S. Truman, jusqu'au . Entre ses deux dates, ils furent 56 à occuper ce poste[1]. La fonction fut ensuite rebaptisée Secretary of the Army et perdit son siège au cabinet du président, au profit du Secrétaire à la Défense auquel il fut dès lors subordonné.

FranceModifier

En France, sous l'Ancien Régime, il était le responsable et conseiller du roi au sujet des affaires militaires.

ListeModifier

Entre 1715 et 1718 sous le régime de la polysynodie, la charge de secrétaire d'État à la guerre est supprimée. Ses attributions sont remises à un conseil de la Guerre dirigé par le duc de Villars.

BibliographieModifier

  • André Corvisier, L'armée française de la fin du XVIIe siècle au ministère de Choiseul, tome I, Paris 1964
  • Thierry Sarmant, Les Ministres de la Guerre 1570-1792, Belin, Paris, 2007.

Notes et référencesModifier