Scott Sheffield

mathématicien américain

Scott Sheffield (né le ) est un mathématicien américain, professeur de mathématiques au Massachusetts Institute of Technology[1]. Son principal domaine de recherche est la probabilité théorique.

Scott Sheffield
Scott Sheffield en 2004.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Distinctions

Recherches

modifier

Une grande partie du travail de Sheffield s'intéresse aux objets conformes invariants qui apparaissent lors de l'étude des modèles en deux dimensions de la physique statistique. Il étudie l'évolution Schramm-Loewner (en) SLE(κ) et ses relations avec divers autres objets aléatoires. Par exemple, il a prouvé que SLE décrit l'interface entre deux surfaces de gravité quantique de Liouville, qui ont été soudées (en) ensemble de façon conforme[2]. Dans un travail commun avec Oded Schramm, il a montré que les lignes de contour du champ libre gaussien sont liées à la SLE(4)[3],[4]. Avec Jason Miller, il a développé la théorie des lignes de flux de champs libres gaussiens, qui comprennent SLE(κ) pour toutes les valeurs de κ, ainsi que de nombreuses variantes de SLE[5].

Sheffield et Bertrand Duplantier ont prouvé la relation de Knizhnik-Polyakov-Zamolodchikov (KPZ) pour les dimensions d'échelle fractale en gravité quantique de Liouville[6]. Sheffield a également défini les ensembles de boucles conformes (en), qui servent de limites d'échelle à la collection de toutes les interfaces dans différents modèles de la physique statistique[7]. Dans un travail commun avec Wendelin Werner, il a décrit les ensembles de boucles conformes comme les limites extérieures des grappes de boucles browniennes[8].

En plus de ces contributions, Sheffield a également prouvé des résultats liés à l'agrégation limitée par diffusion interne , aux pavages de dominos (en), à la théorie des jeux, aux équations aux dérivées partielles et à la théorie des extensions de Lipschitz[9].

Formation et carrière

modifier

Sheffield est diplômé de l'Université Harvard en 1998 en mathématiques. En 2003, il obtient son doctorat en mathématiques de l'Université Stanford, sous la supervision d'Amir Dembo, avec une thèse intitulée « Random surfaces: large deviations and gradient Gibbs measure classifications »[10]. Avant de devenir professeur au MIT, Sheffield a occupé des postes postdoctoraux à Microsoft Research, à l'Université de Californie à Berkeley, et à l'Institute for Advanced Study. Il a également été professeur associé à l'Université de New York[11].

Prix et distinctions

modifier

Scott Sheffield a reçu le Prix Loève en 2011, le Presidential Early Career Award for Scientists and Engineers, il a été titulaire de la Bourse Sloan, et il a été lauréat du Prix Rollo-Davidson en 2006. Il a également été conférencier invité en 2010 au Congrès international des mathématiciens. En 2017, il a reçu le Clay Research Award conjointement avec Jason Miller[12]. En 2023 il est lauréat du prix Eisenbud, conjointement avec Jason P. Miller, pour des travaux sur les géométries bidimensionnelles aléatoires, et en particulier sur la gravité quantique de Liouville[13]. En 2024, il a remporté le prix Henri-Poincaré[14].

Publications

modifier

Références

modifier
  1. http://math.mit.edu/people/profile.php?pid=243, MIT, retrieved 2013-23-08.
  2. Conformal weldings of random surfaces: SLE and the quantum gravity zipper, Scott Sheffield, 2010, https://arxiv.org/abs/1012.4797
  3. Contour lines of the two-dimensional discrete Gaussian free field, Oded Schramm and Scott Sheffield, 2006, https://arxiv.org/abs/math/0605337
  4. A contour line of the continuum Gaussian free field, Oded Schramm and Scott Sheffield, 2010, https://arxiv.org/abs/1008.2447
  5. Imaginary Geometry I: Interacting SLEs, Jason Miller and Scott Sheffield, 2012, https://arxiv.org/abs/1201.1496
  6. Liouville Quantum Gravity and KPZ, Bertrand Duplantier and Scott Sheffield, 2008, https://arxiv.org/abs/0808.1560
  7. Exploration trees and conformal loop ensembles, Scott Sheffield, 2006, https://arxiv.org/abs/math/0609167
  8. Conformal loop ensembles: the Markovian characterization and loop soup construction, Scott Sheffield and Wendelin Werner, 2010, https://arxiv.org/abs/1006.2374
  9. 2011 Loève Prize announcement, http://www.stat.berkeley.edu/users/aldous/Research/sheffield.pdf
  10. (en) « Scott Sheffield », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  11. http://math.mit.edu/~sheffield/cv.html, MIT, retrieved 2013-23-08
  12. Clay Research Award 2017
  13. (en) « Miller, Sheffield to Receive 2023 Eisenbud Prize », News from the AMS, sur AMS, (consulté le )
  14. « ICMP 2024 », sur icmp2024.org (consulté le )
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Scott Sheffield » (voir la liste des auteurs).

Bibliographie

modifier
  • (en) Kevin Hartnett, « A Unified Theory of Randomness », Quanta,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes

modifier