Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir scoop (homonymie).

Un scoop ou exclusivité[1] désigne, dans le milieu du journalisme, de la presse et des médias, une information, une photographie ou un reportage plus ou moins sensationnel en exclusivité vis-à-vis de la concurrence.

Un scoop est l’objectif de tout bon paparazzi.

La multiplication de la recherche de scoops a parfois comme conséquence une surenchère aveugle et irrationnelle des rédactions qui, dans l'ignorance de ce que vont faire leurs concurrents et par peur d'être devancés dans la course à l'information, sont victimes du dilemme du prisonnier[2].

Par exemple, en mars 2005, Valérie Lecasble — rédactrice en chef — annonce dans France-Soir la libération imminente de l'otage Florence Aubenas alors qu'elle ne sera en réalité libérée que plusieurs mois après ce « scoop ».

Origine du motModifier

Le mot scoop serait d'origine anglo-américaine, référencé dès 1874[3]. En langage commercial, et venant du saxon « écoper », il signifiait « qui élimine la concurrence ».

L'introduction du terme dans la langue française viendrait de l'agence de presse Agence Scoop, créée et dirigée dans les années cinquante par Roger Féral et sa femme Janine, au sein du groupe Franpar (France-Soir). Cette agence vendait et achetait les matériaux rédactionnels pour les journaux du groupe. On parlait d'un article « Scoop » pour un article intéressant l'agence Scoop.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Gilles Lhote, Voleurs d’images. Les dessous des scoops. Michel Lafon, 1995.
  • Mouron et Rostain, Scoop.
  • Mouron et Rostain, Chasseur de scoops. , Glénat, 2014.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier