Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schème.

Un schème (du grec σχῆμα (skhêma) "esquisse") est, dans la philosophie d'Emmanuel Kant, un procédé ou moyen par lequel un concept pur devient effectif par l'implication d'une intuition.

Sommaire

Enjeux du concept de schèmeModifier

Les schèmes sont des représentations mentales qui jouent le rôle d’intermédiaire entre les catégories de l’entendement et les phénomènes sensibles[1]. En effet, les concepts liés à l'entendement, et l'intuition liée aux représentations de l'expérience sensible, permettent le jugement par l'intermédiaire d'un mécanisme. Ce mécanisme est appelé schème.

Types de schèmesModifier

Selon Kant, dans la Critique de la raison pure il est possible de distinguer :

  • Le schème de la quantité est le nombre.
  • Le schème pur de la réalité est sensation et renvoie à ce dont le concept implique une existence dans le temps.
  • Le schème de la substance est la permanence du réel dans le temps.
  • Le schème de la cause est la succession réglée;
  • Le schème de la communauté est la simultanéité réglée.
  • Le schème de la possibilité est l'accord de la synthèse des représentations avec les conditions du temps.
  • Le schème de la nécessité est l'existence en tous temps.

Notes et référencesModifier

  1. D’après Emmanuel Kant, Critique de la raison pure, 1781

Voir aussiModifier