Ouvrir le menu principal

saxon occidental
West Saxon dialect
Période VIIe au XIIe siècles
Pays Angleterre
Région Wessex
Classification par famille
Échantillon
Premiers vers du prologue de Beowulf :


Hwæt! We Gardena      in geardagum,
þeodcyninga,      þrym gefrunon,
hu ða æþelingas      ellen fremedon.

Le saxon occidental est un des trois ou quatre dialectes[Note 1] du vieil anglais, parlé principalement dans le Wessex.

Sommaire

HistoriqueModifier

Il est divisé en deux périodes : le « saxon occidental primitif » (Early West Saxon), parlé jusqu’au XIe siècle[Note 2], et le « saxon occidental tardif » (Late West Saxon), langue littéraire[Note 3] devenue un standard de l’écriture dès le IXe siècle, par la présence d’un important scriptorium dans la grande ville de Winchester.

DisparitionModifier

Le « standard de Winchester » (Winchester standard) a progressivement été abandonné, après la conquête normande de 1066. Les évêques normands importent leurs propres conventions dans les monastères et les scriptoria ; le latin devient le standard pour l’écriture, et l’anglo-normand pour le parlé de l’aristocratie.

HéritageModifier

Le vieil anglais n’est plus écrit dès la moitié du XIIe siècle, lorsque les derniers scribes saxons décèdent. On trouve encore aujourd’hui des traces orales du saxon occidental dans le West Country, aire culturelle correspondant approximativement à la région de l’Angleterre du Sud-Ouest.

ComplémentsModifier

Liens internesModifier

NotesModifier

  1. Les trois autres dialectes sont le kentien, le northumbrien et le mercien, les deux derniers étant également regroupés sous le terme d’anglien.
  2. Il a par exemple été parlé par le roi Alfred le Grand, qui a vécu dans la deuxième moitié du IXe siècle.
  3. Plusieurs poèmes en vieil anglais ont été conservés, parmi lesquels le plus célèbre est Beowulf. Cependant, on trouve dans un certain nombre de ces poèmes des traces d’autres dialectes anglais primitifs, traces de la « traduction » effectuée par les scribes en saxon occidental tardif lors de la copie.