Saw 4

film sorti en 2007
Saw 4
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film
Titre québécois Décadence IV
Titre original Saw IV
Réalisation Darren Lynn Bousman
Scénario Thomas Fenton
Marcus Dunstan
Patrick Melton
Acteurs principaux
Sociétés de production Lions Gate Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur
Torture porn
Durée 93 min
96 min (Director's Cut)
Sortie 2007

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Saw 4 ou Décadence IV au Québec (Saw IV), est un film d'horreur américain appartenant au sous-genre du torture porn, sorti le . C'est le quatrième film de la série de films Saw, beaucoup de questions en suspens du précédent film trouvent leurs réponses dans ce quatrième volet.

Résumé détailléModifier

Lors de l'autopsie de John Kramer, dit « Le Tueur au Puzzle », une micro-cassette est trouvée dans son estomac. Le détective Mark Hoffman est appelé pour écouter la bande, qui l'informe qu'il sera lui aussi « testé », car il est à présent le « dernier homme debout ».

Dans un mausolée, deux hommes, Art et Trevor se réveillent enchaînés à un gros treuil. Les paupières de Trevor sont cousues entre elles tout comme les lèvres d'Art rendant ainsi toute communication entre les deux hommes impossible. Lorsque le treuil commence à tourner en entraînant Art et Trevor, ce dernier panique et s'attaque à Art, qui le tue pour récupérer une clé sur le collier que portait Trevor. Un flashback intervenant plus tard dans le film révèle qu'Art trouve deux objets posés à son intention dans le mausolée : un message enregistré de Jigsaw et une enveloppe contenant des instructions.

Plusieurs jours ont passé depuis la disparition de la détective Allison Kerry. La police découvre le cadavre de la jeune policière, toujours accrochée au harnais du piège qui l'a tuée dans Saw III. Après avoir réprimandé l'officier Daniel Rigg en raison de son entrée impromptue sur la scène de crime non sécurisée de Kerry, Hoffman fait la rencontre de deux agents fédéraux du FBI appelés sur les lieux du crime : Peter Strahm et sa collègue Lindsey Perez, qui déduisent qu'Amanda, l'apprentie de Jigsaw, n'a pas pu porter Kerry toute seule et avait donc besoin d'aide pour créer le piège, ce qui tendrait à laisser penser qu'il existe un second complice au meurtre, en plus d'Amanda.

Dans la soirée qui suit, Rigg est attaqué chez lui et Hoffman disparaît.

Rigg se réveille dans sa baignoire, une bande vidéo l'informe que Matthews est toujours vivant, qu'il dispose de 90 minutes pour le sauver, et que la vie d'Hoffman est également en jeu puisque liée à celle de Matthews. Il subit alors sa première épreuve, dans laquelle il trouve une femme nommée Brenda. Jigsaw lui conseille de la laisser, et lui a laissé un message sur le mur : See what I see (« vois ce que je vois ») faisant référence aux photos qu'il a affiché dans l'appartement de Rigg démontrant les activités proxénètes de Brenda. Quand Rigg enlève le masque de porc placé sur le visage de Brenda, il déclenche le piège : les cheveux de la jeune femme sont attachés en une tresse elle-même enroulée dans une machine qui la tire, arrachant peu à peu son cuir chevelu. Rigg réussit à la libérer. À sa surprise, Brenda l'attaque à l'aide d'un couteau. Pour se défendre, Rigg la jette dans un miroir. Il s'aperçoit qu'une cassette est attaché au bras de la femme : l'enregistrement annonce à Brenda que Rigg viendra la sauver mais la prévient que celui-ci est policier et qu'il l'arrêtera en raison de son proxénétisme. Elle devait donc le tuer pour assurer sa liberté. Après l'écoute de la cassette, Rigg part à la recherche de sa deuxième épreuve. Plus tard, Strahm, Perez et la police entrent dans l'appartement et trouvent Brenda morte.

Rigg arrive à un motel et voit que sur la porte d'une pièce est écrit "Feel what I feel" (« ressens ce que je ressens »). Sa deuxième épreuve consiste à enlever le directeur du motel, Ivan, qui se trouve être un violeur en série. Révolté en voyant des vidéos et des photos des crimes sexuels d'Ivan placés par Jigsaw ou ses complices, Rigg le force à entrer dans un piège en le menaçant d'un pistolet. Ce piège impose à Ivan de choisir entre avoir ses yeux crevés et s'en sortir vivant, ou être sauvagement démembré. Ivan ne s'étant crevé qu'un seul œil, ses membres sont déchirés et jetés à travers la salle.

La troisième épreuve de Rigg se déroule dans une école où Rigg a frappé Rex, un homme accusé de violences physiques envers son épouse Morgan et sa fille Jane. Il voit qu’il est écrit "Save as I save" (« sauve comme je sauve »). Dans une salle, Rigg découvre que Rex et Morgan sont empalés dos-à-dos avec plusieurs longues tiges en métal. Les tiges sont placées de telle façon qu'elles traversent les artères essentielles du corps de Rex, mais des points non essentiels pour Morgan. Si elle trouve le courage d'enlever les tiges, son mari abusif saignera abondamment jusqu'à en mourir et elle survivra tandis que si elle ne fait rien, elle saignera à mort. Avant que Rigg ne trouve le couple, elle a retiré toutes les tiges à l'exception d'une seule, tuant son mari. À bout de forces, Morgan avait perdu connaissance. Elle se réveille soudainement devant Rigg qui lui enlève la dernière tige, lui remet la clef du harnais où elle et son mari mort sont empalés en lui expliquant qu'elle doit se sauver elle-même, et déclenche l’alarme d'incendie pour alerter les services d’urgence sur sa position avant de quitter les lieux.

Strahm et Perez arrivent à l'école. Ils découvrent que toutes les victimes ont été défendues par un avocat dénommé Art Blank, qui est également l'avocat de Jill Tuck, l’ex-femme de John Kramer. Un pistolet utilisé pour insérer les tiges dans les corps de Rex et Morgan est involontairement actionné par un photographe et tire une lance qui tue une policière. Strahm et Perez trouvent Billy, la marionnette de Jigsaw dans un bureau, entouré par des bougies. Perez trouve une cassette, qui indique que Strahm « prendra bientôt la vie d'un homme innocent » et que son prochain mouvement pourrait être critique puis se met à chuchoter quelque chose d'incompréhensible. Ignorant l'avertissement, Perez s'approche du visage de Billy pour mieux entendre quand soudainement, le visage de la marionnette explose et la blesse avec un shrapnel. Perez est alors évacuée vers l'hôpital dans un état critique.

Furieux, Strahm interroge Jill Tuck, qui raconte l’histoire de John/Jigsaw : dans le passé, elle était enceinte d’un garçon baptisé Gideon (d'après le premier projet de construction de John), mais le bébé a été perdu quand Cecil, un toxicomane, commit un vol dans la clinique qu'elle dirigeait et l'a blessé par mégarde au ventre, provoquant une fausse couche. Ne parvenant pas à se remettre de cette tragédie, elle et son mari ont divorcé. Après avoir appris qu'il avait un cancer et qu'il ne lui restait que peu de temps à vivre, John a tenté de se suicider. Il a échoué et a alors profondément changé psychologiquement parlant. John a ensuite enlevé Cecil et l'a placé dans un piège, le premier piège qu'il a construit. Cecil devait pousser son visage contre plusieurs lames de couteaux afin de libérer ses poignets et chevilles lesquels étaient fendus par des lames de rasoirs disposées sur la chaise sur laquelle il était assis. Cecil était parvenu à sortir de son piège en se défigurant avec les lames de couteaux et, fou de rage, s'était jeté sur John mais avait atterri dans du fil barbelé, le tueur au puzzle ayant esquivé le toxicomane au dernier moment. Compte tenu de l'histoire de Jill, Strahm pense immédiatement à l'usine de viande ayant pour panneau "Gideon".

Strahm arrive à l'entrepôt et y pénètre mais s'y perd, suivant accidentellement Jeff Reinhart, l'une des victimes dans Saw III, révélant ainsi que les événements de Saw III et Saw IV se déroulent simultanément. Pendant ce temps, Rigg approche de son épreuve finale. Dans la salle de son dernier test se trouvent Art, Matthews et Hoffman. L'avocat surveille les deux détectives. Matthews se tient sur un bloc de glace et est enchaîné autour de son cou, tandis qu'Hoffman est attaché sur une chaise avec un électrode au niveau de ses pieds. Chacun d’eux est posé sur le bord d'une balance équilibrée : si Matthews glisse de la glace, il sera pendu et son poids videra l'eau sur les pieds de Hoffman, l'électrocutant. Une fois que le compte à rebours de 90 minutes sera écoulé, Art pourra pousser un bouton pour sortir de la pièce avec les deux autres victimes, mais si la porte est ouverte avant que le temps ne soit écoulé, la tête de Matthews sera écrasée entre deux blocs de glace et Hoffman mourra avec lui.

Voyant Rigg s'approcher de la porte de la salle, Matthews essaye de l'avertir de ne pas entrer mais sans succès, puis lui tire dessus avec un pistolet fourni par Art. Rigg ouvre quand même la porte une seconde avant la fin du compte à rebours, libérant les blocs de glace et tuant Matthews. Rigg, visé par Art et pensant que celui-ci est le complice de Jigsaw, le tue, en laissant tomber le magnétophone dans ses mains.

La bande indique à Rigg qu'il a échoué dans son épreuve finale : il n'a pas appris, lors des trois épreuves précédentes, qu'il ne fallait pas aider les sujets, car si, à première vue, leur salut dépendait de lui, ceci allait en réalité totalement contre la règle du jeu définie par Jigsaw. Chaque victime devait en fait se libérer elle-même de son piège pour y trouver son salut, et non pas par une aide extérieure quelle qu'elle soit. Les phrases écrites sur les murs étant repris dans les messages de Jigsaw, on peut donc déduire que ces phrases étaient destinées à incriminer Rigg de la mort des victimes. Indice pour les enquêteurs que Rigg est le second complice de Jigsaw qui a tout fait pour l'inculper dans la mort d'Allison Kerry. L'agent Strahm sera d'ailleurs convaincu que Rigg avait été recruté par le "Tueur au Puzzle". En écoutant la bande, Rigg apprend également qu'il ne pouvait pas sauver tout le monde, et que sa précipitation et son obsession ont tué Matthews et Hoffman.

Cependant, contre toute attente, Hoffman se libère de sa chaise, indemne, révélant ainsi être l'autre apprenti de Jigsaw. En quittant la pièce, Hoffman déclare : « la partie est finie » et laisse Rigg sur le sol, agonisant.

Pendant ce temps, Strahm trouve Jeff, qui vient juste de tuer John Kramer et de voir mourir sa femme Lynn. Apeuré, Jeff demande agressivement où se trouve sa fille en pointant son arme sur Strahm, qui l'abat en position de légitime défense.

Hoffman arrive finalement sur les lieux et repousse la porte, enfermant Strahm dans la pièce avec les cadavres de John/Jigsaw, de Jeff, d’Amanda et de Lynn.

Le film se termine avec l'autopsie de Jigsaw, prouvant que l’autopsie a eu lieu après les événements de ce film.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Source: Site officiel de Lionsgate

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  Mondial[1] 139 352 633 $ 7
  États-Unis,   Canada[1] 63 300 095 $ 7
  France[2] 521 863 entrées 4

AnecdotesModifier

  • Darren Lynn Bousman refusa d'abord de réaliser le film, voulant faire de Saw une trilogie. David Moreau et Xavier Palud furent alors pressentis pour lui succéder avant qu'il ne soit annoncé finalement de manière officielle en février 2007 comme étant bel et bien le réalisateur.
  • Jessica Alba et Goran Višnjić devaient initialement faire partie du casting. Les rumeurs ont été démenties par la production.
  • Le tournage a commencé le pour une sortie outre-Atlantique le .
  • Lors du Comic-Con 2007, un extrait de Saw 4 a été présenté, montrant dans un funérarium deux personnages (Trevor et Art), enchaînés par le cou l'un à l'autre, avec pour centre un mécanisme qui, lorsqu'il est déclenché, s'enroule sur lui-même et rapproche ainsi les deux prisonniers. Le premier, Trevor, a les yeux cousus, le second, Art, la bouche. Ce dernier aperçoit alors que la clef qui permettrait de déverrouiller le collier est accrochée derrière le cou de son compagnon de cellule...
  • C'est le groupe japonais X Japan qui interprète le générique de fin de Saw 4.
  • Dina Meyer revient pour jouer son cadavre alors que Shawnee Smith et Emmanuelle Vaugier font un caméo en reprenant leur rôle.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) boxofficemojo.com
  2. (fr) Box office du film « Saw IV (2007) », sur Jpbox-office.com (Consulté le 20 mai 2017)

Liens externesModifier