Ouvrir le menu principal

Sauviat-sur-Vige

commune française du département de la Haute-Vienne
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Vige.

Sauviat-sur-Vige
Sauviat-sur-Vige
Le bourg de Sauviat-sur-Vige
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Arrondissement Limoges
Canton Saint-Léonard-de-Noblat
Intercommunalité Communauté de communes de Noblat
Maire
Mandat
Jean-Pierre Nexon
2014-2020
Code postal 87400
Code commune 87190
Démographie
Population
municipale
910 hab. (2016 en diminution de 3,19 % par rapport à 2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 54′ 27″ nord, 1° 36′ 30″ est
Altitude Min. 373 m
Max. 586 m
Superficie 30,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Sauviat-sur-Vige

Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Sauviat-sur-Vige

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sauviat-sur-Vige

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sauviat-sur-Vige

Sauviat-sur-Vige est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne en région Nouvelle-Aquitaine.

GéographieModifier

LocalisationModifier

La commune est limitrophe du département de la Creuse.

 
Situation de Sauviat-sur-Vige en Haute-Vienne.

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Béatrice Dufour PS  
mars 2008 2014 Béatrice Dufour [2] PS  
mars 2014 en cours Jean-Pierre Nexon SE  
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 910 habitants[Note 1], en diminution de 3,19 % par rapport à 2011 (Haute-Vienne : -0,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7357498378359301 3261 5601 6381 550
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 8051 7451 5711 5411 5531 6911 7441 7631 634
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 6321 6231 5661 5501 4611 5041 3631 2641 208
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 1281 1561 1641 2051 1291 044955942946
2016 - - - - - - - -
910--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • L'usine de porcelaine « Médard de Noblat », rachetée en 1989 par Georges Médard. Elle fut créée en 1836 et louée à Guibert de la Beausserie puis à Gillet. Reprise par Louis-Aimé Tharaud, il la géra de 1853 à 1873, il employa jusqu'à 250 ouvriers. André Dupuy la racheta en 1884, réalisant une porcelaine cuite au feu de bois. En 1935, elle est rachetée par Giraud et Brousseau qui poursuivent la cuisson au feu de bois, ils obtiennent une porcelaine de très belle qualité. La forme corail fut l'un de leurs grands succès, en particulier la soupière surmontée d'un animal fantaisie.
  • L'église du XIIIe siècle, clocher du XVIIe siècle.
  • Le dolmen de la Pierre-Levée, à quelques kilomètres du centre-bourg, sur la D 12 en direction de du Theil.
  • La croix de cimetière et une dalle funéraire, érigée probablement lors du transfert du cimetière en 1843 ; croix XVIIe siècle, dalle funéraire XVe ou XVIe siècle ; cette dalle funéraire pourrait provenir de l'enfeu aménagé dans le mur nord de l'église de Sauviat. Cette croix dont les montants et les traverses d'égales longueurs peuvent s'inscrire dans un cercle est apparentée au groupe des croix maltaises ; la dalle funéraire dressée verticalement contre le soubassement de la croix est sculptée en demi-relief d'un gisant les mains jointes.

Personnalités liées à la communeModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier