Saulzet-le-Froid

commune française du département du Puy-de-Dôme

Saulzet-le-Froid
Saulzet-le-Froid
Vue générale de la commune chef-lieu.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Issoire
Intercommunalité Communauté de communes Dômes Sancy Artense
Maire
Mandat
Patrick Pellissier
2020-2026
Code postal 63970
Code commune 63407
Démographie
Gentilé Saulzetois
Population
municipale
280 hab. (2019 en augmentation de 5,26 % par rapport à 2013)
Densité 9,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 38′ 33″ nord, 2° 55′ 11″ est
Altitude Min. 957 m
Max. 1 529 m
Superficie 28,21 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Clermont-Ferrand
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Orcines
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saulzet-le-Froid
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saulzet-le-Froid
Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme
Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Saulzet-le-Froid
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative d'Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saulzet-le-Froid
Liens
Site web www.saulzet-le-froid.fr

Saulzet-le-Froid (en occitan : Sause lo Freid) est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes, à 19,9 km de Clermont-Ferrand. Cette commune est située dans le parc naturel régional des Volcans d'Auvergne.

Saulzet-le-Froid.

GéographieModifier

LocalisationModifier

La commune est située sur un plateau entre la chaîne des Puys au nord et les monts Dore au sud et appartient au parc naturel régional des Volcans d'Auvergne. La Veyre, naissant de la confluence de deux cours d'eau qui sont le Labadeau et la Narse, traverse Saulzet-le-Froid et poursuit son trajet vers le lac d'Aydat.

Sept communes sont limitrophes de Saulzet-le-Froid[1] :

Communes limitrophes de Saulzet-le-Froid
Vernines Aurières Aydat
 
Mont-Dore Murol,
Chambon-sur-Lac
Le Vernet-Sainte-Marguerite

Lieux-dits, hameaux et écartsModifier

Plusieurs hameaux s'ajoutent au bourg de Saulzet : Espinasse, la Martre, Pessade, Souverand, et Zanières.

TransportsModifier

Le village de Saulzet-le-Froid est traversé au nord par la route départementale 983 (ancienne route nationale 683), reliant Randanne (commune d'Aurières) au Mont-Dore et passant par le lieu-dit « La Maison Bleue » (commune de Saulzet-le-Froid)[1].

Le territoire communal est également desservi par les routes départementales 5 (liaison de Royat à Besse-et-Saint-Anastaise), 74 (passant par Zanières et Saulzet), 790 (passant Saulzet et Espinasse) et 789 (vers La Martre).

Autrefois, Saulzet était traversé par la voie romaine reliant probablement Clermont-Ferrand au Mont-Dore et à Besse (l'intersection se situant aux alentours de Mareuge (commune du Vernet-Sainte-Marguerite). Les traces de cette voie sont encore visibles dans les près, jouxtant le hameau de Zanières, où d'ailleurs se trouvent les ruines d'une ancienne auberge dénommée « La Baraque ».[réf. nécessaire]

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Saulzet-le-Froid est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Clermont-Ferrand, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 209 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[5],[6].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (58,3 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (56,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (29,4 %), forêts (28,9 %), zones agricoles hétérogènes (24,7 %), prairies (16 %), zones urbanisées (0,9 %), eaux continentales[Note 3] (0,1 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

ToponymieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Découpage territorialModifier

Saulzet-le-Froid a fait partie, jusqu'en 2016, de la communauté de communes Les Cheires. Celle-ci a fusionné avec deux autres communautés de communes du sud de Clermont-Ferrand pour constituer, le , la communauté de communes Mond'Arverne Communauté, dont la commune a été membre jusqu'en 2019. À la suite d'un arrêté préfectoral du , la commune est rattachée à la communauté de communes Dômes Sancy Artense depuis le [8], ce qui entraîne son retrait de Mond'Arverne et de cinq syndicats intercommunaux[9].

Par arrêté préfectoral du , afin d'assurer une « meilleure cohérence administrative », la commune passe de l'arrondissement de Clermont-Ferrand à celui d'Issoire le [10],[11].

Jusqu'en mars 2015, la commune faisait partie du canton de Saint-Amant-Tallende ; à la suite du redécoupage des cantons du département, elle est rattachée au canton d'Orcines[12].

Administration municipaleModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
? An XII Ligier Veyssière    
1815 1830 François Mazuel    
1830 1847 Jean Pomier   Adjoint au maire François Mazuel
1847 1874 Léger Roux    
1874 1881 Jean-Baptiste Pellisier   Adjoint au maire Henri Mazuel
1881 1884 Henri Mazuel    
1884 1896 Joseph Mazuel    
1896 1906 Léger Roux    
1906 1920 Joseph Villot    
2008 En cours
(au )
Patrick Pellissier[13],[14]   Exploitant agricole[15]

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[17].

En 2019, la commune comptait 280 habitants[Note 4], en augmentation de 5,26 % par rapport à 2013 (Puy-de-Dôme : +3,3 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
640574629741699697681687696
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
658652626660712701703659632
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
642614561510476436400365373
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
370307264252228231248253266
2018 2019 - - - - - - -
278280-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivitésModifier

Saulzet-le-Froid fait encore partie des rares communes en France où les conscrits assurent une fête du village accompagnée de bals et de diverses activités.

ÉconomieModifier

L'essentiel de l'activité est agricole (production de lait, fabrication de gentiane (Gentiane Sauvage Jean Roudaire) et fabrication du fromage saint-nectaire).

La commune mise également beaucoup sur le tourisme avec notamment plus d'une dizaine de gîtes ruraux, trois restaurants et bars (deux à Pessade et un à Zanières) et une station de ski de fond à Pessade.

Domaine de ski de PessadeModifier

Situé à 1 100 mètres d'altitude, entre la chaîne des Puys et les Monts Dore, le domaine skiable de Pessade proposait du ski de fond en hiver et des activités sportives et de loisirs en été. Le , la communauté de communes Mond'Arverne Communauté avait décidé, en conseil communautaire, de fermer la station, déficitaire, en raison de la décision de la commune de Saulzet-le-Froid de quitter Mond'Arverne pour rejoindre Dômes Sancy Artense[20], laquelle ne veut pas reprendre ce site. Sa fermeture, effective depuis le , est jugée incompréhensible par un collectif de prestataires[21]. Mond'Arverne Communauté n'exploite plus le site de Pessade à compter du , mais reste « propriétaire des bâtiments et infrastructures »[22].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Église de l'Assomption.
 
Narse d'Espinasse avec Ligularia sibirica.
  • La commune comporte une église, appartenant à la paroisse Saint-Ephrem-de-la-Serre, qui renferme une sainte-vierge.
  • La religion catholique est fortement présente comme peuvent en témoigner les dix-sept croix que l'on peut retrouver sur l'ensemble de la commune.

CinémaModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

Notes et cartesModifier

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en , en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

RéférencesModifier

  1. a et b Carte de Saulzet-le-Froid sur le site Géoportail de l'IGN (consulté le 23 novembre 2016).
  2. « Typologie urbain / rural », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Clermont-Ferrand », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole) », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique (consulté le ).
  8. Direction des collectivités territoriales et de l'environnement – Bureau du contrôle de légalité – Intercommunalité, « ARRÊTÉ no 19-02265 autorisant l'adhésion de la commune de Saulzet le Froid à la communauté de communes « Dômes-Sancy-Artense » à compter du  » [PDF], Recueil des actes administratifs no 63-2019-126, sur puy-de-dome.gouv.fr, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le ), p. 73-75.
  9. Direction des collectivités territoriales et de l'environnement – Bureau du contrôle de légalité – Intercommunalité, « ARRÊTÉ no 19-02264 autorisant le retrait de la commune de Saulzet le Froid de la communauté de communes « Mond'Arverne Communauté » à compter du et constatant les conséquences de ce retrait sur les syndicats suivants : - Syndicat mixte du Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne - Syndicat mixte Pôle métropolitain Clermont-Vichy-Auvergne - Syndicat mixte des vallées de la Veyre et de l'Auzon - Pôle d'équilibre territorial et rural PETR Grand Clermont - Syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères (SICTOM) des Couzes » [PDF], Recueil des actes administratifs no 63-2019-126, sur puy-de-dome.gouv.fr, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le ), p. 82-84.
  10. Insee, « Commune de Saulzet-le-Froid (63407) » (consulté le ).
  11. Préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes – Secrétariat général pour les affaires régionales, « Arrêté portant modification des limites d'arrondissement dans le département du Puy-de-Dôme » [PDF], Recueil des actes administratifs no 63-2021-003, sur puy-de-dome.gouv.fr, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le ), p. 17-18.
  12. Décret no 2014-210 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Puy-de-Dôme.
  13. Liste des maires 2014 [PDF], site de la préfecture du Puy-de-Dôme (consulté le 23 juin 2014).
  14. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme », sur amr63.asso.fr, Association des maires ruraux du Puy-de-Dôme (consulté le ).
  15. Supplément « Annuaire des maires Puy-de-Dôme », La Montagne, , p. 35 (édition du Puy-de-Dôme).
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  20. Alexandre Rozga, « Puy-de-Dôme : le centre d'activités de Pessade va-t-il définitivement fermer ? », sur france3-regions.francetvinfo.fr, France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, (consulté le ).
  21. Catherine Lopes, « Puy-de-Dôme : un collectif s'insurge contre la fermeture du centre d'activités de Pessade », sur france3-regions.francetvinfo.fr, France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, (consulté le ).
  22. Philippe Cros, « Vous ne pourrez pas skier à Pessade (Puy-de-Dôme) cet hiver : le site nature va fermer », sur lamontagne.fr, (consulté le ).