Sauber C33

Voiture de course
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir C33 (homonymie).
Sauber C33
Sauber C33
Esteban Gutiérrez sur Sauber C33 en 2014 à Singapour
Présentation
Équipe Drapeau de la Suisse Sauber F1 Team
Constructeur Sauber
Année du modèle 2014
Concepteurs Éric Gandelin
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone
Suspension avant Doubles triangles superposés, poussoirs et basculeur avec barre de torsion, amortisseurs Sachs
Suspension arrière Doubles triangles superposés, tirants et basculeur avec barre de torsion, amortisseurs Sachs
Nom du moteur Ferrari Type 059/3
Cylindrée 1 600 cm3
Configuration V6 turbo ouvert à 90°, limité à 15 000 tr/min
Orientation du moteur Moteur longitudinal
Boîte de vitesses Ferrari, séquentielle à contrôle électro-hydraulique seamless, en position longitudinale
Nombre de rapports 8 + marche arrière, système Quickshift
Système de freinage Disques et étriers Brembo
Poids 691 kg avec le pilote, les caméras et le lest
Dimensions Longueur : 5 300 mm
Largeur : 1 800 mm
Hauteur : 950 mm
Voie avant : 1 460 mm
Voie arrière : 1 416 mm
Pneumatiques Pirelli PZero montés sur jantes OZ Racing
Partenaires NEC, Telmex
Histoire en compétition
Pilotes 21. Drapeau du Mexique Esteban Gutiérrez
99. Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil
Début Grand Prix d'Australie 2014
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
19000
Championnat constructeur 10e avec aucun point
Championnat pilote Adrian Sutil : 18e
Esteban Gutiérrez : 20e

Chronologie des modèles (2014)

La Sauber C33 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie suisse Sauber dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 2014. Elle est pilotée par le Mexicain Esteban Gutiérrez, titulaire au sein de l'écurie depuis 2013, et l'Allemand Adrian Sutil, en provenance de l'écurie indienne Force India. Les pilotes essayeurs sont le Russe Sergey Sirotkin et le Néerlandais Giedo Van der Garde. Conçue par l'ingénieur français Éric Gandelin, la C33, présentée le 26 janvier 2014 à l'usine d'Hinwil en Suisse, reprend les bases de la réglementation technique en vigueur pour cette saison, avec notamment un moteur turbo, qui fait son retour dans la discipline.

Création de la monoplaceModifier

La réglementation technique de la Formule 1 évoluant radicalement en 2014, la Sauber C33 est dotée d'un moteur V6 turbo Ferrari, d'un système de récupération de l'énergie cinétique de 161 chevaux contre 80 les années précédentes, un museau en fourmilier à 185 millimètres au-dessus du sol, un aileron avant raccourci de 150 millimètres et un gain de masse de 49 kilogrammes[1].

Techniquement, la Sauber C33 dispose d'un nez en fourmilier où les mâts d'aileron intègrent la largeur de la coque, entraînant une cassure du museau, à l'instar des Sauber C31 et C32 des saisons précédentes. L'aileron avant, inspiré de celui de la C32, se distingue par une écope latérale visible sur les dérives. La monoplace utilise des suspensions à tirants. L'aileron arrière est plus travaillé et s'incline vers le bas au niveau des extrémités. Les dérives arborent des ailettes plus imposantes que sur la C32. Le mât central obligatoire est arrondi au niveau de la boîte de vitesses, à l'instar de la Ferrari F14 T. La partie centrale de la monoplace présente des entrées d'airs plus importantes sur les pontons tandis que la prise d'air moteur est triangulaire. Une écope de sortie d'air au niveau des pontons permet de diriger le flux d'air vers l'aileron arrière[2].

Lors de la présentation de la C33, Éric Gandelin déclare : « Nos choix concernant la Sauber C33 nous laissent une grande flexibilité afin de réagir très rapidement. Il est aussi clair que la fiabilité jouera un rôle très important, surtout lors des premières courses. C’est donc un domaine sur lequel nous nous sommes concentrés en priorité ». L'ingénieur revient aussi sur l'aspect sécuritaire des changements de réglementation technique, notamment au niveau de l'avant de la monoplace : « Cela permet de réduire la probabilité de voir les voitures partir en l’air dans le cas d’un choc par l’avant. Cela réduit également le risque de blessures à la tête d’un autre pilote, ce qui aurait pu arriver avec les nez hauts d’avant. Ces changements sont combinés avec une nouvelle structure d’impact latéral, dont la conception est maintenant réglementée. Elle est la même pour toutes les équipes. Ces tubes sont globalement beaucoup plus grands et plus volumineux dans les pontons, surtout pour nous qui avions des pontons très minces dans la C32 de 2013 »[3],[4].

Monisha Kaltenborn, la directrice de l'écurie, estime qu'à cause « des grands changements sur le châssis et du côté du moteur, il est impossible de prédire notre compétitivité maintenant », mais espère que ses pilotes « seront vite à l’aise avec la voiture et que tous [nos] problèmes de fiabilité, parce qu’il y en aura, seront vite résolus pour travailler sur la performance et le développement »[5].

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Résultats détaillés de la Sauber C33 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
2014 Sauber F1 Team Ferrari Type 059/3
V6 Turbo
Pirelli AUS MAL BAH CHI ESP MON CAN AUT GBR ALL HON BEL ITA SIN JAP RUS USA BRÉ ABU 0 10e
Esteban Gutiérrez 13e Abd Abd 16e 17e Abd 14e* 19e Abd 14e Abd 15e 20e Abd 13e 15e 14e 14e 15e
Adrian Sutil 12e Abd Abd Abd 16e Abd 13e 13e 13e Abd 11e 14e 15e Abd Abd 16e Abd 16e 16e

Légende : ici

  • * Le pilote n'a pas terminé la course mais est classé pour avoir parcouru plus de 90 % de la distance de course.

Notes et référencesModifier

  1. Basile Davoine, « Le point sur le réglement 2014 », sur toilef1.com, (consulté le 24 janvier 2014)
  2. MarcL, « Inside Sauber F1 Team C33... », sur fanaticf1.com, (consulté le 26 janvier 2014)
  3. D.Thys, « Sauber a aussi donné la priorité à la fiabilité », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 26 janvier 2014)
  4. Olivier Ferret, « Sauber évoque les défis relevés par la C33 Ferrari », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 26 janvier 2014)
  5. Olivier Ferret, « Kaltenborn impatiente d’être à Jerez avec la Sauber C33 », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 26 janvier 2014)

Sur les autres projets Wikimedia :