Ouvrir le menu principal

Sattva (devanāgarī: सत्त्व) est un terme sanskrit qui signifie notamment : « existence, réalité, nature, principe vital, intelligence, conscience, vérité »[1]. Dans la philosophie du Sāṃkhya, sattva (blanc[2]) est l'une des trois qualités (guṇa) de la nature, l'essence sainte de la pureté et de la vérité, luminosité, élément de légèreté, de transparence.

Dans le chapitre quatorze de la Bhagavad-Gītā, Krishna explique à Arjuna ce que sont les trois guṇa, qualités de Prakṛti à l'état manifesté[3]. Les deux autres sont :

  • le rajas (rouge[3]), principe de mouvement, d'activation, l'énergie qui meut la nature et jette l'homme dans la passion et la douleur, s'il s'identifie avec cette activation à double tranchant (dvandva).
  • le tamas (noir[3]) ou les ténèbres, tout ce qui concrétise, incarne, limite, aveugle et alourdit les êtres lés par la matière (Prakṛti) qui est insensible et inconsciente, mais éternellement active dans son état manifesté.

Sommaire

SourcesModifier

  • Dictionnaire L.Nitti, L.Renou.
  • Sāṃkhya Kārikā d'Īśvarakṛṣṇa.

Notes et référencesModifier

  1. The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. La notion de saṃskāra dans l'Inde brahmanique et bouddhique, Volume 2. Lakshmi Kapani. Éd. Collège de France, 1993, page 416. (ISBN 9782868030597)
  3. a b et c Dans l'état non manifesté (la matière primordiale mūlaprakṛti), les trois guṇa sont en équilibre.

Voir aussiModifier