Ouvrir le menu principal

Sartène (AOC)

région viticole
Page d'aide sur l'homonymie Pour la commune, voir Sartène.

Sartène
Image illustrative de l’article Sartène (AOC)
Zone 3 e : terroir de Sartène.

Désignation(s) Sartène
Appellation(s) principale(s) vin de Corse, ou corse
Type d'appellation(s) AOC-AOP
Reconnue depuis 1976
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble de CorseCoat of Arms of Corsica.svg
Sous-région(s) Corse-du-Sud
Localisation Sartène
Climat tempéré méditerranéen
Ensoleillement
(moyenne annuelle)
2 700 heures
Superficie plantée 180 hectares
Nombre de domaines viticoles 10 vignerons indépendants
Cépages dominants grenache N, nielluccio N, sciaccarello N et vermentino (ou malvoisie de Corse) B[1]
Vins produits 47 % rouges, 42 % rosés et 11 % blancs
Production 6 575 hectolitres
Pieds à l'hectare minimum 4 000 pieds à l'hectare
Rendement moyen à l'hectare maximum 45 à 50 hectolitres par hectare[2]

Le sartène[3] ou vin de Corse Sartène est un vin produit autour du golfe de Sartène.

Il s'agit d'une des dénominations géographiques au sein de l'appellation vin de corse.

Article détaillé : vin de Corse (AOC).

HistoireModifier

AntiquitéModifier

Moyen ÂgeModifier

Période moderneModifier

Période contemporaineModifier

Reconnu VDQS le , puis AOC le .

ÉtymologieModifier

En tant que ville au Sud de la Corse, et donc assez proche à la Sardaigne, Sartène effectivement en porte la même étymologie. En latin la Sardaigne était appelée Sardinia (comme l'on appelle en plusieurs pays encore aujourd'hui).

Situation géographiqueModifier

Elle est séparée de l'AOC Ajaccio par la rivière Taravo (hormis un petit dépassement en amont) et s'achève aux environs du Lion de Roccapina.

OrographieModifier

Les vignes sont implantées sur les coteaux de l'Ortolo ou de Rizzanese.

GéologieModifier

ClimatologieModifier

Près de 2 750 heures d'ensoleillement par an.

VignobleModifier

PrésentationModifier

Selon le décret du 2 avril 1976 relatif à l'Appellation d'Origine Contrôlée « Vin de corse », seuls ont droit à l'appellation contrôlée « Vins de Corse Sartène », les vins tranquilles rouges, rosés et blancs, qui ont été récoltés sur les territoires suivants : communes d'Arbellara, Belvédère-Campomoro, Bilia, Fozzano, Granace, Grossa, Giuncheto, Loreto-di-Tallano, Mela, Olmeto, Olmiccia, Santa-Lucia-di-Tallano, Sartène, Viggianello et Propriano pour le canton "Sartenais-Valinco" et Sollacaro au sein du canton "Taravo-Ornano" (découpage 2015).

Les communes de Tivolaggio et de Sant'Andrea-di-Tallano, initialement comprises dans l'aire d'appellation, n'existent plus en tant que telles. ayant fusionné, la première avec Propriano, la seconde avec Santa-Lucia-di-Tallano.

Dans les textes, la rubrique "aire de proximité immédiate" fait l'objet de la mention : "pas de disposition particulière", ce qui implique l'obligation de vinification et d'élevage au sein même de l'aire d'appellation.

EncépagementModifier

Les vins blancs sont issus principalement de la vermentino B (malvoisie de Corse), complété accessoirement par le biancu gentile B, la codivarta B, le genovese B et l'ugni blanc B (rossola).

Les vins rouges et rosés sont issus principalement du grenache N, du nielluccio N et du sciaccarello N, complétés accessoirement par du aléatico N, de la barbarossa N, du carcajolo nero N, du carignan N, du cinsaut N, du mourvèdre N, de la syrah N et du vermentino B (malvoisie de Corse).

Méthodes culturales et réglementationsModifier

Les vins doivent répondre aux conditions suivantes :

  • Ils doivent, d'une part, provenir de moûts ayant respectivement des richesses en sucre non inférieures à 207 grammes par litre pour les vins rouges et à 195 grammes par litre pour les rosés et les blancs et, d'autre part, présenter après fermentation des titres alcoométriques acquis non inférieurs à 11°5 (rouges) et à 11° (blancs et rosés).
  • Le rendement de base est fixé à 50 hl par hectare de vigne en production pour les vins.
  • La densité de plantation à l'hectare ne doit pas être inférieure à 3 000 pieds.
  • Les vins doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. L'emploi des pressoirs continus est interdit.
  • Ces vins ne peuvent être mis en circulation avec l'une de ces appellations d'origine sans un certificat délivré par l'Institut National des Appellations d'Origine.

Structure des exploitationsModifier

Terroir et vinsModifier

CommercialisationModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le code international d'écriture des cépages mentionne la couleur du raisin de la manière suivante : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.
  2. Décret du 7 octobre 2009
  3. Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine

BibliographieModifier

Voir aussiModifier