Sarah Knauss

supercentenaire américaine

Sarah DeRemer Clark Knauss est une Américaine, née le à Hollywood (Pennsylvanie) (en) aux États-Unis, et morte le à Allentown (Pennsylvanie), à l'âge de 119 ans et 97 jours[1]. Elle a été la doyenne de l'humanité entre le et le [2],[3],[4],[5],[6],[7]. Elle succédait à la Québécoise Marie-Louise Meilleur.

Sarah Knauss
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Hollywood (Pennsylvanie) (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 119 ans)
AllentownVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Grandview Cemetery (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité

Elle est la deuxième personne vérifiée du monde ayant vécu le plus longtemps, après la Française Jeanne Calment.

BiographieModifier

Sarah DeRemer Clark est née le à Hollywood (en), en Pennsylvanie, un petit village minier. Elle a épousé Abraham Lincoln Knauss en 1901[8] ; il est devenu un important dirigeant républicain du comté de Lehigh, en Pennsylvanie, et registraire public (en). Leur enfant unique Kathryn est née en 1903 et est décédée en 2005 à l'âge de 101 ans. Son mari est décédé en 1965 à l'âge de 86 ans[2].

À 116 ans, elle a été reconnue comme étant la nouvelle détentrice du record de longévité aux États-Unis, alors présumée avoir été détenue par Carrie C. White (selon les dires de 1874 à 1991)[2]. En 1998, elle est devenue la personne la plus âgée au monde après le décès de la Canadienne Marie-Louise Meilleur, âgée de 117 ans. Lorsque les membres de sa famille lui ont parlé de sa nouvelle renommée, sa réponse a été un sourire et « Et alors ? »[2],[9].

Knauss a vécu sept guerres impliquant les États-Unis (y compris les deux guerres mondiales) et les administrations de vingt-trois présidents (de Rutherford B. Hayes à Bill Clinton[1]. À sa mort, elle était l'une des sept générations vivantes de sa famille[10].

MortModifier

Knauss est décédée de causes naturelles à Allentown, en Pennsylvanie, le à Phoebe Home (maison de retraite désormais connue sous le nom de Phoebe Allentown, une filiale de Phoebe-Devitt Homes, Inc.) où elle avait vécu les neuf dernières années de sa vie[2]. Elle a déclaré que le « secret de sa longévité » aurait été de ne pas laisser les choses la contrarier[note 1][2],[7]. À propos de sa mort, le sénateur d’État Charlie Dent, qui avait assisté à la fête pour son 115e anniversaire en 1995, a déclaré : « Mme Knauss est une femme extraordinaire qui a repoussé les limites de la longévité. C'est une occasion triste, mais elle a assurément eu une vie mouvementée[11]. »

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Sa fille, Kathryn Sullivan, âgée de 96 ans à l'époque, a estimé que Knauss était « une personne très tranquille et que rien ne la dérangeait[2]. »

RéférencesModifier

  1. a et b Christopher Newton, « Sarah Knauss, world's oldest person, dies at 119 », Online Athens,‎ (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2014)
  2. a b c d e f et g Gary F. Merrill, Our Aging Bodies, New Brunswick, New Jersey, Rutgers University Press, , 304 p. (ISBN 978-0-8135-7526-1, lire en ligne)
  3. « Nothing Fazes Oldest Woman », Associated Press,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2007)
  4. « World's oldest person dies. She is the oldest verified American in history », The Guardian, London, England,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2007)
  5. « Sarah Knauss, World’s Oldest Person Dies at 119 », Associated Press, Harrisburg, Pennsylvania,‎ (lire en ligne, consulté le 5 décembre 2015)
  6. « World's oldest person misses millennium. », CNN via WebCite,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mars 2008) :

    « As one of very few people who have already seen one century roll over to the next, she would probably not have made a fuss about the arrival of the year 2000. »

  7. a et b Timothy Harris, Living to 100 and Beyond, Winsted, CT, ACTEX Publications, , 240 p. (ISBN 978-1-56698-699-1 et 1-56698-699-0, lire en ligne), p. 85
  8. Ron Devlin, « Sarah's Century », The Morning Call,‎ (lire en ligne, consulté le 17 avril 2017)
  9. Christopher Newton, « Sarah Knauss, World’s Oldest Person Dies at 119 », Associated Press, Harrisburg, Pennsylvania,‎ (lire en ligne, consulté le 5 décembre 2015)
  10. Juan Enriquez, As the Future Catches You : How Genomics and Other Forces Are Changing Your Life, Work, Health & Wealth, New York, The Crown Publishing Group, Three Rivers Press, , 259 p. (ISBN 978-1-4000-4774-1, lire en ligne), p. 96
  11. Ron Devlin, « Sarah Knauss, oldest person, dies at 119 », (consulté le 18 février 2013)