Sara Balzer

escrimeuse française

Sara Balzer
Sara Balzer en 2021.
Sara Balzer en 2021.
Carrière sportive
Période d'activité Depuis 2013
Arme Sabre
Main Gauchère
Maître d'armes Jean-Philippe Daurelle (national)
Philippe Nicholas (club)
Club Strasbourg Université Club
Biographie
Nationalité Française
Naissance (27 ans)
Lieu de naissance Strasbourg
Taille 1,77 m (5 10)
Poids 66 kg (145 lb)
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0
Championnats du monde 0 1 0
Championnats d'Europe 1 0 2
Championnats de France 2 1 0
Coupe du monde (Ind.) 0 1 1
Dernière mise à jour le 24 juillet 2022

Sara Balzer, née le à Strasbourg, est une escrimeuse française dont la spécialité est le sabre, qu’elle manie de la main gauche. En , elle est doublement médaillée à l'Universiade d'été de 2019. En , elle est médaillée d'argent par équipes aux Jeux olympiques d'été de 2020.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Sara Alice Balzer-Menad naît le à Strasbourg d'une mère algérienne et d'un père alsacien[1]. Elle débute en escrime à l'âge de 8 ans en suivant les pas de sa sœur aînée au Strasbourg Université Club. Ses qualités sont vite remarquées par le maître d'armes Philippe Nicholas, si bien qu'elle se retrouve à participer à des compétitions dans deux catégories différentes afin de progresser plus vite. Trois mois plus tard, elle gagne sa première compétition[2].

En classe de sixième, elle rejoint le cursus sport-étude du Centre de ressources, d'expertise et de performance sportives (CREPS) de Strasbourg jusqu'à obtenir son baccalauréat scientifique. Son bac en poche, elle essaye une licence de sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) mais abandonne rapidement car cela ne lui plaît pas[1].

Elle devient pour la première fois championne de France en 2009, à 14 ans, dans la catégorie des moins de 17 ans[3]. En 2013, à 18 ans, elle intègre l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (INSEP) qui lui permet de s'entraîner et parallèlement de suivre un cursus de psychologie par correspondance pendant deux ans[4].

CarrièreModifier

Balzer participe à sa première compétition mondiale lors de la Coupe du monde de Chicago lors de la saison 2013-2014 où elle termine à la 119e place[5]. Cependant, son premier podium sur la scène internationale remonte à l'Universiade d'été de 2015 durant laquelle elle est médaillée de bronze en équipe avec Beline Boulay, Marion Stoltz et Mathilda Taharo[6].

Championne de France individuelle et vice championne par équipe en 2017[7], Balzer remporte deux médailles d'argent à l'occasion de la Coupe du monde de Yangzhou[8] puis la médaille de bronze en sabre par équipes aux championnats d'Europe 2017 à Tbilissi[9].

Cependant, une blessure interrompt sa carrière le lors de ses premiers championnat du monde : les championnats de 2017 à Leipzig. Alors en huitième de finale en train de mener face à Irene Vecchi (11-6), elle subit une rupture complète du ligament croisé antérieur du genou gauche à la suite d'un mauvais appui lors d'une fente. Elle est arrêtée presque un an. Cela l'affecte beaucoup autant physiquement que mentalement[10],[11]. Elle remonte enfin en piste en mai 2018 à Moscou à l'occasion de la coupe du monde de sabre dames[12].

Elle participe ensuite à plusieurs étapes de la coupe du monde 2017-2018, notamment à Tunis. Aux côtés de Charlotte Lembach, Manon Brunet et Caroline Queroli, elle obtient l'argent après avoir vaincu les Chinoises (45-37) mais perdu contre les Russes (35-45)[13]. Deux ans après son accident, au meilleur de sa forme et parfaitement remise, Balzer remporte la médaille d’or du sabre individuel[14] et la médaille d'argent du sabre par équipes lors des championnats du monde universitaire de 2019[15].

Le , avec Cécilia Berder, Manon Brunet, Charlotte Lembach et Sarah Noutcha, elle se qualifie pour les Jeux olympiques d'été de 2020 en tant que première remplaçante pour l'équipe de France de sabre dame en décrochant la septième place lors de la Coupe Acropolis à Athènes, dernière étape de la coupe du monde d'escrime 2019-2020[16]. Durant ces mêmes Jeux, l'équipe remporte la médaille d'argent après s'être inclinée en finale face aux Russes (41-45)[17].

A côté de sa carrière sportive, elle suit une licence en communication digitale (BTS Négociation et digitalisation de la relation client) par correspondance[18]. La psychologie en entreprise l'intéresse également[2].

L'escrimeuse est investie dans la cause animale et l'écologie.

PalmarèsModifier

Classement en fin de saisonModifier

Année 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
Rang[21] 115 65 41 14 137 73 33 34 19

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « Sara Balzer-Menad, championne française de sabre et petite fille de Spahi », sur www.secoursdefrance.com, (consulté le ).
  2. a et b « Portrait Citoyen #1 : Sara Balzer », sur sportetcitoyennete.com (consulté le ).
  3. « Sara Balzer », sur equipedefrance.com (consulté le ).
  4. « Série Jeux Olympiques : l’escrimeuse Sara Balzer », sur lafleministe.fr, (consulté le ).
  5. « Escrime - Chicago - 2013 », sur les-sports.info (consulté le )
  6. (en) « MEDALLISTS BY EVENT », sur FISU, (consulté le ).
  7. « Sara Balzer confirme », sur www.bischheim.alsace, Les cahiers de Bischheim, Bischheim, (consulté le ).
  8. « Balzer deux fois en argent », sur L'Alsace, (consulté le ).
  9. « Du bronze par équipes pour les sabreuses françaises aux Championnats d'Europe », sur lequipe.fr, L'Équipe, Paris, (consulté le ).
  10. « Balzer victime d'une rupture complète du ligament croisé antérieur du genou gauche », sur www.eurosport.fr, (consulté le ).
  11. « La contre-attaque de Sara Balzer », sur byathlete.com, (consulté le ).
  12. « Coupe du monde de sabre (F) : Sara Balzer est là ! », sur www.lequipe.fr, (consulté le ).
  13. « Les Bleues finalistes à Tunis », sur www.republicain-lorrain.fr, (consulté le ).
  14. « Sara Balzer, promesse tenue ! », sur france-u-napoli2019.com, (consulté le ).
  15. « Universiades : Une nouvelle médaille pour les escrimeuses tricolores », sur www.lesportaufeminin.fr, (consulté le ).
  16. « Les sabreuses tricolores qualifiées pour les JO de Tokyo », sur www.lefigaro.fr, (consulté le ).
  17. M. Moulin et A. Corée, « Médaille d'argent pour les sabreuses françaises après leur défaite face aux Russes en finale des JO de Tokyo », sur lequipe.fr, L'Équipe, Paris, (consulté le )
  18. « Sara Balzer : la sabreuse strasbourgeoise », sur femmedesport.com, (consulté le ).
  19. « Sara Balzer », sur fencing.ophardt.online (consulté le ).
  20. « CM Plovdiv - Sabre dames par équipes », sur fie.org, (consulté le ).
  21. « BALZER Sara », sur Fédération internationale d'escrime (consulté le ).
  22. Décret du 8 septembre 2021 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite

Liens externesModifier