Sangay Choden Wangchuck

aristocrate bhoutanaise

Sangay Choden Wangchuck
Illustration.
Fonctions
Reine du Bhoutan
Biographie
Nom de naissance Sangay Choden
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Nobgang, Punakha, Bhoutan
Nationalité bhoutanaise
Père Yab Dasho Ugyen Dorji[1]
Mère Yum Thuiji Zam
Fratrie Sangay Ngedup
Dorji Wangmo
Conjoint Jigme Singye Wangchuck
Religion Bouddhisme vajrayāna

Sangay Choden Wangchuck née le est une des quatre épouses de l'ancien roi du Bhoutan Jigme Singye Wangchuck, qui a régné de 1972 à 2006.

BiographieModifier

Elle a été éduquée à St. Joseph's Convent, Kalimpong, et St. Helen's School, Kurseong, Inde.

En 1979, elle et ses trois sœurs épousent Jigme Singye Wangchuck, le roi du Bhoutan, lors d'une cérémonie privée, car il n'aime pas la publicité. Une cérémonie publique a lieu le .

Elle a eu deux enfants avec le roi, le prince Dasho Khamsum Singye Wangchuck, né le et la princesse Ashi Euphelma Choden Wangchuck, née le .

Elle est ambassadrice de bonne volonté du Fonds des Nations unies pour la population depuis 1999[2].

Elle est impliquée dans la promotion des arts du Bhoutan et défend l'héritage culturel du pays. Elle est la protectrice de l'Académie royale du textile du Bhoutan qu'elle a aidé à créer en 2001.

HonoursModifier

AscendanceModifier

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Nob Gyeltshen
 
 
 
 
 
 
 
8. Kuenga Gyeltshen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. Phenkhem
 
 
 
 
 
 
 
4. Sangay Tenzin
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
9. Ngodrup Pem
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2. Yab Dasho Ugyen Dorji
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20. Soenam Drubyel, 4e Sersang Lama[4]
 
 
 
 
 
 
 
10. Gyeltshen Dorji, 5e Sersang Lama
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
21. Sangay Droelma
 
 
 
 
 
 
 
5. Dorji Om
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
22. Yonten Phuntsho
 
 
 
 
 
 
 
11. Abi Yum Yangchen Droelma
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
1. Sangay Choden
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
6. Lopen Duba
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3. Yum Thuiji Zam
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
7. Ugay Dem
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Notes et référencesModifier