Sanford Ballard Dole

juriste et politicien américain, président autoproclamé de la République d'Hawaï après le coup d'État du 4 juillet 1894
(Redirigé depuis Sanford B. Dole)

Sanford Ballard Dole, né le à Honolulu et mort le dans la même ville, est un juriste et avocat américain, affilié au Parti républicain. Il est président de la République d'Hawaï de 1894 à 1900 puis gouverneur du territoire d'Hawaï de 1900 à 1903.

Sanford Ballard Dole
Sanford Ballard Dole.jpg
Fonctions
Gouverneur du territoire d'Hawaï (d)
-
-
George R. Carter (en)
President of Hawaii (en)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
HonoluluVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Kawaiahaʻo Church (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Père
Daniel Dole (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjointe
Anna Cate Dole (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
signature de Sanford Ballard Dole
signature

BiographieModifier

Sanford Dole est le fils de Daniel Dole (1808-1878), issu d'une famille de missionnaires protestants du Maine, et de Emily Hoyt Ballard (1808–1844).

Notaire public à partir de 1880, Dole est élu à la Législature du royaume d'Hawaï en 1884 et réélu en 1886. En , il est nommé membre à la Cour suprême d'Hawaï par le roi Kalakaua. Le , la reine Liliuokalani le nomme membre de son Conseil privé.

Après le coup d'État du , Dole devient président du « conseil de sécurité » qui renverse le royaume d'Hawaï, puis du gouvernement provisoire. Il devient ensuite président de la République d'Hawaï lors de la proclamation de celle-ci le . Enfin, après l'annexion de l'archipel aux États-Unis d'Amérique en 1898, Dole est nommé gouverneur du territoire d'Hawaï nouvellement créé le . Il démissionne le et est nommé juge fédéral à la Cour de district d'Hawaï, fonction qu'il occupe jusqu'en 1915.

Il est le cousin de James Dole, dirigeant de la Dole Food Company, qui produisait des ananas sur l'île avant le coup d'État et qui était en concurrence avec la United Fruit Company qui avait permis d'établir des républiques bananières en Amérique latine.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier