Ouvrir le menu principal

Sandrine Josso

femme politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Josso.

Sandrine Josso
Illustration.
Sandrine Josso en 2018.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(2 ans, 2 mois et 22 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 7e de la Loire-Atlantique
Groupe politique LREM (2017-2019)
LT (depuis 2019)
Prédécesseur Christophe Priou
Biographie
Date de naissance (43 ans)
Lieu de naissance Guérande (Loire-Atlantique)
Nationalité Française
Parti politique AC (2015-2016)
LREM (2017-2019)
Profession Dirigeante d'entreprise

Sandrine Josso, née le à Guérande (Loire-Atlantique), est une femme politique française. Membre de La République en marche de 2017 à 2019, elle est députée de la septième circonscription de la Loire-Atlantique depuis 2017.

Sommaire

BiographieModifier

Conseillère municipale d’opposition à Herbignac, elle fait partie de l'opposition de 2014 à fin 2015[1]. Elle est membre de Alliance centriste de 2015 à 2016. Elle est remplaçante de la candidate Catherine Bailhache-Touguet, du MoDem, aux élections départementales de 2015[2].

En 2017, elle adhère à La République en marche. Lors des élections législatives de cette année, elle bat au second tour le candidat LR, Franck Louvrier, ancien directeur de communication de Nicolas Sarkozy[3].

Six mois après les élections législatives, Sandrine Josso est classée 567e députée la plus active[4]. En revanche, en , sur les douze derniers mois d'activité parlementaire, elle fait partie des 150 députés les plus actifs concernant les questions écrites et des 150 députés les plus actifs au sujet des questions au gouvernement[5].

Sandrine Josso est commissaire au développement durable et à l’aménagement du territoire et déléguée à l’Outre-mer. Engagée dans l’aménagement du territoire elle a été désignée au sein de la commission départementale de Loire-Atlantique pour l’attribution des dotations d’équipements des territoires ruraux (DETR)[6]. Elle est également présidente du groupe d’études « Impact des changements climatiques »[7]. L'action de Sandrine Josso est marquée par son soutien à la filière salicole. Elle souhaite permettre que les paludiers obtiennent le statut d'agriculteur en portant une proposition de loi avec les députés Yannick Haury et Stéphane Buchou[8].

En , Sandrine Josso quitte LREM et son groupe parlementaire, ne trouvant « plus le sens initial » de son engagement et ayant le sentiment de « perdre [s]on énergie ». Elle rejoint le groupe Libertés et territoires[9].

Détail des mandatsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Sandrine Josso répond aux élus d’opposition d’Herbignac », Ouest-France (consulté le 19 juin 2017).
  2. « Législatives : Sandrine Josso, candidate de la République en marche sur la 7e circonscription », L'Écho de la Presqu'île (consulté le 19 juin 2017).
  3. a et b Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  4. Fiche de Sandrine Josso sur nosdeputes.fr
  5. « NosDéputés.fr par Regards Citoyens (Synthèse générale de l'activité parlementaire sur les 12 derniers mois) », sur NosDéputés.fr (consulté le 14 août 2019)
  6. Ouest France, « La députée impliquée dans l’aménagement du territoire », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2018)
  7. Ouest France, « La Baule-Guérande. Sandrine Josso préside un groupe d’étude », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 5 avril 2018)
  8. Michel ORIOT, « Guérande. Le statut des paludiers sera discuté à l’Assemblée », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  9. F. B., « La député Sandrine Josso quitte LREM pour « être en accord avec ses valeurs » », sur 20 minutes (consulté le 13 juin 2019).

Liens externesModifier