Sandokan

série de télévision allemande

Sandokan est un feuilleton télévisé italo-franco-allemand en six épisodes de 55 minutes, réalisé par Sergio Sollima et diffusé à partir du sur la chaîne Rai 1 en Italie

Sandokan

Type de série Feuilleton télévisé
Titre original Sandokan, der Tiger von Malaysia (Allemagne)
Genre Aventures exotiques, Action
Création Sergio Sollima (réalisateur)
Production Rai
Bavaria
ORTF
Acteurs principaux Kabir Bedi
Carole André
Philippe Leroy
Musique Guido et Maurizio de Angelis
Pays d'origine Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la France France
Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Chaîne d'origine Rai 1, TF1, ARD
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 6
Durée 55 minutes
Diff. originale

La série est diffusée à partir du en France sur TF1, et à partir du en Allemagne sur Das Erste. La série connaît un grand succès international.

SynopsisModifier

Au XIXe siècle, les Anglais poursuivent leurs conquêtes en Asie. En Malaisie, l'impitoyable James Brooke est devenu le rajah Blanc de Sarawak. Son ennemi juré est un pirate du nom de Sandokan, surnommé « le tigre de la Malaisie », qui lutte contre l'oppresseur anglais et jouit d'une très grande popularité auprès de la population.

Sandokan est secondé par Yanez, un Portugais qu'il considère comme un frère, ainsi que par de nombreux hommes de tous horizons qui ont rallié sa cause. Les pirates se sont établis sur l'île de Mompracem, sur laquelle flotte le drapeau pirate à l'effigie d’une tête de tigre.

Au début de l'histoire, Brooke fait enlever par ses hommes les jeunes princes de Selangor afin d'exercer un chantage sur le régent de cette riche principauté et le contraindre à signer un traité avantageux pour la compagnie britannique des Indes orientales.

Le colonel Sir William Fitzgerald arrive d'Angleterre, en qualité d'envoyé du premier Ministre Lord Palmerston. Il est rapidement séduit par Brooke qui se présente à lui comme un simple sujet de la Couronne britannique et non comme le rajah de Sarawak. Alors que les deux hommes devisent, les jeunes princes captifs sont libérés par une action rapide et meurtrière de Sandokan.

Lors d'une sortie en mer, Sandokan et ses hommes sont pris au piège par les soldats de James Brooke, sous le commandement du colonel Fitzgerald. Blessé par balle au cours de la bataille, Sandokan tombe à l'eau et s'échoue sur un rivage. C'est là que le trouve le serviteur de Lord Guillonk, qui le ramène chez son maître. La nièce de Lord Guillonk, la belle Marianne, le soigne sans relâche jusqu'à sa complète guérison. Sandokan tombe amoureux de Marianne mais, démasqué par ses hôtes, doit prendre la fuite. Il demande à Marianne de venir avec lui à Mompracem. La jeune femme accepte...

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

GenèseModifier

La série est adaptée du roman Les Tigres de Mompracem[2], écrit par l'Italien Emilio Salgari en 1900.

TournageModifier

Ce feuilleton exotique a été tourné à Ceylan et en Malaisie.

DiffusionModifier

À l'origine, Sandokan est diffusé en France sous la forme de six épisodes de cinquante-cinq minutes, mais il existe également un remontage sous forme de quatre épisodes.

MusiqueModifier

Le générique d'ouverture diffusé en France était chanté en anglais ; cette version figure sur le disque 45 tours publié en 1976 par le label RCA ; la face B de ce 45 tours présente sous le titre Sweet Lady Blue une version chantée du thème musical, qui accompagne les scènes avec le personnage de Marianne et qu'elle joue à l'harmonium sur Mompracem. Il existe une version du générique chantée en italien (musique de Guido et Maurizio de Angelis), en espagnol et en anglais (musique composée et interprétée par Oliver Onions).

SuitesModifier

Plusieurs suites télévisées et cinématographiques ont été réalisées dans les années 1970 et 1990, toujours avec Kabir Bedi dans le rôle de Sandokan.

  • 1977 : La Tigre è ancora viva : Sandokan alla riscossa ! (traduction littérale : Le Tigre est toujours vivant : Sandokan à la recousse !), téléfilm avec Kabir Bedi et Philippe Leroy, inédit en France.
  • 1996 : Le Retour de Sandokan, mini-série italienne-allemande, diffusée en France, avec Kabir Bedi et Mandala Tayde.
  • 1998 : Il Figlio di Sandokan (traduction littérale : Le Fils de Sandokan), mini-série italienne de Sergio Sollima, avec Kabir Bedi et Marco Bonini, jamais diffusée pour cause de disputes juridiques[3].

Autres adaptationsModifier

(liste non exhaustive)

CinémaModifier

Séries téléviséesModifier

Séries animéesModifier

Des dessins animés ont été également produits dans les années 1990, qui ont popularisé le personnage auprès des plus jeunes :

Bande dessinéesModifier

  • Dans le périodique Brik no 194 de Mon Journal : Brick dans la ville martyre, Sandokan le Tigre de la Malaisie, etc. ; 130 pages, .
  • Sandokan, le Tigre de Malaisie. Auteurs : Guglielmo Milani, dit Mino Milani (scénariste), Hugo Pratt (dessinateur) ; Éditeur : Casterman, 80 pages en couleur, paru le 28/08/2009, (ISBN 2203024100).

Produits dérivés (France)Modifier

DVDModifier

  • Sandokan, Le Tigre de Malaisie - Coffret intégral 4 DVD - Éditeur : LCJ ; Référence ASIN: B0041ENVNE ; 11/10/2010.

45 toursModifier

  • Sandokan : Musique originale du feuilleton T.V. - Label RCA ; 1976.
  • Sandokan : Thème du feuilleton T.V. - Label Epic ; 1976.

GadgetsModifier

Divers gadgets à l'effigie de Sandokan et de Marianne ont été commercialisés, chose rare à l'époque : porte-clefs, poupée « Sandokan » Big Jim (Mattel), jeu de société Sandokan édité par Miro en 1976, etc.

MotoModifier

Sandokan est accompagné d'un tigre féroce, mais apprivoisé, nommé Darmah. La firme motocycliste Ducati, capitalisant sur l'image de puissance féline de l'animal, commercialisa une moto de 900 cm3 sous le nom de Ducati 900 SD Darmah. La tête du tigre était reproduite sur l'habillage de la machine.

Albums photoModifier

  • Sandokan le tigre de Malaisie (grand livre du film tout en photographies) ; 37 pages, Éditions Atlas, 1976.
  • Sandokan (illustré de photographies) ; Éditions Atlas, 254 pages, 1976, etc.
  • Album collecteur d'images Panini, sorti en 1976.

Notes et référencesModifier

  1. « Joël Prévost — Sandokan », sur ultratop.be (consulté le )
  2. Sandokan apparaît dans plusieurs romans (onze épisodes) parmi lesquels : Les Mystères de la jungle noire (1895), Les Pirates de la Malaisie (1896), Les Tigres de Monpracem (1900), Les Deux Tigres : second épisode des "Pirates de la Malaisie" (1904). Sandokan fait sa dernière apparition dans le roman La Rivincita di Yanez' (traduction littérale : La Revanche de Yanez, 1913).
  3. Il Figlio di Sandokan suer le site IMDb [1]

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Jacques Jelot-Blanc, 30 ans de séries et de feuilletons à la T.V., Pac, (ISBN 2853362418)

Liens externesModifier