Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morris.

Sandi Morris
Image illustrative de l’article Sandi Morris
Sandi Morris en 2018.
Informations
Disciplines Saut à la perche
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Naissance (27 ans)
Lieu Downers Grove
Taille 1,73 m
Poids 62 kg
Entraîneur Bryan Compton
Records
Plein air : 5,00 m (NR) / Salle : 4,95 m
Palmarès
Jeux olympiques - 1 -
Champ. du monde en salle 1 1 -
Ligue de diamant - 2 -
Championnats NACAC - - 1
Champ. des États-Unis 3 1 -

Sandi Morris (née le à Downers Grove) est une athlète américaine, spécialiste du saut à la perche. Le 9 septembre 2016, elle devient la 2de femme à franchir la barre des 5,00 mètres en plein air lors du Mémorial Van Damme de Bruxelles[1].

Sommaire

BiographieModifier

Deuxième des championnats panaméricains juniors de 2011, elle remporte en 2014 la médaille d'or des Championnats NACAC espoirs.

En mai 2015, à Starkville, elle porte son record personnel à 4,72 m puis à 4,76 m à Heusden-Zolder le 18 juillet. Aux Championnats du monde de Pékin, elle échoue au pied du podium avec 4,70 m.

Saison 2016Modifier

 
Sandi Morris lors des mondiaux en salle 2016.

Le 6 février 2016, Morris efface une barre à 4,80 m à son second essai lors du Missouri Southern Lion Invite de Joplin (Missouri), avant d'échouer à 4,88 m[2]. Le 13 mars 2016, Morris remporte le titre national en salle avec 4,95 m à son premier essai, établissant la troisième meilleure performance de tous les temps en salle. Elle devance Jennifer Suhr (4,90 m) et Demi Payne (4,85 m)[3]. La semaine suivante, Morris devient vice-championne du monde en salle avec un saut à 4,85 m, derrière Jennifer Suhr (4,90 m)[4].

Très tôt dans la saison estivale, l'Américaine améliore son record personnel en plein air à 4,80 m. Elle confirme le 23 avril suivant en franchissant 4,81 m à Fayetteville[5]. Le 6 mai, Morris remporte la Doha Diamond League 2016 avec 4,83 m, meilleure performance mondiale de l'année, record du meeting et record personnel[6]. Le 20 mai suivant, Sandi Morris casse sa perche lors du Golden Spike Ostrava et se blesse à la main, l'éloignant des compétitions pour un mois[7].

Le 10 juillet, elle se qualifie officiellement pour les Jeux olympiques de Rio en prenant la 2de place des sélections olympiques américaines avec 4,75 m, derrière Jennifer Suhr (4,80 m)[8]. Le 23 juillet suivant, Morris devient la 2e perchiste la plus élevée de l'histoire en plein air en effaçant une barre à 4,93 m à Houston (derrière le record du monde de Yelena Isinbayeva à 5,06 m) en battant à cette occasion le record national de Jennifer Suhr (4,92 m en 2008)[9]. Elle tente, sans succès, de franchir une barre à 5,07 m[9].

Le 19 août, Sandi Morris devient vice-championne olympique de la discipline lors de la finale des Jeux olympiques de Rio avec un saut à 4,85 m, échouant d'un souffle à 4,90 m. Elle est finalement devancée aux essais par la Grecque Ekateríni Stefanídi[10].

Le 9 septembre, lors du Mémorial Van Damme de Bruxelles, Sandi Morris franchit dans un premier temps une barre à 4,94 m, synonyme de nouveau record personnel et national. Puis, elle entre dans l'histoire en devenant la 2de femme à franchir la barre des 5,00 m en plein air (3e en ajoutant Jennifer Suhr en salle) après Yelena Isinbayeva, 1re perchiste de l'histoire à réaliser cet exploit en 2005[1].

Saison 2017Modifier

Après avoir ouvert sa saison hivernale avec 4,65 m, Sandi Morris participe à Rouen au Perche Élite Tour le 28 janvier et remporte le concours avec 4,57 m, malgré le décalage horaire[11]. Elle remporte ensuite le meeting de Clermont-Ferrand avec 4,71 m puis franchit 4,72 m à New York le 11 février, toutefois battue par Ekateríni Stefanídi[12].

Le 26 avril, elle remporte les Drake Relays avec 4,72 m[13]. Le 6 août, elle devient vice-championne du monde avec 4,75 m à l'occasion des championnats du monde de Londres, encore battue par Ekateríni Stefanídi (4,91 m, NR)[14].

Saison 2018Modifier

La saison 2018 débute bien pour Sandi Morris. Le 12 janvier, à Reno, elle franchit 4,90 m et s'octroie la meilleure performance mondiale de l'année, ainsi que d'un record du meeting[15]. Blessée ensuite au dos pour des raisons inexpliquées, elle se rend tout de même aux championnats des États-Unis en salle et remporte la médaille d'argent avec un saut à 4,86 m, derrière la surprenante Katie Nageotte (4,91 m, WL), et se qualifie ainsi pour les championnats du monde en salle[16].

Le 3 mars, en finale des championnats du monde en salle de Birmingham, Sandi Morris décroche à 25 ans son premier titre majeur. Au terme d'un concours sublime, elle s'impose avec une barre à 4,95 m, record personnel égalé et record des championnats battus[17]. Elle devance la Russe Anzhelika Sidorova, auteure de 4,90 m (record personnel), et la Grecque Ekateríni Stefanídi (4,80 m)[17]. Elle tente 5,04 m, pour un nouveau record du monde, sans succès[18]. Elle succède au palmarès à sa compatriote Jennifer Suhr, absente de la compétition suite à sa 3e place aux championnats des Etats-Unis (seules 2 athlètes par pays son retenu(e)s)[19].

Sandi Morris effectue sa rentrée internationale estivale à l'occasion des Drake Relays où elle établit rapidement la marque de 4,88 m. Une semaine plus tard, le 4 mai, elle remporte l'étape de Doha Diamond League, comptant pour la ligue de diamant, en améliorant son propre record du meeting avec 4,84 m. 3e à Eugene avec 4,70 m, elle renoue avec la victoire à Oslo avec 4,81 m[20] et à Stockholm avec 4,86 m, battant d'un centimètre le record du meeting détenu par Yelena Isinbayeva[21].

Le 28 juillet, dans sa ville natale de Greenville en Caroline du Sud, Morris remporte une compétition de rue et établit la meilleure performance mondiale de l'année à 4,95 m. Elle tente ensuite 5,07 m, un centimètre au-dessus du record du monde, mais échoue dans ses trois tentatives, dont la dernière de peu[22]. Le 11 août, dans des conditions météorologiques difficiles, elle termine 3e des championnats NACAC de Toronto avec 4,65 m, derrière Katie Nageotte (4,75 m) et Yarisley Silva (4,70 m)[23]. La semaine suivante, elle s'impose au Birmingham Grand Prix avec 4,62 m, sa plus basse performance de la saison, devant Ekateríni Stefanídi (4,52 m) et Nikoléta Kiriakopoúlou et Katie Nageotte (4,40 m). Le vent a joué un rôle dans ces performances[24].

Vie privéeModifier

Sandi Morris entretient une relation amoureuse avec le sauteur en longueur Bermudien Tyrone Smith, finaliste olympique (2012) et mondial (2015). Ils se fiancent le 30 août 2018 lors de la finale de la ligue de diamant 2018[25].

PalmarèsModifier

 
Sandi Morris lors des Jeux olympiques de 2016

InternationalModifier

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Marque
2011 Championnats panaméricains juniors Miramar 2e 4,05 m
2014 Championnats NACAC espoirs Kamloops 1re 4,40 m
2015 Championnats du monde Pékin 4e 4,70 m
2016 Championnats du monde en salle Portland 2e 4,85 m
Jeux olympiques Rio de Janeiro 2e 4,85 m
Ligue de diamant 2e détails
2017 Championnats du monde Londres 2e 4,75 m
Ligue de diamant 2e 4,75 m
2018 Championnats du monde en salle Birmingham 1re 4,95 m
Championnats NACAC Toronto 3e 4,65 m
Ligue de diamant 2e 4,87 m
Coupe continentale Ostrava 3e 4,85 m

NationalModifier

RecordsModifier

Records personnels
Épreuve Marque Lieu Date
Saut à la perche Plein air 5,00 m (NR)   Bruxelles 9 septembre 2016
En salle 4,95 m   Portland
  Birmingham
12 mars 2016
3 mars 2018

Meilleures performances de l'annéeModifier

Plein air et salle
Année Marque Date Lieu Rang[26]
2009 3,81 m   Atlanta
2010 4,05 m   Sacramento
2011 4,30 m   Durham 68
2012 4,23 m (i)   Chapel Hill 120
2013 4,43 m (i)   Fayetteville 47
2014 4,55 m   Sacramento 14
2015 4,76 m   Heusden-Zolder 6
2016 5,00 m   Bruxelles 1
2017 4,87 m (i)   Zürich 2
2018 4,95 m (i)   Birmingham 1

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Meeting de Bruxelles : Sandi Morris franchit 5 mètres à la perche » (consulté le 9 septembre 2016)
  2. « IAAF: Payne clears 4.88m in Albuquerque – indoor round-up| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 17 juillet 2016)
  3. « IAAF: Teenage star Cunningham flies high at US Indoor Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 17 juillet 2016)
  4. « Mondiaux en salle : Jennifer Suhr décroche l'or au saut à la perche » (consulté le 17 juillet 2016)
  5. (de) « Flash-News des Tages », sur www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal (consulté le 25 avril 2016)
  6. « Programme 2016 & Results - Diamond League - Doha », sur doha.diamondleague.com (consulté le 6 mai 2016)
  7. « IAAF: Rohler leaves it late in Ostrava| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 21 mai 2016)
  8. « Sélections américaines : Allyson Felix rate la qualification sur 200m » (consulté le 11 juillet 2016)
  9. a et b « IAAF: Morris vaults world-leading 4.93m in Houston| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 25 juillet 2016)
  10. « Jeux Olympiques : la perchiste grecque Ekaterini Stefanidi médaillée d'or » (consulté le 20 août 2016)
  11. « Thiago Braz remporte le Perche Elite Tour à Rouen, Lavillenie septième », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2017)
  12. A.R., « Omar McLeod réussit sa rentrée sur 60m haies », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 février 2017)
  13. « Results », sur results.drakerelays.us (consulté le 27 avril 2017)
  14. Rédaction, « La championne olympique Ekaterini Stefanidi décroche le titre mondial à la perche », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2017)
  15. « IAAF: Duplantis breaks world U20 indoor pole vault record in Reno – indoor round-up| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 14 janvier 2018)
  16. « IAAF: Coleman breaks world indoor 60m record at US Indoor Championships in Albuquerque| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 février 2018)
  17. a et b « IAAF: Pole Vault Result | IAAF World Indoor Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 mars 2018)
  18. « IAAF: Women's pole vault final IAAF World Indoor Championships Birmingham 2018 », sur iaaf.org (consulté le 4 mars 2018)
  19. « IAAF: Report: women’s pole vault final – IAAF World Indoor Championships Portland 2016| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 mars 2018)
  20. « IAAF: Samba’s momentum continues in Oslo – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 17 juin 2018)
  21. « IAAF: Echevarria sails windy 8.83m in Stockholm - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 17 juin 2018)
  22. « IAAF: Morris vaults world-leading 4.95m and threatens world record in Greenville| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 20 août 2018)
  23. « IAAF: USA’s Harrison, Wilson and Prandini shine on second day of NACAC Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 12 août 2018)
  24. « IAAF: Miller-Uibo halts Asher-Smith's momentum in Birmingham - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 20 août 2018)
  25. (en) « Greenville's Sandi Morris engaged to fellow olympian », The Greenville News,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2018)
  26. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externesModifier