Ouvrir le menu principal

Samuel Michel

footballeur français

Samuel Michel
Image illustrative de l’article Samuel Michel
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (48 ans)
Lieu Amiens (France)
Taille 1,76 m (5 9)
Période pro. 19892005
Poste Attaquant
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1989-1994 Drapeau : France AS Red Star 93 142 (51)
1994-1997 Drapeau : France Stade rennais 020 0(2)
1995-1996 Drapeau : France SM Caen 041 (16)
1996-1997 Drapeau : France FC Sochaux-Montbéliard 041 (24)
1997-1999 Drapeau : France AS Red Star 93 049 (21)
1999-2001 Drapeau : France EA Guingamp 056 (14)
2001-2005 Drapeau : France Chamois niortais 098 (14)
2005-2006 Drapeau : France AS Aiffres
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
Flag of France.svg France espoirs
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2008 Drapeau : France Chamois niortais 5v 5n 7d
2014 Drapeau : France Amiens SC 10v 5n 5d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Samuel Michel est un footballeur et entraîneur français né le 11 février 1971 à Amiens (France). Il évoluait au poste d'attaquant.

BiographieModifier

Cet ancien attaquant mesure 1,77 m pour 75 kg. Il a joué une quinzaine d'années en tant que professionnel. Pur produit du club du Red Star, il est un des très bons joueurs qui ont fait les beaux jours du club parisien comme Didier Thimothée ou Steve Marlet au début des années 1990.

Après un passage d'une saison à Rennes, en Division 1, où il joue peu, il est prêté au SM Caen en 1995. Il forme, avec Franck Priou, le duo le plus prolifique de cette saison de Division 2. Il devient champion de D2 en ayant réalisé une saison pleine (37 matchs et 14 buts).

En 1996, il est de nouveau prêté, à Sochaux cette fois-ci. Il devient meilleur buteur de D2 avec 23 buts. En fin de saison, il retourne à Rennes, mais il n'entre pas dans les plans de son entraîneur. Il s'engage alors avec son club formateur, le Red Star. Malgré un nombre de buts important, ce retour est un demi-échec (relégation de Red Star en fin de saison 1998-99) et il part en janvier 1999 à Guingamp.

Lors de la saison 1999-2000, il aide, avec ses 12 buts, le club breton à être vice-champion de D2. Il forme, avec Fabrice Fiorèse, un duo très complémentaire à la pointe de l'attaque guingampaise. De retour en Ligue 1, il est barré par le duo Rodriguez-Fiorèse et ne joue que 8 matchs.

Contacté en 2001 par Philippe Hinschberger pour renforcer l'attaque niortaise, il fait des débuts mitigés, mais s'impose comme un leader incontestable au sein du vestiaire. Il arrête sa carrière professionnelle durant l'été 2005 mais joue une saison de plus avec le club d'Aiffres (PL).

En 2006, il entre dans le staff du club Niortais en entrant dans la cellule de recrutement. En janvier 2008, il remplace Jacky Bonnevay, dont il était l'adjoint, au poste d'entraîneur du Chamois Niortais FC. À l'arrivée de Denis Troch, il reprend son poste d'entraîneur adjoint. Il est par la suite l'entraineur des moins de 17 ans nationaux des Chamois Niortais. Il fut l'entraineur adjoint de Laurent Guyot à Sedan. Les deux hommes ont joué ensemble à Guingamp. Le 2 novembre 2013, il rejoint le Red Star FC 93 (National) pour être l'entraineur adjoint de Sébastien Robert à la suite du limogeage de Laurent Fournier[1].

En juin 2014, il prend les rênes d'Amiens dont le directeur administratif est David Ducci, qu'il avait côtoyé lors de son passage à Niort[2].

CarrièreModifier

JoueurModifier

Saison Club Pays Championnat Matchs/Buts
1989-1994 Red Star   France D2 127 (52)
1994-1995 Stade rennais   France D1 17 (2)
1995-1996 SM Caen   France D2 37 (14)
1996-1997 FC Sochaux   France D2 38 (23)
juil. 1997 Stade rennais   France D1 2 (0)
1998-jan. 1999 Red Star   France L2 45 (21)
jan. 1999-2001 EA Guingamp   France L2 et L1 55 (15)
2001-2005 Chamois niortais FC   France L2 97 (14)
2005-2006 Aiffres   France PL - (-)

EntraîneurModifier

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Samuel Michel «J'aime le foot...et le Red Star» », sur Leparisien.fr
  2. « Samuel Michel nouvel entraîneur de l’Amiens SC », sur Courrier-picard.fr (consulté le 12 septembre 2014)

Liens externesModifier