Ouvrir le menu principal

Samuel Brown (officier de la Royal Navy)

Le capitaine Sir Samuel Brown, de Netherbyres KH FRSE (1776 – ) fut un pionnier dans la conception et la fabrication de chaînes et dans la conception et la construction de ponts suspendus. Il est surtout connu pour le Union Bridge (en) de 1820, le premier pont suspendu en Grande-Bretagne.

Carrière navaleModifier

Brown est né à Londres, fils de William Brown de Borland, Galloway, en Écosse[1]. Il a joint la Royal Navy en 1795, en servant d'abord sur les stations de Terre-Neuve et de la mer du Nord. Il a servi comme lieutenant sur HMS Royal Sovereign (1803) et en 1805 a rejoint le HMS Phoenix (en) comme premier lieutenant. Pendant son service sur Phoenix, il a pris part à la capture de la frégate française Didon (en)[2]. L'année suivante, il a été nommé sur le HMS Imperieuse, suivies par des périodes de service à bord du HMS Flore et HMS Ulysses (en)[3].

Au cours de son service, il effectue des tests sur des câbles de chaînes en fer forgé, les utilisant comme gréement pour le HMS Penelope (en) en 1806, lors d'un voyage vers les Antilles. Cela a tellement impressionné l'Amirauté qu'à son retour, en 1808, qu'il a immédiatement été ordonné que quatre navires de guerre soient équipés avec des câbles de chaîne.

En 1808, Brown obtient des brevets pour des maillons en chaîne torsadée, des manilles et des émerillons. Ses modèles de manille et de pivot ne se sont guère améliorés pendant les 100 années qui ont suvi[4],[5].

En 1811, il est promu commander (en 1842, il reçoit le grade de capitaine à la retraite), et ses chaînes sont introduites pour tenir les ancres des navires. Il prend sa retraite de la marine en mai de 1812. Juste quatre ans plus tard, la Royal Navy a normalisé l'usage de chaînes en fer au lieu des câbles de chanvre pour tous les nouveaux navires de guerre.

La fabrication de chaînesModifier

 
Isambard Kingdom Brunel devant les chaînes fabriquées par les forges de Brown à Pontypridd pour le SS Great Eastern.

Il créé une société (connu sous le nom Samuel Brown & Co et aussi Brown Lenox & Co (en)) avec son cousin Samuel Lenox[6], initialement basé à Millwall à l'est de Londres, à partir de 1812, puis, à partir de 1816 sur un plus grand chantier exploité par William Crawshay Brown), établissant le Newbridge Chain & Anchor Works (Pontypridd) à Ynysangharad, près du canal de Glamorganshire (en) , à Pontypridd , au sud du Pays de Galles , à proximité de grandes réserves de fer et de charbon[7],[8].

Son entreprise a continué à fournir toute la chaîne de la Royal Navy jusqu'en 1916, et elle a fait les chaînes du SS Great Eastern de Isambard Kingdom Brunel , magnifiées par le photographe Robert Howlett (en).

La construction de pontsModifier

Il obtient un brevet pour la fabrication de chaînes en 1816 et a breveté des maillons en fer forgé convenant à un pont suspendu en 1817. La même année, d'autres ont construit Dryburgh Bridge (en), le premier pont supporté par des chaînes en Grande-Bretagne. Brown avait déjà expérimenté un pont suspendu à chaîne, en construisant une structure d'essai de 32 m de portée en 1813.

"Quand il réfléchissait à la façon de construire un pont sur la rivière Tweed, Sir Samuel Brown s'arrêta en observant une toile d'araignée et découvrit le pont suspendu." —Charles Bender, 1868.

Brown a également été invité à participer à des propositions avortées pour un pont suspendu à Runcorn. En septembre 1818, il soumet des dessins pour l'Union Bridge (en) sur la rivière Tweed, qui fut terminé en 1820 et qui a subsisté.

Brown a continué à construire plusieurs autres ponts de chaîne, ainsi que le Trinity Chain Pier (en) à Newhaven, Édimbourg (ouvert en 1821 et détruit dans une tempête en 1898) et le Chain Pier (en) à Brighton (1823-1896)[9]. La plupart de ses conceptions utilisaient un tablier de pont non renforcé, avant qu'il ne devienne clair que cette forme était vulnérable aux forces du vent et instable sous des charges concentrées (en). Ses conceptions ont été revues par des ingénieurs éminents comprenant John Rennie et Thomas Telford, et généralement approuvées. Les conception de Brown étaient significativement moins conservatrices que celles de ses contemporains, adoptant une résistance à la traction plus élevée pour ses chaînes de fer.

Les principaux pontsModifier

Vie personnelleModifier

Une de ses maisons était proche du projet de Brighton, au 48 Marine Parade, maintenant connu sous le nom de Chain Pier House. En 1827, Brown acheta Netherbyres, une maison de campagne près d'Eyemouth dans le Berwickshire, au sud-est de l'Écosse[14]. Il fit démolir la maison existante et fit construire une nouvelle maison (vers 1836), qu'il vendit plus tard le 5 mars 1852, quelques jours avant sa mort[15].

Le 14 août 1822 Brown a épousé Marie Horne d'Edimbourg[16].

Brown a été élu membre de la Royal Society of Edinburgh , le 7 février 1831[17]. En 1838, Brown a été fait chevalier par la Reine Victoria.

Il meurt, âgé de 75 ans, à Vanbrugh Lodge, Blackheath, Londres , le 13 mars 1852, et est enterré au Cimetière de West Norwood.

RéférencesModifier

  1. « Former RSE Fellows 1783-2002 » [archive du ], Royal Society of Edinburgh (consulté le 19 septembre 2010)
  2. John Marshall, Royal Naval Biography: Or, Memoirs of the Services of All the Flag-Officers, Superannuated Rear-Admirals, Retired-Captains, Post-Captains, and Commanders, vol. 4, Cambridge University Press, (ISBN 9781108022712, lire en ligne), p. 20
  3. Obituary, The Gentleman's Magazine 1852, p. 519-520.
  4. History And Development Of Anchor Chain « https://web.archive.org/web/20070205012722/http://www.nvo.com/baldtus/historyoftheanchor/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  5. Old Chester, PA: Baldt Anchor History « https://archive.is/20120730043742/http://66.241.199.22/baldt_anchor_history.htm »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  6. Rhondda Cynon Taf « https://web.archive.org/web/20070518025342/http://webapps.rhondda-cynon-taf.gov.uk/heritagetrail/taff/pontypridd/Pontypridd.htm »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  7. Archive Network Wales
  8. A Chronology of Glamorgan
  9. Chain Pier Encyclopaedia of Brighton by Tim Carder, 1990, Brighton & Hove
  10. Trinity Chain Pier
  11. Welney suspension bridge « https://web.archive.org/web/20061013171512/http://www.welney.org.uk/Suspension_bridge.htm »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  12. ;History of Shoreham
  13. Kenmare Suspension Bridge « https://web.archive.org/web/20061031100212/http://www.kenmare.com/history/SUSBR.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  14. Historic Scotland
  15. Netherbyres ownership
  16. John Marshall, Royal Naval Biography: Or, Memoirs of the Services of All the Flag-Officers, Superannuated Rear-Admirals, Retired-Captains, Post-Captains, and Commanders, vol. 4, Cambridge University Press, (ISBN 9781108022712, lire en ligne), p. 27
  17. Royal Society of Edinburgh Fellows

BibliographieModifier

  • 'Samuel Brown in North-East Scotland', Thomas Day, Industrial Archaeology Review, 1985
  • 'The 19th-Century Iron Bridges of Northeast Scotland', Thomas Day, Industrial Archaeology, 1998
  • 'Civil Engineering Heritage: Northern England', R.W. Rennison, Thomas Telford Publishing, 1996
  • 'Union Chain Bridge - Linking Engineering', Gordon Miller, Proceedings of the Institution of Civil Engineers 159, May 2006, pp 88–95

Voir aussiModifier