Sambor Prei Kuk

Capitale du Chenla au VIIe siècle

Sambor Prei Kuk *
Image illustrative de l’article Sambor Prei Kuk
Vue générale.
Coordonnées 12° 52′ 02,22″ nord, 105° 02′ 24,09″ est
Pays Drapeau du Cambodge Cambodge
Type Temple
Critères [1]
Numéro
d’identification
1532
Zone géographique Province de Kompong Thum **
Année d’inscription 2017 (41e session)
Géolocalisation sur la carte : Asie
(Voir situation sur carte : Asie)
Sambor Prei Kuk
Géolocalisation sur la carte : Cambodge
(Voir situation sur carte : Cambodge)
Sambor Prei Kuk
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO

Sambor Prei Kuk (en khmer « ប្រាសាទសំបូរព្រៃគុក », « le temple dans la forêt luxuriante ») est un site archéologique préangkorien situé au Cambodge. Le site archéologique, identifié comme Içanapura, l'ancienne capitale du royaume de Chenla (fin VIe – IXe siècle), est classé en 2017 comme patrimoine mondial de l'UNESCO[1].

HistoireModifier

Sambor Prey Kuk est construit au début du VIIe siècle, par le roi Içanavarman Ier et sera d'abord appelé Içanapura, du nom de son monarque fondateur[2].

PatrimoineModifier

Le site s'étend sur près de 25 kilomètres carrés, autour d'un centre-ville fortifié[1]. Dix temples shivaïstes octogonaux, d'un style qu'on ne trouve nulle part ailleurs dans la région[réf. nécessaire], peuvent être regroupés en trois groupes architecturaux :

  • groupe nord : Prasat Sambor, très dégradé ;
  • groupe central : Prasat Tao (temple des lions), aux animaux sculptés en ronde-bosse ;
  • groupe sud : Prasat Yeaye Peou, aux monuments disséminés dans une forêt claire et paisible.

Le nom de ce style pré-angkorien est dit de Sambor Prei Kuk, du nom du temple. Il sert de modèle aux styles suivants. On y trouve de nombreux prasats, lingams et yonis, sculptures de lions et garuda[1].

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

AccèsModifier

Le site se trouve dans la province de Kampong Thom, à 35 kilomètres au nord de son chef lieu. Il est distant de 176 kilomètres d'Angkor et de 206 kilomètres de Phnom Penh.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Michel Tranet. Sambaur-Prei-Kuk, Monuments d'Içanavarma, Vol. 1, 1997 (pp. 615-628), vol. 2 1997 et vol 3. 1999.
  • Daniela Fuganti, « Sambor Prei Kuk », Archéologia, n°559, , pp.40 à 47.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c UNESCO World Heritage Centre, « Temple Zone of Sambor Prei Kuk, Archaeological Site of Ancient Ishanapura », sur whc.unesco.org (consulté le ).
  2. Bruno Dagens, Les Khmers, Société d'édition Les Belles Lettres, , 335 p. (ISBN 9782251410203), chap. I (« Le pays khmer. L'histoire »), p. 25.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :