Louis Salvérius

dessinateur de bande dessinée belge
(Redirigé depuis Salvérius)
Louis Salvérius
Les Tuniques bleues sur la façade de la Maison de la Citoyenneté à Ottignies
(Fresh Paint OLLN).
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 38 ans)
Pseudonyme
SalvéVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
Genre artistique
Œuvres principales

Louis Salvérius, dit Salvérius ou Salvé, né le à Ghlin (province de Hainaut) et mort le , est un dessinateur de bande dessinée humoristique belge.

Biographie modifier

Louis Salvérius[1] naît le à Ghlin dans le Borinage)[2] Le , à l'âge de 19 ans, Louis Salvérius est engagé dans l'armée. Il entre dans l'infanterie blindée, où il devient un enlumineur, décorant sa chambre ou les havresacs d'images qui préfigurent son arrivée dans Les Tuniques bleues. Louis Salvérius est ensuite engagé en 1956 au bureau de dessin des éditions Dupuis. Après une longue période où il ne fera pas grand-chose, étant par exemple employé à dessiner les grilles de mots croisés. Salvérius ira même chercher du travail ailleurs, dans le studio de dessin animé des éditions, TVA Dupuis, où il travaillera notamment en tant que cadreur. Il réalise ensuite des illustrations pour Risque-Tout, des lettrages pour Robbedoes, et des adaptations de dessins pour les éditions en poche des classiques de l'éditeur dont la collection « Gag de Poche »[3] .

En 1959, il publie sa première bande dessinée, publicitaire, pour la boisson Cécémel et publie quelques mini-récits dans Spirou. On y voit déjà son attrait pour le Far West : La Loi du scalp (sur un texte d'Yvan Delporte), Histoires d'Indiens (avec Maurice Rosy), etc.

Apparue en mini-récits en 1961, Tim et Tom (western parodique sur des scénarios de Jacques Devos) est sa première série. Suivent, dans la même veine Whamoka et Whikilowat (les aventures de deux Peaux-Rouges, encore imaginées par Devos) et Petit-Cactus (sur un scénario de Paul Deliège).

En 1969, Raoul Cauvin lui propose le scénario des Tuniques bleues, grande série à suivre censée combler le vide laissé par le départ de Lucky Luke chez Pilote. Charles Dupuis, convaincu, le libère de ses obligations chez Dupuis pour l'embaucher dans son sérail de dessinateurs[1].

Il meurt le d'un infarctus du myocarde, à seulement 38 ans, alors qu'il travaillait sur la nouvelle aventure des Tuniques bleues, Les Hors-la-loi[4]. L'album, rebaptisé Outlaw, sera terminé par Lambil[5], qui deviendra alors le dessinateur attitré de la série.

En 1973, il reçoit, pour l'ensemble de son œuvre, le prix Saint-Michel mention spéciale humour à titre posthume.

Œuvres publiées modifier

Albums modifier

Concernant le tome 4, Outlaw, les huit dernières planches sont dessinées par Lambil à la suite du décès de Salvérius évoqué ci-dessus[5]. Les tomes 9 et 10, quant à eux, sont composés de gags et d'histoires courtes qui correspondent aux débuts de la série dans Spirou.

Collectifs modifier

Illustration modifier

Collection du Carrousel modifier

  • Whamoka et Whikilowat, t. 1 : Une Journée chez les Indiens (décor et couleur), avec Jamic (dessin) et Jacques Devos (scénario), no 6, Dupuis, 1966.
  • Whamoka et Whikilowat, t. 2 : La Légende du désert (décor et couleur), avec Jamic (dessin) et Jacques Devos (scénario), no 14, Dupuis, 1967.

Notes et références modifier

  1. a et b Collectif, L'Hommage aux Tuniques bleues de Willy Lambil et Raoul Cauvin, Marcinelle/Paris, Dupuis, , 79 p. (ISBN 978-2-8001-4781-9), p. 28.
  2. Louis Salvérius, Raoul Cauvin et Patrick Gaumer (introduction), Les Tuniques bleues : l'Intégrale, vol. 1, Marcinelle, Dupuis, coll. « Les intégrales Dupuis », , 232 p. (ISBN 978-2-8001-6278-2, lire en ligne), p. 5 — Extrait : « Louis Salvérius n'a pas vu le jour à Soignies ; encore moins en 1930 ou 1935. Annie et Nathalie, les deux filles de l'artiste, rectifient : « Papa est né en réalité le , à Ghlin, un petit village près de Mons. Il est donc Ghlinois et non Sonégien. » ».
  3. (en) Bas Schuddeboom et Kjell Knudde, « Louis Salvérius - Salvé (4 December 1933 - 23 May 1972, Belgium) », sur Lambiek, (consulté le ).
  4. Nicolas Anspach, « Raoul Cauvin (Pierre Tombal) 1/3 : « Écrire un scénario, cela prend du temps. Se le faire refuser, c’est l'affaire de quelques secondes. » », sur ActuaBD, (consulté le ).
  5. a et b Raoul Cauvin et Louis Salvérius, La Grande patrouille, Marcinelle-Charleroi/Paris/Montréal, Dupuis, coll. « Les Tuniques bleues », , 46 p. (ISBN 2-8001-0866-5), p. 3.

Annexes modifier

Bibliographie modifier

Périodiques modifier

Liens externes modifier