Salomon Duran

Salomon Duran
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Enfant
Zemah ben Solomon Duran (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Maître

Le Rav Salomon Duran (hébreu : שלמה בן שמעון דוראן Shlomo ben Shimon Duran, abrégé רשב"ש, Rachbach), est une autorité rabbinique médiévale du XVe siècle (Alger, 1400 - 1467), et l'un des principaux artisans de la renaissance culturelle du judaïsme algérien.

Éléments biographiquesModifier

Salomon Duran descend d'une vieille famille judéo-provençale émigrée à Palma de Majorque, puis à Alger, où son père, Shimon ben Tsemah Duran, exerce le rabbinat. Il se familiarise dans sa jeunesse avec le Talmud et la littérature rabbinique, manifestant un scepticisme affiché envers la Kabbale.

ŒuvreModifier

Le Rachbach a rédigé, comme son père, de nombreux responsa (Leghorn, 1742). Outre ceux-ci, il est d'auteur :

  • d'une lettre, écrite en araméen talmudique, adressée à Nathan Najara de Constantine ; elle a été réimprimée séparément, avec un index des passages[1] ;
  • d'une défense du Talmud, écrite en 1437 contre les attaques lancées par le Juif converti Geronimo de Santa Fé lors de la disputation de Tortosa (1414) ; elle est parue sous le titre de Milhemet Hova, et sous celui de Setirat Emounat haNotzrim, après la seconde partie du Keshet ouMaguen de son père, publiée à Leipzig en 1856 ;
  • d'un traité intitulé Tikkoun Soferim, qui a fréquemment été attribué à son père ; il est imprimé en appendice au Yavin Shmoua (Leghorn, 1744) ;
  • d'une élégie, préservée en manuscrit.

Notes et référencesModifier

  1. Kerem Hemed, vol. ix., pp. 110 et suivantes

SourceModifier

  Cet article contient des extraits de l'article « DURAN » par Meyer Kayserling, M. Seligsohn, H. Brody & Richard Gottheil de la Jewish Encyclopedia de 1901–1906 dont le contenu se trouve dans le domaine public.

AharonimRishonimGueonimSavoraïmAmoraimTannaimZougot