Salmanazar V


Salmanasar V, ou Salmanazar (akkadien: Šulmanu-ašarid), est un roi d'Assyrie, de 727 à 722 av. J.-C. Il est aussi roi de Babylone, sous le nom d'Ulûlaiu (ou Ouloulaï ou Ululayu). Il est fils de Teglath-Phalasar III, épouse Yaba.

Salmanazar V
Shalmaneser V.jpg
Fonctions
Souverain de Babylone
Roi d'Assyrie
- av J-C
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Père
Fratrie

On sait peu de choses de ce roi, qui régna peu de temps. Il est gouverneur de Phénicie, à Zimirra, lorsqu'il rentre en Assyrie pour monter sur le trône, le 25e jour du mois de tebet. Dès sa prise de pouvoir, Tyr se révolte. Il annexe le royaume d'Israël, en -722, au terme d'un siège de trois ans contre son roi, Osée (732-722), et sa capitale Samarie. Celui-ci ne lui payait plus de tribut, et osait essayer alors d'obtenir l'appui de l'Égypte, où il avait envoyé des messagers à So (Saïs ?), au roi d’Égypte (cf. Bible hébraïque, c'est-à-dire ancien testament chrétien, 2R 17,4), c.à.d., sans doute, au pharaon et roi(telet) de Saïs, Tefnakht, de sa XXIVè dynastie, voire au pharaon Osorkon IV, de sa XXIIè dynastie, mais parfois considéré comme un pharaon de la XXIIIe dynastie (plutôt qu'au pharaon émergent Piânkhy, de sa XXVè...), pour tenter de retrouver son indépendance. Samarie ne se rendra qu'au successeur de Salmanasar, Sargon II, bien que la Bible décrive le premier comme son vainqueur (posthume). Selon elle, et la tradition, 27 290 personnes, des « dix tribus perdues » d'Israël, ont ensuite été déportées dans plusieurs villes d’Assyrie, et en sens inverse, bon nombre de colons babyloniens et araméens s’établissent en Samarie (toujours dans les chapitres 17 et 18 du Deuxième Livre biblique des Rois, 2R 17 & 18)... Salmanazar (V) est également mentionné dans le Livre de Tobie, autre ouvrage inclus dans la Bible.

Il annexe aussi les principautés néo-hittites de l'Euphrate, jusqu’au Halys.

On ne sait pas comment meurt Salmanasar, dernier souverain de sa dynastie, la VIe, le 12e jour de tebet, ni comment Sargon II prend le pouvoir. Certains spécialistes avancent l'hypothèse d'un coup de force et d'un attentat.

À la fin de son règne, les habitants des royaumes du sud de la Mésopotamie ne veulent plus de la domination assyrienne. Le Chaldéen Marduk-Apal-Idin II (722-710), protégé par le roi d’Élam Shutruk-Nahhunté II (717-699), usurpe le trône de Babylone. En -710, Sargon II récupérera ce trône.

BibliographieModifier

  • (en) Andrew Kirk Grayson, « Assyria: Tiglath-Pileser III to Sargon II (744-705 B.C.) », dans John Boardman et al. (dir.), The Cambridge Ancient History, volume III part 2 : The Assyrian and Babylonian Empires and other States of the Near East, from the Eighth to the Sixth Centuries B.C., Cambridge, Cambridge University Press, , p. 85-86

Lien externeModifier