Saison 21 de New York, unité spéciale

Saison 21 de New York, unité spéciale
Description de l'image New York, unité spéciale.jpg.

Série New York, unité spéciale
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine NBC
Diff. originale
Nb. d'épisodes 20

Chronologie

La vingt et unième saison de New York, unité spéciale, ou La Loi et l'Ordre : Crimes sexuels au Québec, (Law and Order: Special Victims Unit), série télévisée américaine, est constituée de vingt épisodes, diffusée du au sur NBC.

Initialement composée de vingt-quatre épisodes, la saison est finalement réduite à vingt épisodes en raison de la pandémie de Covid-19[1].

DistributionModifier

Acteurs principauxModifier

Acteurs récurrentsModifier

Membres de l'unité spécialeModifier

JugesModifier

AvocatsModifier

  • Lou Martini, Jr : avocat de la défense Ron Freddo (épisodes 5 et 16)
  • Paige Barr : avocate de la défense Lisa Turner (épisode 15)
  • Mouzam Makkar : avocate de la défense Dara Miglani (épisode 15)
  • Jeffrey Schecter : avocat de la défense Art Blumfeld (épisode 15)
  • Michael Tow : avocat de la défense Josh Wang (épisode 15)

Entourage de l'unité spécialeModifier

PoliceModifier

Liste des épisodesModifier

Épisode 1 : #Balance ton prodModifier

Titre original
I'm Going To Make You a Star
Numéro de production
459 (21-01)
Code de production
2101
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  •   États-Unis : 3,84 millions de téléspectateurs[2] (première diffusion)
Invités

Ian McShane (Sir Tobias Moore)
Jamie Gray Hyder (Katriona Tamin)
Carmen Berkeley (Pilar Reyes)
Jenna Stern (Juge Elana Barth)

Résumé détaillé
Au moment où l'unité spéciale fête la promotion de l'ancien inspecteur Carisi, devenu substitut du procureur, une jeune actrice vénézuélienne en herbe, Pilar Reyes, passe une audition dans le bureau d'un célèbre président d'une plateforme de streaming, Sir Tobias Moore. Le jour suivant, elle se rend à l'unité spéciale et l'accuse d'agression sexuelle. Puissant et fortuné, le suspect bénéficie des meilleurs avocats, de contacts à la mairie de New York ainsi que le soutien discret de la boss de Carisi, la cheffe du bureau du procureur. De plus, ses précédentes victimes refusent de le dénoncer car elles ont peur de lui et car qu'elles ont signé une clause de confidentialité pour éviter d'avoir des ennuis judiciaires. Intouchable, avec son ancienne assistante qui collabore avec eux pour éviter la prison car elle a éliminé des preuves du viol de Pilar, le lieutenant Benson et son équipe décident donc de lui tendre un piège en engageant une flic des mœurs, Katrina Tamin, pour qu'elle se fasse passer pour une débutante dans le monde du cinéma à ses côtés dans une chambre d'hôtel. Agressif, Moore l'étrangle tout en ignorant sa réelle identité et l'unité spéciale intervient à temps pour la sauver et arrêter Moore. Face aux caméras de surveillance, menotté, Moore signale aux médias qu'il est innocent et que Benson lui a tendu un piège pour l'incriminer. Pour avoir encouragé ce traquenard, le chef-adjoint de l'unité Dodds est relégué aux trafics et à la sécurité routière par sa haute hiérarchie. Émue par son départ, Benson apprend qu'elle est désormais capitaine car il a réussi à convaincre leurs supérieurs qu'elle était la seule à pouvoir le remplacer.

Épisode 2 : Une course cher payéeModifier

Titre original
The Darkest Journey Home
Numéro de production
460 (21-02)
Code de production
2102
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  •   États-Unis : 3,44 millions de téléspectateurs[3] (première diffusion)
Invités

Ariel Winter : Raegan James

Résumé détaillé
Benson travaille avec une jeune femme qui l'a sollicitée pour qu'elle l'aide à se souvenir de détails pour retrouver ceux qui l'ont violée. Une épreuve particulièrement compliquée pour cette jeune femme.

Épisode 3 : Faux témoignageModifier

Titre original
Down Low in Hell's Kitchen
Numéro de production
461 (21-03)
Code de production
2103
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Monet Hurst-Mendoza (en) et Brendan Feeney
Audiences
  •   États-Unis : 3,42 millions de téléspectateurs[4] (première diffusion)
Invités

Curtis Armstrong : Robert Fischer

Résumé détaillé
Un prédateur en série ciblant des hommes dans les bars gays se montre difficile à attraper, jusqu'au moment où une célébrité apparaît dans son histoire

Épisode 4 : Nul ne peut ignorer la loiModifier

Titre original
The Burden of Our Choices
Numéro de production
462 (21-04)
Code de production
2104
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Julie Martin et Micharne Cloughley
Audiences
  •   États-Unis : 3,46 millions de téléspectateurs[5] (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
Suite à l'arrestation du producteur et prédateur sexuel Tobias Moore, dans laquelle elle a joué le rôle d'une fausse actrice naïve qui tombe dans ses griffes pour mieux prouver sa culpabilité, l'officier Katriona Tamin est engagée dans l'unité spéciale. Alors que Rollins baptiste son nouveau-né avec ses collègues et leurs proches, une adolescente de 13 ans issue d'une famille chrétienne fondamentaliste, Evangeline Miller, s'enfuit de l'Ohio pour rejoindre New York. Aperçue en train de faire la manche dans la rue par Tamin, après un malaise, elle est aussitôt amenée à l'hôpital où Benson apprend qu'elle a subi un viol et qu'elle est enceinte de quelques semaines. La jeune fille lui fait comprendre qu'elle est venue à New York pour avorter car elle ne peut pas le faire dans l'Ohio. Pourtant, ses parents et leur prêtre, également avocat, débarquent à l'unité spéciale et réclament Evangeline afin de la ramener dans leur État. Ils veulent également l'empêcher de mettre un terme à sa grossesse. Lors de l'audience aux affaires familiales pour savoir si Evangeline peut s'émanciper de sa famille, celle-ci refuse de la rejoindre et accuse son beau-père, James, de l'avoir violée et mise enceinte. Ses proches refusent de la croire y compris sa propre mère qui protège son époux. Dès lors, alors que ce dernier refuse de donner son ADN, une lutte juridique s'engage entre Carisi, qui défend le droit de l'adolescente à disposer librement de son corps et de son enfant issu d'un inceste, et un substitut anti-avortement de l'Ohio ainsi que la mère d'Evangeline, qui veulent l'empêcher d'avorter car ils pensent qu'elle va commettre un meurtre aux yeux de Dieu...

Épisode 5 : L'Horloge tourneModifier

Titre original
At Midnight in Manhattan
Numéro de production
463 (21-05)
Code de production
2105
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Kathy Dobie et Micharne Cloughley
Audiences
  •   États-Unis : 3,73 millions de téléspectateurs[6] (première diffusion)
Résumé détaillé

Un vendredi soir, avant minuit, alors qu'ils sont sur le point de partir en week-end, les enquêteurs de l'unité spéciale sont appelés d'urgence sur plusieurs scènes de crime. Durant deux jours, de vendredi minuit au dimanche soir, trois affaires d'agressions sexuelles s'enchaînent et se suivent.

D'abord, une mère de famille, Joelle Fuller, est tabassée et violée par son ex-conjoint sous les yeux de son fils qui appelle aussitôt la police. Aussitôt retrouvé par Fin, il est aussitôt mis en cellule et nie les faits tandis que Joelle veut éviter de faire un kit de viol pour l’incriminer. Influencée par sa sœur policière, bien qu'elle a failli cette fois-ci décéder sous les coups de son ex, Joelle refuse de porter plainte contre lui malgré la sollicitation de Benson pour qu'elle le fasse...

Pendant ce temps, une prostituée sans-abri transgenre, Lakira Beca, est également battue et violée dans une voiture de luxe par un homme qui s'avère à la fois dégoûté et excité par elle et ses collègues. Amie de Lakira, Tamin est déterminée à retrouver le coupable qui fréquente ce lieu de prostitution et ce dernier s'avère être un avocat réputé, Paul Davies. Alors que d'autres collègues transgenres de Lakira avoue à la nouvelle recrue de l'unité spéciale qu'elles ont déjà eu affaire à lui, Davies lui exprime la haine qui le ronge pour les trans et, aidé par son avocate, les accuse de comploter contre lui pour usurper son argent...

Enfin, après avoir passé la soirée dans un bar ,une jeune fille, Chloe Cooper, est agressée sexuellement par un chauffeur d'Uber alors qu'il la ramenait chez elle. Un premier suspect de confession musulmane est aussitôt arrêtée par Rollins et la victime l'identifie comme son agresseur. Cependant, sa tablette de travail démontre qu'il était sur une autre course et qu'il n'a jamais croisé sa route... Filmé par les caméras du bar, un autre homme, d'origine indienne, est retrouvé et inculpé pour agression sexuelle alors que les chaussures de Chloe, qu'elle avait perdues, sont dans sa voiture maquillée en Uber. En fait, alcoolisée le vendredi soir, Chloe a cru rentrer à son domicile avec le vrai chauffeur, qu'elle a sélectionné sur son portable, alors qu'il s'agissait du second qui cherchait une proie avec son faux Uber... En effet, ce dernier a voulu piéger une jeune fille pour la violer dans le but de son venger son père qui a perdu son travail de chauffeur de taxi depuis l'apparition des Uber...

Alors que Benson et ses hommes s'épuisent à pousser les victimes à témoigner contre leurs bourreaux et à résoudre les affaires avant le dimanche soir, le substitut Carisi stresse et panique parce qu'il doit plaider pour ces trois affaires dont deux d'entre elles s'avère compliquées parce que Joelle Fuller et Lakira ne veulent plus témoigner contre leurs agresseurs. D'autant plus qu'il entre en conflit avec Rollins qui lui reproche violemment de l'avoir abandonnée pour réaliser son rêve, devenir substitut du procureur...

Épisode 6 : Témoin auriculaireModifier

Titre original
Murdered at a Bad Address
Numéro de production
464 (21-06)
Code de production
2106
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Denis Hamill
Audiences
  •   États-Unis : 3,98 millions de téléspectateurs[7] (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
Une adolescente a été agressée. Cette affaire mène l'équipe à une découverte pour le moins surprenante. Benson, de son côté, place toute sa confiance dans une personne qu'elle a bien connue, quelques années plus tôt. Mais ne se fait-elle pas des illusions ?...

Épisode 7 : Le Rêve ne se réalisera pasModifier

Titre original
Counselor, It's Chinatown
Numéro de production
465 (21-07)
Code de production
2107
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Kathy Dobie et Lisa Takeuchi Cullen
Audiences
  •   États-Unis : 3,59 millions de téléspectateurs[8] (première diffusion)
Résumé détaillé
L'équipe se joint à un groupe de travail d'infiltration dans l'espoir de briser un abominable réseau souterrain de traite des êtres humains...

Épisode 8 : Les Elfes mécaniquesModifier

Titre original
We Dream Of Machine Elves
Numéro de production
466 (21-08)
Code de production
2108
Première diffusion
Réalisation
Jonathan Herron
Scénario
Brendan Feeney et Monet Hurst-Mendoza (en)
Audiences
  •   États-Unis : 3,79 millions de téléspectateurs[9] (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé

Venue à New York pour un enterrement de jeune fille, Meghan perd de vue les deux amies avec qui elle se trouvait. Dans la rue, elle croise la route d'une femme de son âge, Anais, qui lui propose de l'aider à les retrouver en traversant la ville sur un pousse-pousse. Influencée par Anais, Meghan accepte de boire l'eau que lui propose le conducteur et décide de la suivre chez elle car la batterie de son portable est vide. Une fois à son domicile, sa vue se brouille alors qu'elle assiste à un cours d'un homme âgé dont elle ne peut voir le visage en raison des effets de la drogue versée dans la bouteille d'eau. Puis, ligotée sur un lit et placée sous oxygène, elle se réveille dans une chambre où elle subit des hallucinations. Le lendemain, dans un parc, elle est retrouvée vêtue d'un simple drap par l'unité spéciale. Prise de panique, paranoïaque et hystérique, elle raconte à Rollins que des elfes mécaniques l'ont forcée à creuser une tombe avant d'être emmenée à l'hôpital. Interrogée, placée sous calmants en raison de son comportement délirant et agressif, elle rapporte à Benson et Rollins qu'elle a été violée par ces derniers alors qu'un faucon survolait son viol et elle se souvient également d'un magicien portant une barbe blanche...

Très vite, leur enquête se complique lorsqu'une autre fille, une étudiante suédoise, Freja, est à son tour retrouvée dans un parc et elle tient également des propos incohérents. Celle-ci leur débite qu'elle a été violée par des trolls. Dans le sang de ses victimes qui perdent tout notion de réalité s'y trouve du DMT, un stupéfiant puissant interdit sur le marché. Or, elles ont subi une overdose qui leur ont fait perdre la raison comme si elle avaient quitté notre monde pour un univers alternatif. Dès lors, l'unité spéciale pense avoir affaire à un gourou qui drogue ses victimes, que lui ramène une certaine Anais, avant de laisser d'autres hommes les violer. Toujours traumatisée, l'étudiante accepte d'aider Benson à localiser l'endroit où elle a été agressée sexuellement. Il s'agit d'une maison de thérapie radicale où de jeunes gens dépressifs trouvent refuge auprès du docteur Adler, un psychiatre connu pour son rejet de la médecine et des médicaments luttant contre la dépression. Alors qu'elle réconforte Freja devant son domicile parce qu'elle a pris peur, Benson le remarque en train de les espionner à travers les stores de sa fenêtre... Fascinée par ce dernier lors de son passage à Quantico pour donner des cours sur la psychiatrie quand elle était plus jeune, afin de savoir s'il procure du DMT à ses nouvelles proies avant de laisser ses disciples les violer, Rollins propose à Benson de s'infiltrer dans ce foyer en se faisant passer pour une étudiante pour le piéger ainsi que sa fille qui n'est d'autre que Anais...

Épisode 9 : Séances photosModifier

Titre original
Can't Be Held Accountable
Numéro de production
467 (21-09)
Code de production
2109
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Brianna Yellen
Audiences
Invités
Résumé détaillé

Dans un parc, une adolescente de 15 ans, Ivy, est accostée par une inconnue qui se permet de lui dire qu'elle est très jolie et lui propose de faire des essais pour une séance photo organisée par le célèbre milliardaire Steve Getz. Curieuse et touchée par sa proposition, la jeune fille accepte et elle est aussitôt approchée par Getz qui lui avoue qu'elle serait parfaite pour être la nouvelle égérie de sa marque de fitness. Recrutée comme mannequin, elle est désormais au premier plan, invitée à toutes les soirées promotionnelles, présentée à tous les contacts richissimes de Getz et elle est couverte de cadeaux luxueux. Peu à peu, leurs shooting dégénèrent : en lui prétextant qu'elle peut devenir fortunée, il la convient de se dénuder entièrement. Contrainte, elle accepte puis Getz en profite pour la violer et la force à coucher avec d'autres hommes de la haute société. Un soir, sa dénicheuse de talents, Granya, demande à Ivy d'amener sa petite sœur de 12 ans, Milly, à leur prochaine fête où d'autres adolescentes mineures s'y rendent. D'abord déconcertée, elle lui obéit et la présente donc à Getz. Moins naïve, celle-ci raconte leur sortie à leur père Danny Bucci, un ancien détective à la retraite et séparée de leur mère, qui ignorait tout de la carrière professionnelle d'Ivy.... Alors qu'elle est en séance de thérapie avec le docteur Hanover, où elle lui confie qu'elle en veut à Carisi pour l'avoir abandonnée pour devenir substitut et que son père cherche à renouer le contact avec elle après de longues années d'absence, Rollins est appelée de toute urgence à l'unité spéciale. Nerveux et en colère, remarquant le changement de comportement d'Ivy qui s'est enrichie du jour au lendemain et cache des pilules contraceptives, Bucci la sollicite, elle et les autres enquêteurs, pour qu'ils arrêtent Getz car il le suspecte d'avoir violé ses enfants. Or, celles-ci continuent à le fréquenter et refuse de le considérer comme un violeur. De son côté, désobéissant aux ordres de sa supérieure Benson, et munie d'une caméra cachée pour filmer discrètement Getz et Granya lors d'une séance photo, Tamin approche Ivy et la menace de leur dire qu'elle les a balancés à la police, donc de mettre fin à ses rêves de mannequinat, si elle ne lui parle pas du viol qu'elle a subi. Surveillée par Fin et Rollins, leur nouvelle recrue est aussitôt accostée par Granya et elle en profite pour se faire passer pour la tante d'Ivy. Convaincante, elle lui fait croire qu'elle est au courant de leur réseau de prostitution infantile et qu'elle veut sa part du gâteau ou, sinon, elle les dénonce à son faux frère, le détective Bucci.

Pourtant, leur affaire s'envenime. De plus en plus furieux de la lenteur de leur enquête, Bucci met en garde l'unité spéciale. Si elle ne parvient pas à emprisonner Getz pour le viol de ses filles, il se vengera. Lors d'une soirée où Tamin est invitée par Granya chez Getz pour lui faire visiter son manoir où il travaille, crédule, sa complice achète son silence tout en lui ordonnant de ne plus venir chez lui. Déterminée à être convaincante dans sa mission sous couvertures, elle lui prétend qu'elle est également assistance sociale et qu'elle peut leur fournir des mineures démunies pour leur réseau. Séduite, Granya lui donne son numéro de portable. Interrogé au poste de police pour proxénétisme, viol et pédophilie, défendu par son avocat Peter Abrams, Getz nie les faits et nargue Benson en lui insinuant qu'il gâte ses victimes, en leur payant les études ou en leur offrant des vêtements de luxe, et leurs parents pour qu'ils se taisent et ne le dénoncent pas. Rusé, il s'avère être un pédophile intouchable car ses victimes, dont Ivy, profite de son argent pour persévérer dans son agence. Désormais mannequins pour lui, elles ne veulent pas prendre le risque de voir leur carrière s'effondrer car, selon elles, elles lui doivent tout même s'il a abusé sexuellement d'elles. Comme les enquêteurs n'ont aucune preuve contre lui, que ce soit des témoignages ou des pièces à conviction, il peut partir libre. De plus, l'infiltration de Tamin le met en danger. En voiture avec Milly, ce dernier est aussitôt agressé par des hommes cagoulés qui lui ordonnent de demander à sa sœur, en l’occurrence Tamin qui se fait passer pour elle, de s'éloigner de Getz. Hospitalisé, Bucci explose de rage car il n'était pas au courant de la prise de risques de Tamin. Impatient et agressif, Bucci met la pression à Rollins et ses collègues pour qu'ils ne le lâchent pas... De son côté, sa cadette Milly explique à Rollins que sa mère est également au courant de la prostitution de sa fille Ivy mais elle ne cherche pas à mettre fin à sa relation avec Getz. D'abord sous son emprise, puis raisonnée par Benson qui lui rappelle que Getz n'est qu'un violeur qui manipule ses proies, Ivy voit son père perd pied et, pour le calmer lors de crise de nerfs à l'hôpital où il réclame son arme à feu, l'apaise en lui assurant qu'elle témoignera finalement contre son bourreau...
Commentaires
Interprété par Nicholas Turturro, l'ancien inspecteur Danny Bucci est déjà apparu dans l'épisode 14, Quatre flics en colère, de la saison 20 de la série dans lequel il faisait brièvement connaissance avec Rollins dans une salle d'attente où ils devaient témoigner respectivement lors de deux procès différents. Il en a profité pour draguer Rollins, en vain. D'où leur proximité dans cet épisode et le suivant.

Épisode 10 : À malin, malin et demiModifier

Titre original
Must Be Held Accountable
Numéro de production
468 (21-10)
Code de production
2110
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Brianna Yellen et Denis Hamill
Audiences
Invités
Résumé détaillé

Finalement acquitté par le juge Joe Ellery, Getz fête sa libération avec son avocat, son assistante Granya ainsi que les deux filles de Bucci, Ivy et Milly, et leur mère Donna, sortie de sa cure de désintoxication, sur son immense yacht remplie de jeunes adolescentes mineures. Témoin de leur départ, Benson et Fin sont choqués de le voir en train d'assumer publiquement son penchant pédophile. Pendant ce temps, désespéré de voir ses enfants changer de camp et Getz en liberté, Bucci vole l'arme à feu à Rollins dans sa voiture et met fin à sa séance chez sa psy, le docteur Hanover. Aussitôt, il les prend en otage et les ligote avant d'exiger que Getz soit emprisonné une fois pour toutes. Alors que Benson s'apprêtait à rentrer chez elle pour rejoindre son fils, elle reçoit un appel en visio alarmant de Rollins qui tente de la rassurer sur sa situation avant que Bucci ne lui mette la pression pour qu'elle inculpe le photographe pour prostitution infantile et pédophile. Il la relâchera uniquement s'il est menotté à la télévision. Dès lors, une course contre la montre commence pour sauver Rollins d'autant plus que, toujours armé et sous alcool mélangé avec des calmants, Bucci s'enfuit avec elle uniquement dans la nature et brouille les pistes de l'unité spéciale en changeant de voiture ou de plaque d'immatriculation, en utilisant des portables jetables...

Mobilisée pour retrouver Rollins et mettre fin à la folie incontrôlable de Bucci, et après avoir vérifié que les enfants en bas âge de leur collègue sont sécurité avec leur nourrice, l'unité spéciale décide de chercher une faille dans l'affaire Getz pour l'arrêter définitivement et le condamner pour pédophilie, viols, ou encore proxénétisme infantile. Revenue de leur voyage maritime, les filles et l'ex-femme de Bucci sont interrogés séparément par l'unité spéciale pour savoir si elles connaissent la destination de l'ancien flic. Incrédule et fragile, cette dernière refuse de croire que Getz a violé ses filles et proclame qu'il l'a aidée à sortir de sa cure de désintoxication pour qu'elle rejoigne ses filles sur son bateau. Elle en profite également pour blâmer son ex-mari qu'elle accuse d'adultère et qu'il est devenu fou car, selon elle, il serait jaloux de la réussite de Getz sur le plan financier. De son côté, Ivy confie à Tamin qu'elle a refusé de témoigner contre Getz car il a acheté son silence et celui de sa sœur en leur donnant beaucoup d'argent. Puis elle lui sous-entend que, pendant la fête, une autre adolescente lui a raconté qu'elle couchait et dominait sexuellement avec un juge corrompu, celui qui a blanchi Getz et l'a traitée de prostituée lors de sa mise en accusation avortée. En fouillant dans les photographies pédopornographiques retrouvées dans le manoir du photographe, l'unité spéciale en décèle une où Ellery couche avec une mineure. De fait, en plus de tenter de localiser Bucci et son otage qui essaye de le raisonner pour qu'il ne la tue, Benson et ses hommes vont devoir collaborer avec lui pour démanteler le réseau pédophile et de prostitution de Getz pour resserrer l'étau autour de lui et le condamner lourdement...

Épisode 11 : Affichage publicModifier

Titre original
She Paints For Vengeance
Numéro de production
469 (21-11)
Code de production
2111
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Kathy Dobie
Audiences
Résumé détaillé
Une jeune femme porte plainte pour agression sexuelle contre un sportif très populaire. Choquée par la durée de la procédure, qui est en cours depuis plusieurs mois, la victime doit faire bouger les choses. Elle décide de louer un panneau publicitaire et de rendre ses accusations publiques...

Épisode 12 : Une mort sur la conscienceModifier

Titre original
The Longest Night of Rain
Numéro de production
470 (21-12)
Code de production
2112
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
Résumé détaillé
Olivia Benson enquête sur un policier qui est accusé d'agression sexuelle. La fête pour la retraite du capitaine Tucker se termine par une tragédie...

Épisode 13 : Les Poings serrésModifier

Titre original
Redemption in Her Corner
Numéro de production
471 (21-13)
Code de production
2113
Première diffusion
Réalisation
Batán Silva
Scénario
Monet Hurst-Mendoza (en) et Brianna Yellen
Audiences
Résumé détaillé
Lorsqu'une actrice accuse un puissant magnat des médias de tentative de viol, Benson doit jouer au jeu du chat et de la souris. Kat, quant à elle, soupçonne qu'un entraîneur de sa salle de boxe profite de ses élèves...

Épisode 14 : Mariage blanc et carte verteModifier

Titre original
I Deserve Some Loving Too
Numéro de production
472 (21-14)
Code de production
2114
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Denis Hamill
Audiences
Résumé détaillé
Rollins débute une mission d'infiltration plus que dangereuse. Un employé du gouvernement est soupçonné depuis quelque temps de chantage sexuel. Grâce à sa mission, Rollins espère pouvoir le mettre sous les verrous...

Épisode 15 : En eaux troublesModifier

Titre original
Swimming with the Sharks
Numéro de production
473 (21-15)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Lisa Takeuchi Cullen
Audiences
Invités
Résumé détaillé

PDG d'une entreprise de bien-être très populaire, spécialisée dans la lingerie, les parfums ou bien les sex-toy, Luna Prasada prône l'émancipation des femmes à travers sa marque de plus en plus populaire. À l'occasion d'un gala médiatisé, devant un public de femmes conquises par ses valeurs, elle invite le capitaine Benson à faire une master class sur les traumatismes des femmes violées qui refusent de témoigner et l'importance d'une nouvelle ère qui commence, celle de la libération de la parole encouragée par le Mouvement #MeToo. Pourtant, à la fin de la soirée qu'elle a partagé avec ses collègues Tamin et Rollins, Benson reçoit un texto de la secrétaire de Prasada, Sequoia, lui demandant de la rejoindre immédiatement dans son appartement situé dans sa firme. Tétanisée, celle-ci confie à Benson qu'elle a été violée par le directeur financier de sa boîte, Bobby Frost. Hospitalisée, après avoir accepté de prélever un kit de viol, elle lui explique qu'il la rejoint et qu'elle l'a séduit pour l'empêcher de lui parler du gouffre financier dans lequel son entreprise est piégée alors qu'elle est censée introduire la Bourse. Puis ce dernier en aurait profité pour l'agresser sexuellement avant de fuir au moment où Sequoia l'a surpris en train de la violer. Interrogé, ce dernier affirme à l'unité spéciale que leur rapport était consenti car ils étaient amants et que Sequoia aurait mal interprété leur acte sexuel car elle couche également avec Prasada qui, selon lui, revendique sa pansexualité. De plus, il accuse la PDG d'avoir proposé des faveurs sexuelles à sa jeune employée en échange d'un poste plus gratifiant à ses côtés. De son côté, Sequoia confirme qu'elle a déjà fait l'amour avec sa patronne et que Frost est jaloux d'elle car elle est capable de lui donner du plaisir contrairement à lui. D'abord réticente pour porter plainte contre lui, par peur de mettre sa péril l'entrée de son entreprise sur le marché financier et d'assumer son viol auprès de ses nombreux fans dont elle revendiquent leur force, Prasada est convaincue par Benson que le monde a changé et que les victimes de viol peuvent parler librement de ce qu'elles ont subi. Alors qu'il dîne avec le responsable technique, Vinay, et la directrice de l'exploitation, Melanie, Frost est arrêté pour agression sexuelle et accuse Prasada de mentir contre lui pour dissimuler des fraudes et du blanchiment d'argent qu'il aurait découvert.

Au commissariat, entouré de son avocat, Frost raconte aux enquêteurs qu'il s'est aperçu qu'elle détournait discrètement de l'argent du budget de son entreprise à des fins personnelles et qu'il la rejoint dans sa suite pour exiger qu'elle rembourse tout pour éviter un scandale financier et médiatique. Selon lui, elle l'aurait draguée en lui faisant une fellation pour acheter son silence. Quand sa secrétaire est rentrée dans la pièce, elle aurait crié au viol pour le discriminer et le faire taire. Ahurie par ces accusations, Prasada nie les faits. Mais les relevés bancaires de son entreprise l'accablent car ils démontrent qu'elle a versé des sommes extravagantes vers des sociétés offshore ou écran tout en manipulant son responsable technique qui, naïvement, a signé les chèques sans lui poser de questions. En outre, sa directrice des opérations, Melanie, annonce aux inspecteurs que sa boss est l'actionnaire principale de la boîte et qu'elle a également dû approuver ces paiements versés pour une ancienne collègue, Tisa Chee. Après avoir démissionné, elle confesse à l'unité spéciale que Prasada l'a invitée dans son chalet lors d'un autre gala et, contre son gré, qu'elle l'a ligotée sur son lit pour la pénétrer avec des nouveaux jouets sexuels issus de sa marque pour les tester. Depuis, Prasada achète son silence en la payant plusieurs fois dans l'année en puisant dans la caisse de sa boîte pour éviter qu'elle ne porte plainte pour viol. Bouleversée, au commissariat avec son avocate, lorsque Benson lui montre un e-mail d'excuses qu'elle lui aurait envoyée et les nombreux versements qu'elle a effectuée sur son compte, la présumée coupable crie au complot et proclame une nouvelle fois son innocence. Anéantie par ces preuves accablantes et sérieuses, Prasada est arrêtée pour détournement de fonds et viol en direct à la télévision puis placée en détention provisoire. Alors qu'elle perd la raison en prison tout en remettant en doute sa propre culpabilité dans les crimes qu'elle aurait commis, renvoyée de son poste de PDG, Benson et son équipe remarquent que ses collègues profitent de son inculpation pour reprendre les rennes de l'entreprise et pensent qu'elle est victime, comme elle l'a prétendue, d'un traquenard extrêmement bien fabriqué ...

Épisode 16 : Corruption à tous les étagesModifier

Titre original
Eternal Relief From Pain
Numéro de production
474 (21-16)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
Invités
Résumé détaillé

Alors qu'elle se fait soigner une blessure à sa jambe chez un médecin, Amanda Rollins ignore un message de sa sœur bipolaire Kim qui lui demande de l’aide. Ses analyses toxicologiques auxquelles elle est soumise en tant qu’ancienne droguée et dans le cadre de sa liberté conditionnelle sont mauvaises. Elle redoute de retourner en prison et de perdre la garde de son fils. En écoutant son appel à l'aide, Rollins tombe des nues : elle ne savait pas que Kim avait un petit garçon âgé de 2 ans. Le temps qu’Amanda rappelle Kim, celle-ci a fait une overdose dans les toilettes d’un restaurant et elle est à l’hôpital tandis que son fils a été confié aux services d’aide à l’enfance. À son chevet, Rollins apprend qu'elle est retombée dans la drogue à sa sortie de prison et qu'elle a trompé son petit ami, son avocat, avec un inconnu qui lui a donné son enfant. Vivant désormais dans un foyer, elle a donc accouché et elle est devenue accro à un puissant antidouleur pour cicatriser sa césarienne mal pratiquée. Pourtant, terrifiée de perdre la garde de de son garçon, Kim lui propose un marché. Pour récupérer sa garde, elle dénonce un médecin qu'elle consulte qui lui propose de coucher avec lui pour avoir sa dose d'analgésiques sur ordonnance illégale. Interrogée une seconde fois par Benson et Fin en détention, toujours dans le but de retirer son fils d'une famille d'accueil, Kim réitère ses accusations et leur raconte qu'elle s'est offerte à lui, un certain docteur Paul Capezio qui sous-loue un cabinet dans un établissement médical, pour se procurer sa drogue. Hallucinée par cette affaire, Rollins accepte de prendre rendez-vous chez lui tout en se présentant comme la sœur de Kim. Mettant en avant sa blessure au genou, elle lui propose qu'elle veut également coucher avec lui pour avoir le même médicament que Kim. Au moment il se pique le sexe pour avoir une forte érection, il est pris au vif par Fin et Tamin qui l'arrêtent aussitôt. Dénoncé par sa secrétaire et son agenda qui démontre que plusieurs de ses patientes ne l'ont pas payé, il est aussitôt emprisonné pour fraude médicale, viol et ordonnance illégale. Alors que Benson s'apprête à appeler les STUP pour enquêter sur ce trafic d'analgésique, le chef de bureau de l'unité spéciale, Hadid, lui suggère avec insistance qu'elle et ses hommes doivent plutôt vérifier si d'autres médecins pratiquent ce genre de chantage sexuel avec des toxicomanes comme Kim. Effectivement, acceptant de collaborer avec eux pour obtenir un accord avec le juge, Capezio les met sur la piste d'une de ses assistantes, une ancienne actrice porno, travaillant pour une firme de nouveaux médicaments expérimentaux contre la douleur qui séduit des docteurs avant de coucher avec eux pour qu'ils les achètent sans se soucier de leur fiabilité pharmaceutique. Cependant, Hadid prévient Benson qu'elle connaît le propriétaire et l'entrepreneur de cette entreprise et qu'elle ne pense pas qu'il soit impliqué dans cette corruption, une révélation qui complique l'intégration de l'unité spéciale...

Pendant que Tamin se fait passer pour la nouvelle secrétaire de Capezio pour que cet appât la présente à d'autres médecins portés sur le sexe lors d'une convention dédiée à un nouvel antidouleur surpuissant pour les personnes vulnérables, soutenu par Carisi dans sa démarche, Rollins fait tout son possible pour obtenir la garde de son neveu. En plus de devoir cohabiter avec Kim qu'elle n'a pas revue depuis des années, l'enquêtrice voit son père, Jim, revenir dans sa vie. Comme Kim, il est un junkie qui lui prétend ne plus l'être malgré les doutes de Rollins qui a coupé les ponts avec lui depuis des années. Il est également sur le point de se marier et désire rencontrer ses petits-enfant. Après avoir convaincu la juge des affaires familiales qu'elle est apte d'élever son neveu, elle parvient à le récupérer et le ramène chez elle avec Kim à condition qu'elle ne possède ni d'alcool ni drogues à son domicile. Malheureusement, à son retour avec ses Kim et son enfant, son père fait une overdose dans son salon...

Épisode 17 : Danse, mensonges et vidéoModifier

Titre original
Dance, Lies and Videotape
Numéro de production
475 (21-17)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Micharne Cloughley et Brendan Feeney
Audiences
Invités
Résumé détaillé

Jeune ballerine classique venant d’être désignée première danseuse pour un nouveau ballet, dirigé par le chorégraphe Sascha Thomas et le professeur reconnu Alistair Woodford, Delia passe la nuit avec un des danseurs de la troupe, Brad, dans les coulisses de la scène sans savoir que leurs ébats sont filmés. En effet, leur vidéo se retrouve partout sur internet et, après avoir perdu son travail d'enseignante de danse à cause de celle-ci, elle décide d’aller voir l’unité spéciale par peur de voir sa carrière se briser alors qu'elle ne l'a pas encore commencée. Humiliée et ignorée par Brad, elle leur demande également de supprimer la sex-tape mais, comme elle est devenue virale et relayée sur plusieurs sites pornographiques, sa requête s'avère être difficile. Quant au danseur qui a couché avec elle, il informe Rollins et Tamin qu'il n'était pas au courant de la caméra cachée et que d'autres danseurs emmènent leurs partenaires féminins au même endroit pour faire l'amour. En se rendant sur place, Benson constate que quelqu'un l'a arrachée pour empêcher les enquêteurs d'accéder à d'autres vidéos compromettantes et, au courant des liaisons entre ses élèves, Woodford lui met la pression pour qu'elle soit discrète dans son enquête car un gala très important approche dans les prochains jours... De leur côté, dans les bureaux du site pornographique "Pornmonger" où elle a été postée en premier, Rollins et Carisi apprennent que l'effacer de leur réseau ne sert pas à grand chose car elle a déjà été piratée et republiée sur des sites concurrents... En recherchant celui qui l'a enregistrée sur "Pornmonger", l'unité spéciale parvient à remonter vers Brad et l'un de ses collègues, Jason, l'a ensuite téléchargée. Dégoûtée d'apprendre que Jason est responsable de la diffusion virale de la vidéo gênante et qu'il s'est vanté auprès d'autres danseurs d'avoir couché avec elle en partageant ses exploits, Delia reconnaît plusieurs danseuses avec eux dans d'autres sex-tape enregistrées dans l'école de danse qu'ils s'envoyaient via une messagerie de groupe. Interrogées, celles-ci nient avoir su qu'elles étaient enregistrées pendant qu'elles s'envoyaient en l'air avec eux. Seule l'une d'entre elles, Ashley, raconte à Benson qu'elle savaient qu'ils filmaient leurs ébats mais se félicite de ne pas être liée à cette affaire car sa vidéo n'a pas été mise en ligne. Accusé d'avoir installé la caméra par Jason et un autre danseur qui le câblent pour se sauver la peau alors qu'ils sont également mis en examen pour avoir filmé les ballerines à leur insu, Jason confesse aux enquêteurs qu'il l'a bien mise en place pour faire des sex-tapes, avant qu'ils ne les envoient entre eux, et que le chorégraphe était au courant de ses vidéos. Ce dernier faisait du chantage aux danseuses filmées sans le savoir pour obtenir des faveurs sexuelles. Si elles acceptaient de coucher avec lui, il empêchait leur diffusion en demandant aux danseurs de les supprimer et de ne pas les poster sur Internet.

Rapidement, grâce à Jason qui collabore avec l'unité spéciale pour éviter une peine lourde pour atteinte à la vie privée, diffusion illégale et harcèlement, l’équipe comprend que le chorégraphe et le directeur de l’académie de danse ont mis en place un système pervers leur permettant de prostituer les danseuses pour obtenir des subventions. En leur promettant une belle carrière si elles acceptent ces conditions, elles se laissent faire et n’osent pas les dénoncer. Dès lors, Benson et ses hommes font face à une véritable loi du silence dans le monde du ballet où les danseuses refusent de porter plainte contre viol, harcèlement sexuel et vengeance pornographique envers leurs collègues masculins, Thomas et Woodford car elles ont sacrifié tant d'années pour parvenir à se faire une place parmi les danseurs et réaliser leurs rêves de jeunes filles...

Épisode 18 : Baptême du feuModifier

Titre original
Garland's Baptism by Fire
Numéro de production
476 (21-18)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Cheryl L. Davis et Micharne Cloughley
Audiences
Résumé détaillé
Le chef Garland doit mettre la notion d'amitié de côté lorsqu'un pasteur de son église est arrêté.

Épisode 19 : Traquer l'invisibleModifier

Titre original
Solving For The Unknowns
Numéro de production
477 (21-19)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Brianna Yellen et Kathy Dobie
Audiences
Invités
Résumé détaillé
L'unité a du mal à trouver un prédateur qui utilise une drogue du viol qui ne laisse aucune trace. Rollins reçoit de bonnes nouvelles.

Épisode 20 : Tant de choses à perdreModifier

Titre original
The Things We Have To Lose
Numéro de production
478 (21-20)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Alors que Carisi entame le procès tant attendu de Sir Toby Moore, l'unité fait face à des revers dans plusieurs autres cas.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Michael Ausiello, « Coronavirus Interrupts TV: Which Seasons Will Be Shortened? », sur TVLine (en), (consulté le 25 avril 2020).
  2. (en) Joseph Rejent, « Young Sheldon adjusts up, A Million Little Things and Evil adjust down: Thursday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 3 octobre 2019).
  3. (en) Joseph Rejent, « Thursday Night Football adjusts up, A Million Little Things adjusts down: Thursday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 6 octobre 2019).
  4. (en) Joseph Rejent, « Grey's Anatomy and Evil adjust up: Thursday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 12 octobre 2019).
  5. (en) Joseph Rejent, « Young Sheldon and Legacies adjust up, How to Get Away with Murder adjusts down: Thursday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 22 octobre 2019).
  6. (en) Joseph Rejent, « Law & Order: SVU adjusts down: Thursday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 26 octobre 2019).
  7. (en) Joseph Rejent, « NFL adjusts up, The Good Place adjusts down: Thursday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 5 novembre 2019).
  8. (en) Joseph Rejent, « Chargers vs. Raiders adjusts up: Thursday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 13 novembre 2019).
  9. (en) Joseph Rejent, « Thursday Night Football and Superstore adjust up: Thursday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 19 novembre 2019).
  10. (en) Joseph Rejent, « Grey's Anatomy, Legacies, and Law & Order: SVU adjust up: Thursday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 26 novembre 2019).
  11. (en) Alex Welch, « Jeopardy! The Greatest of All Time, Young Sheldon, all others hold: Thursday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 13 janvier 2020).
  12. (en) Alex Welch, « Evil adjusts down: Thursday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 20 janvier 2020).
  13. (en) Alex Welch, « The Good Place special adjusts down: Thursday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 1er février 2020).
  14. (en) Mitch Metcalf, « Top 150 Thursday Cable Originals & Network Finals: 2.6.2020 », sur Showbuzz Daily, (consulté le 10 février 2020).
  15. (en) Mitch Metcalf, « Top 150 Thursday Cable Originals & Network Finals: 2.13.2020 », sur Showbuzz Daily, (consulté le 16 février 2020).
  16. (en) Douglas Pucci, « Thursday Final Ratings: Univision Tops All Networks in Prime Time Among Adults 18-49 and 18-34 with Premio Lo Nuestro », sur Programming Insider, (consulté le 5 mars 2020).
  17. (en) Douglas Pucci, « Thursday Final Ratings: Rubí on Univision Hits Season-High in Finale », sur Programming Insider, (consulté le 5 mars 2020).
  18. (en) Douglas Pucci, « Thursday Final Ratings: New Night for Keeping Up with the Kardashians on E! Earns Series Top Telecast in Total Viewers Since Season 17 Premiere », sur Programming Insider, (consulté le 1er avril 2020).
  19. (en) Douglas Pucci, « Thursday Final Ratings: Season-Bests for All Time Slots in CBS Prime Time Featuring Man with a Plan Return and Broke Debut », sur Programming Insider, (consulté le 10 avril 2020).
  20. (en) Douglas Pucci, « Thursday Final Ratings: Disney Family Singalong Dominates and Scores ABC's Best Time Slot Performance of the Season Among Adults 18-49 », sur Programming Insider, (consulté le 21 avril 2020).
  21. (en) Douglas Pucci, « Thursday Final Ratings: NFL Draft First Round Scores All-Time High in Total Viewers », sur Programming Insider, (consulté le 26 mai 2020).