Saison 2021 du Supersevens

In Extenso Supersevens 2021
Description de l'image Logo In Extenso Supersevens 2019.png.
Généralités
Sport Rugby à sept
Organisateur(s) LNR
Édition 2e
Date -
Nations Drapeau de la France France
Drapeau de Monaco Monaco
Participants 16 équipes et 8 équipes pour l'étape finale
Site(s) Stade Maurice-David
Stade Ernest-Wallon
Stade Marcel-Deflandre
Paris La Défense Arena
Site web officiel Site officiel

Palmarès
Tenant du titre Racing 92
Vainqueur Barbarians français
Finaliste Monaco rugby sevens
Troisième Racing 92

Navigation

La saison 2021 du Supersevens, qui porte le nom de In Extenso Supersevens d'après son sponsor du moment, est la deuxième édition de cette compétition de rugby à sept. Elle se déroule sur trois étapes estivales du au suivi d'une étape de finales organisée le à la Paris La Défense Arena. Elle oppose les quatorze clubs de Top 14, les Barbarians français et le Monaco rugby sevens.

PrésentationModifier

FormatModifier

La compétition se déroule d'abord sur trois étapes estivales organisées à Aix-en-Provence, Toulouse et La Rochelle, respectivement le 14, 21 et 28 août 2021. Au cours de chacune des 3 étapes de classement, 22 matches de deux fois 7 minutes sont disputées[1].

Les trois vainqueurs d'étape et les cinq autres meilleurs du classement général de cette tournée estivale se retrouvent ensuite pour se disputer le titre de champion de France lors de la grande finale organisée le à la Paris La Défense Arena[1].

ÉtapesModifier

Détail des étapes du Supersevens en 2021-2022
Étape Stade Ville Date Nombre de participants Vainqueur
Étape 1 Stade Maurice-David Aix-en-Provence 16 Section paloise [2]
Étape 2 Stade Ernest-Wallon Toulouse Monaco rugby sevens[3]
Étape 3 Stade Marcel-Deflandre La Rochelle Monaco rugby sevens[4]
Étape finale Paris La Défense Arena Nanterre 8 Barbarians français

ParticipantsModifier

La compétition oppose les quatorze clubs de Top 14, les Barbarians français et le Monaco rugby sevens.

Les équipes sont constituées par les joueurs suivants lors des étapes d'Aix-en-Provence[5], de Toulouse[6], de La Rochelle[7], ainsi que pour l'étape finale[8] :

Club Entraîneur(s) Joueurs
Barbarians français   Nicolas Le Roux Matthieu Bassin, Alexandre Benard, Guillaume Bouche, Thomas Brouillard, Esteban Capilla, Matthieu Delcourt, Hugo Dupont, Théo Gatelier, Mathis Galthié, William Iraguha, Sita Manasah, Kelegh Moutome, Robin Plümpe, Roméo Ponge, Emmanuel Quintane, Nicolas Rinklin, Jordan Sepho, Tom Sposito, Joachim Trouabal
Biarritz olympique   Jean-Emmanuel Cassin Gorbei Allende Larrea, Yohann Artru, Kerman Aurrekoetxea, Gabriel Austruy, Steeve Barry, Rémi Brosset, Auguste Cadot, Mattéo Colombié, Lucas Couderc, Mattéo Coustalat, Baptiste Fariscot, Thomas Hébert, Mathieu Hirigoyen, Ekain Imaz Agirre, Ximun Lucu, Killian Martin, Alexandre Nicoué, Clément Renaud
Union Bordeaux Bègles[Note 1]   Laurent Ferrères Jules Gimbert, Nathanaël Hulleu, Maxime Lamothe, Yoram Moefana
CA Brive   Philippe Carbonneau Théo Bordier, Maximilien Bost, Tom Danovaro, Otar Giorgadze, Sacha Gue, Enzo Jouannet, Tanguy Lacoste, Lucas Malbert, Retief Marais, Marius Marty, Joeli Matalaweru, Rory Scholes, Roméo Serna, Pierre Tournebize, Simeli Yabaki
Castres olympique   Pierre-Henry Broncan puis
  David Alies
Pierre Aguillon, Adrien Amans, Bastien Bourgier, Clément Clavieres, Baptiste Cope, Andréa Dardenne, Alexis Decaux, Joris Dupont, Jérémy Fernandez, Louison Gras, Bastien Guillemin, Thomas Larregain, Mathis Muller, Geoffrey Palis, Sacha Palchine, Adrien Tafanel, Oséa Waqaninavatu
ASM Clermont[Note 2]   Paul Albaladejo Lucas Dessaigne, Clément Lanen, Kévin Viallard, Samuel Ezeala,
Lyon OU   Cédric Béal Thomas Baudy, Baptiste Claux, Ethan Dumortier, Romain Eliot, Julian Heaven, Ahmed Kane, Félix Lambey, Arthur Mathiron, Étienne Narmand, Davit Niniashvili, Thibaut Perrette, Alexandre Tchaptchet, Tavite Veredamu, Théo William
Monaco rugby sevens   Jérémy Aicardi Cecil Afrika, Paul Alquier, Mathieu Brignonen, Sakiusa Bureitakiyaca, Antonie Claassen, Pierre Courtaud, Johan Demai Hamecher, Matias Ferro, Matthew Ford, Ryan Godsmark, Nisie Huyard, Gaspard Lalli, Arnaud Le Berre, Louis Leraitre, Lancelot Luteau, Levi Milford, Alexandre Pilati, Saimone Qeleca, Charles Reynaert, Raphaël Sanchez, Joris Simon, Jamy Soulisse, Teddy Stanaway-Teo, William Wavrin, Philip Wokorach
Montpellier HR   Anthony Floch Mickaël Capelli, Kélian Galletier, Gabriel N'Gandebe, Calum Randle, Yvan Reilhac, Paul Vallée
Stade français Paris   Boris Bouhraoua Quentin Béthune, Lou Bouhraoua, Julien Delbouis, Laurent Panis, Henry Spring
Section paloise[Note 3]   Geoffrey Lanne-Petit Lekima Tagitagivalu, Rayne Barka, Mathias Colombet, Vincent Pinto, Eoghan Barett, Thibaut Hamonou, Alexis Levron, Paul Auradou, Hugo Le Gall, Nicolas Pedrot, Vaea Tutuila Vaea, Hubert Texier, Arnaud Puyo
USA Perpignan   Anthony Cabaj Alivereti Duguivalu, Nafi Ma'afu, Killian Taofifénua
Racing 92[Note 4]   Joe Rokocoko Georges-Henri Colombe, Louis Dupichot, Antoine Gibert, Dorian Laborde, Donovan Taofifenua, Virimi Vakatawa, Jordan Joseph, Olivier Klemenczak, Yoan Tanga, Ben Volavola, Max Spring
Stade rochelais   Sébastien Morel Martín Alonso-Munoz, César Baudin, Thomas Berjon, Malcom Bertschy, Pierre Boudehent, Josselin Bouhier, Noé Della-Schiava, Harry Glynn, Nils Guyon, Julien Ichambre, Mathis Lafon, Guillaume Lagahe, Victor Olivier, Thibault Rabourdin, Marika Vunibaka
RC Toulon   Olivier Beaudon Erwan Dridi, Julien Ory, Mathieu Smaïli, Théo Dachary, Atila Septar, Simon Moretti, Mattéo Le Corvec, Rayan Rebbadj
Stade toulousain   Samuel Lacombe Max Auriac, Paul Ausset, Ian Boubila, Eric Boussard, Ruben Courties-Chaubet, Benjamin Descamps, Dimitri Delibes, Simon Desert, Nelson Épée, Baptiste Germain, Malachi Hawkes, Théo Ntamack, Martin Page-Relo, Jean-Baptiste Reggiardo, Simon Renda, Edgar Retière, Romain Riguet, Clément Sentubery, Yannick Youyoutte

Étape 1 : Aix-en-ProvenceModifier

La première étape se déroule le au stade Maurice-David d'Aix-en-Provence, et voit la Section paloise s'imposer en finale face au Racing 92, dans une réédition de la finale de l'édition 2020. La Section paloise est donc assurée de sa qualification pour l'étape finale tandis que le Racing 92, tenant du titre, met également une option sur sa qualification, malgré sa défaite en finale. En revanche, des équipes comme le Stade toulousain, l'USA Perpignan, le Castres olympique ou l'Union Bordeaux Bègles, qui finissent aux dernières places, voient leurs chances de qualification se réduire.

Tableau principalModifier

  Huitièmes de finale Quarts de finale Demi-finales Finale
 
 
  Match 1 à 12 h 20     Match 9 à 15 h 31     Match 17 à 19 h 12     Match 22 à 21 h 52
 
  Racing 92 19
 
  Castres olympique 7  
  Racing 92 42
  Match 2 à 12 h 42
    Montpellier HR 0  
  Montpellier HR 21
  Match 10 à 16 h 13
  CA Brive 17  
  Racing 92 43
  Match 3 à 13 h 4
    Stade français Paris 14  
  Stade français Paris 19
  Match 18 à 19 h 34
  USA Perpignan 15  
  Stade français Paris 21
  Match 4 à 13 h 26
    ASM Clermont 14  
  Barbarians français 19
  Match 11 à 16 h 35
  ASM Clermont 24  
  Racing 92 24
  Match 5 à 13 h 48
    Section paloise 26
  Section paloise 31
   
  Lyon OU 14  
  Section paloise 26
  Match 6 à 14 h 10
    Monaco rugby sevens 21  
  Monaco rugby sevens 29
  Match 12 à 16 h 57
  Union Bordeaux Bègles 14  
  Section paloise 22
  Match 7 à 14 h 32
    RC Toulon 21  
  RC Toulon 35
   
  Stade toulousain 0   Match pour la 3e place
  RC Toulon 7
  Match 8 à 14 h 54 Match 21 à 21 h 25
    Biarritz olympique 5  
  Stade rochelais 17 Stade français Paris 0
   
  Biarritz olympique 36   RC Toulon 39
 

Matchs de classementModifier

5e/8e place
 Match 19 à 20 h 26
 Montpellier HR 5
 ASM Clermont 40
5e/8e place
 Match 20 à 20 h 48
 Monaco rugby sevens 26
 Biarritz olympique 28
9e/16e place
 Match 13 à 17 h 34
 Castres olympique 12
 CA Brive 34
9e/16e place
 Match 14 à 17 h 56
 USA Perpignan 5
 Barbarians français 43
9e/16e place
 Match 15 à 18 h 18
 Lyon OU 26
 Union Bordeaux Bègles 7
9e/16e place
 Match 16 à 18 h 40
 Stade toulousain 14
 Stade rochelais 33

Étape 2 : ToulouseModifier

La seconde étape se déroule le au stade Ernest-Wallon de Toulouse, et voit Monaco rugby sevens s'imposer en finale face au Barbarians français.Le local de l'étape, le Stade toulousain termine 3e.

Tableau principalModifier

  Huitièmes de finale Quarts de finale Demi-finales Finale
 
 
  Match 1 à 12 h 20     Match 9 à 15 h 51     Match 17 à 19 h 12     Match 22 à 21 h 52
 
  Section paloise 7
 
  Barbarians français 31  
  Barbarians français 45
  Match 2 à 12 h 42
    Montpellier HR 0  
  Montpellier HR 26
  Match 10 à 16 h 13
  Union Bordeaux Bègles 21  
  Barbarians français 38
  Match 3 à 13 h 4
    Stade toulousain 14  
  Stade français Paris 0
  Match 18 à 19 h 34
  Stade toulousain 29  
  Stade toulousain 19
  Match 4 à 13 h 26
    Stade rochelais 7  
  ASM Clermont 17
  Match 11 à 16 h 35
  Stade rochelais 19  
  Barbarians français 12
  Match 5 à 13 h 48
    Monaco rugby sevens 33
  Racing 92 33
   
  Lyon OU 14  
  Racing 92 10
  Match 6 à 14 h 10
    Monaco rugby sevens 19  
  Monaco rugby sevens 28
  Match 12 à 16 h 57
  Castres olympique 7  
  Monaco rugby sevens 41
  Match 7 à 14 h 32
    Biarritz olympique 5  
  RC Toulon 19
   
  CA Brive 0   Match pour la 3e place
  RC Toulon 12
  Match 8 à 14 h 54 Match 21 à 21 h 25
    Biarritz olympique 17  
  Biarritz olympique 31 Stade toulousain 19
   
  USA Perpignan 26   Biarritz olympique 0
 

Matchs de classementModifier

5e/8e place
 Match 19 à 20 h 26
 Montpellier HR 5
 Stade rochelais 55
5e/8e place
 Match 20 à 20 h 48
 Racing 92 31
 RC Toulon 7
9e/16e place
 Match 13 à 17 h 34
 Section paloise 24
 Union Bordeaux Bègles 29
9e/16e place
 Match 14 à 17 h 56
 Stade français Paris 12
 ASM Clermont 24
9e/16e place
 Match 15 à 18 h 18
 Lyon OU 31
 Castres olympique 21
9e/16e place
 Match 16 à 18 h 40
 CA Brive 12
 USA Perpignan 21

Étape 3 : La RochelleModifier

La troisième et dernière étape se déroule le au stade Marcel-Deflandre de La Rochelle, et voit Monaco rugby sevens, une nouvelle fois s'imposer en finale face au RC Toulon.Le local de l'étape, le Stade rochelais termine 5e.

Tableau principalModifier

  Huitièmes de finale Quarts de finale Demi-finales Finale
 
 
  Match 1 à 12 h 20     Match 9 à 15 h 51     Match 17 à 19 h 12     Match 22 à 21 h 52
 
  Monaco rugby sevens 22
 
  Stade toulousain 17  
  Monaco rugby sevens 14
  Match 2 à 12 h 42
    Stade rochelais 10  
  Stade rochelais 28
  Match 10 à 16 h 13
  Lyon OU 7  
  Monaco rugby sevens 31
  Match 3 à 13 h 4
    Barbarians français 14  
  Barbarians français 21
  Match 18 à 19 h 34
  USA Perpignan 17  
  Barbarians français 31
  Match 4 à 13 h 26
    Biarritz olympique 12  
  Biarritz olympique 36
  Match 11 à 16 h 35
  CA Brive 0  
  Monaco rugby sevens 29
  Match 5 à 13 h 48
    RC Toulon 7
  Racing 92 31
   
  Union Bordeaux Bègles 12  
  Racing 92 14
  Match 6 à 14 h 10
    ASM Clermont 26  
  ASM Clermont 19
  Match 12 à 16 h 57
  Stade français Paris 5  
  ASM Clermont 17
  Match 7 à 14 h 32
    RC Toulon 28  
  RC Toulon 42
   
  Montpellier HR 12   Match pour la 3e place
  RC Toulon 31
  Match 8 à 14 h 54 Match 21 à 21 h 25
    Section paloise 7  
  Section paloise 34 Barbarians français 21
   
  Castres olympique 5   ASM Clermont 14
 

Matchs de classementModifier

5e/8e place
 Match 19 à 20 h 26
  Stade rochelais 19
  Biarritz olympique 10
5e/8e place
 Match 20 à 20 h 48
  Racing 92 10
  Section paloise 29
9e/16e place
 Match 13 à 17 h 34
  Stade toulousain 28
  Lyon OU 26
9e/16e place
 Match 14 à 17 h 56
  USA Perpignan 14
  CA Brive 19
9e/16e place
 Match 15 à 18 h 18
  Union Bordeaux Bègles 19
  Stade français Paris 21
9e/16e place
 Match 16 à 18 h 40
  Montpellier HR 31
  Castres olympique 20

Classement généralModifier

Barème d'attribution des points du Supersevens
Position  1er   2e   3e   4e   5e   6e   7e   8e   9e   10e   11e   12e   13e   14e   15e   16e 
Points par étapes 20 18 16 14 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
  • en gras les équipes vainqueurs d’un tournoi et directement qualifiées pour la finale
Classement général
Rang Équipes Aix-en-Provence[9] Toulouse[10] La Rochelle[11] Total
points
1 Monaco rugby sevens 10 20 20 50
2 RC Toulon 16 10 18 44
3 Barbarians français 8 18 16 42
4 Racing 92 (T) 18 11 9 38
5 Biarritz olympique 11 14 10 35
6 ASM Clermont 12 8 14 34
7 Section paloise 20 3 11 34
8 Stade rochelais 6 12 12 30
9 Stade toulousain 1 16 8 25
10 Montpellier HR 9 9 6 24
11 Stade français Paris 14 1 7 22
12 CA Brive 7 4 5 16
13 USA Perpignan 2 7 4 13
14 Union Bordeaux Bègles 4 6 3 13
15 Lyon OU 5 5 2 12
16 Castres olympique 3 2 1 6


Légende
Qualifié pour l'étape finale
Abréviations :
  • T : tenant du titre

Étape finale : NanterreModifier

Tableau principalModifier

Le rang au classement général détermine les oppositions des quarts-de-finale de l'étape finale[12]. L'étape finale se déroule le à la Paris La Défense Arena de Nanterre, et réunit les vainqueurs d'étapes ainsi que les six meilleurs équipes au classement général.

Quarts de finale Demi-finales Finale
 Match 1 à 14 h 20      Match 6 à 17 h 55      Match 12 à 22 h 7
 Monaco rugby sevens  17
 Stade rochelais  12  
 Monaco rugby sevens  21
 Match 2 à 14 h 44
   Racing 92  10  
 Racing 92  22
 Biarritz olympique  17  
 Monaco rugby sevens  14
 Match 3 à 15 h 5
   Barbarians français  40
 RC Toulon  14
 Match 8 à 18 h 43
 Section paloise  35  
 Section paloise  19
 Match 4 à 15 h 32 Match pour la 3e place
   Barbarians français  40  
 Barbarians français  34  Match 11 à 21 h 35
 ASM Clermont  12    Racing 92  47
 Section paloise  19

5e/8e placeModifier

Les équipes éliminées en quarts de finale du tableau principal disputent deux matchs de classement.

Matchs de classement Cinquième place
 Match 5 à 17 h 31      Match 10 à 21 h 13
 Stade rochelais  12
 Biarritz olympique  43  
 Biarritz olympique  14
 Match 7 à 18 h 19
   ASM Clermont  19
 RC Toulon  14
 ASM Clermont  21  
Septième place
 Match 9 à 20 h 51
 Stade rochelais  19
 RC Toulon  24

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Désigné par le club, dans le cadre de la compétition et d'un accord de naming, en tant que UBB Ceva sevens.
  2. Désigné par le club, dans le cadre de la compétition et d'un accord de naming, en tant que ASM Intermarché sevens.
  3. Désigné par le club, dans le cadre de la compétition et d'un accord de naming, en tant que Section paloise TotalEnergies sevens.
  4. Désigné par le club, dans le cadre de la compétition et d'un accord de naming, en tant que Racing 92 Natixis sevens.

RéférencesModifier

  1. a et b « Aix-en-Provence, Toulouse et La Rochelle accueilleront les étapes estivales de l'In Extenso Supersevens 2021 », sur lnr.fr, (consulté le ).
  2. « Pau remporte la première étape du Supersevens à Aix-en-Provence », L'Équipe, (consulté le ).
  3. « Monaco remporte la deuxième étape du Supersevens à Toulouse », L'Équipe, (consulté le ).
  4. « Monaco remporte la troisième étape du Supersevens », L'Équipe, (consulté le ).
  5. « In Extenso Supersevens : les groupes pour la 1ère étape », sur sevensrugby.fr, (consulté le ).
  6. « In Extenso Supersevens : les groupes pour Toulouse », sur sevensrugby.fr, (consulté le ).
  7. « In Extenso Supersevens : les groupes pour La Rochelle », sur sevensrugby.fr, (consulté le ).
  8. « In Extenso Supersevens : les groupes pour la finale ! », sur sevensrugby.fr, (consulté le ).
  9. « 2020-2021 - 14/08 - 1re étape - Aix-en-Provence - Tableau du tournoi », sur lnr.fr (consulté le ).
  10. « 2020-2021 - 21/08 - 2e étape - Toulouse - Tableau du tournoi », sur lnr.fr (consulté le ).
  11. « 2020-2021 - 28/08 - 3e étape - La Rochelle - Tableau du tournoi », sur lnr.fr (consulté le ).
  12. « 2020-2021 - 13/11 - Finale - Paris La Défense Arena - Tableau du tournoi », sur lnr.fr (consulté le ).

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier