Ouvrir le menu principal

Saison 2013 de l'équipe cycliste Specialized-Lululemon

saison 2013 de l'équipe cycliste Specialized-Lululemon
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Specialized-Lululemon 2013
Généralités
Code UCI
SLUVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Équipe cycliste professionnelle féminine, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
11Voir et modifier les données sur Wikidata
Manager général
Palmarès
Nombre de victoires
30[1]
Meilleur coureur UCI
Classement UCI
2e

La saison 2013 de l'équipe cycliste Specialized-Lululemon est la douzième saison de la structure professionnelle de cyclisme sur route féminin Specialized-Lululemon, connue de 2002 à 2007 sous le nom de T-Mobile.

Au niveau de l'effectif de l'équipe pour la nouvelle saison, l'équipe recrute deux Américaines, Carmen Small et Tayler Wiles, ainsi qu'une Canadienne, Gillian Carleton, et les coureuses Charlotte Becker, Emilia Fahlin, Chloe Hosking, Clara Hughes et Amber Neben quittent le groupe en cette année post-olympique. L'année est marquée par l'importante chute de la sprinteuse de l'équipe Ina-Yoko Teutenberg en mars. Les séquelles de l'accident l'obligent à mettre un terme à sa saison dans un premier temps, puis à sa carrière. Ellen van Dijk est la coureuse de l'équipe qui se montre la plus régulière : elle finit dans le top 10 de six des huit épreuves de Coupe du monde où elle prend la troisième place finale, tout comme dans le classement UCI, et elle remporte surtout les championnats du monde de contre-la-montre. Evelyn Stevens, après avoir manqué la Flèche wallonne à cause d'une chute, termine cinquième du Tour d'Italie, troisième de la Route de France, sous les couleurs américaines, quatrième des championnats du monde de contre-la-montre et cinquième sur l'épreuve en ligne ; elle termine l'année à la septième place du classement UCI. Dans ce même classement, l'équipe est deuxième, et finit troisième dans celui de la Coupe du monde. Comme l'année précédente, l'équipe s'illustre dans les contre-la-montre par équipes, où elle est quasiment invaincue[2], et remporte le championnat du monde de la spécialité.

Sommaire

Préparation de la saisonModifier

Partenaires et financement de l'équipeModifier

 
Voiture de l'équipe

Les partenaires principaux de l'équipe sont le fabricant de cycle Specialized et une entreprise d'habillement sportif Lululemon Athletica. Les autres partenaires sont HED Wheels, Oakley, First Endurance, HTC, SRM, Ceramic Speed, Continental, Lezyne, PowerBar, Skoda, Elite, SciCon, Defeet, Action Wipes, BG Sportpartner, SVL Sport Insurance et DZ Nuts[3].

Comme l'année précédente, les vélos sont des Specialized Amira SL4 pour les épreuves en ligne[4] et des S-Works Shiv pour les contres-la-montre. Specialized fournit également les casques, les selles et les chaussures. Les vélos sont équipés en SRAM[5], les pédales sont des Speedplay[6].

Arrivées et départsModifier

L'effectif passe de treize à onze coureuses[7]. En 2013, le recrutement se fait essentiellement en provenance des États-Unis, pays qui est le plus représenté dans l'effectif. L'équipe court sous licence américaine[8].

L'équipe recrute deux jeunes coureuses : l'Américaine Tayler Wiles, professionnelle depuis deux ans dans la formation Exergy-Twenty12 et a participé aux Jeux olympiques, ainsi que la Canadienne Gillian Carleton, membre de l'équipe sur piste aux jeux ayant pris la médaille de bronze sur 3 000 mètres. Elle a également montré ses capacités en contre-la-montre et en prologue durant l'Exergy Tour. Carmen Small, une Américaine avec de l'expérience, vient également rejoindre l'équipe. Elle était la leader dans la formation Optum-Kelly Benefit Strategies et s'est principalement illustrée dans les courses américaines. Ses qualités de grimpeuse doivent lui permettre d'aider Evelyn Stevens[7].

Après l'année olympique 2012, Clara Hughes décide de se retirer du circuit international[7]. Charlotte Becker rejoint l'équipe Argos-Shimano, alors qu'Emilia Fahlin, Chloe Hosking partent chez Hitec Products UCK. Amber Neben s'engage avec Pasta Zara-Cogeas.

Le camp d'entraînement hivernal de l'équipe a lieu en décembre au Portugal, dans la région de l'Algarve[9]. Les athlètes y participent entre autres à des séances de yoga [7]. Un second stage se déroule à Majorque pour l'équipe allant courir au Qatar[10].

Arrivée Équipe 2012
  Gillian Carleton Équipe nationale canadienne[7]
  Carmen Small Optum-Kelly Benefit Strategies[7]
  Tayler Wiles Exergy-Twenty12[7]
Départ Équipe 2013
  Charlotte Becker Argos-Shimano
  Emilia Fahlin Hitec Products UCK
  Chloe Hosking Hitec Products UCK
  Clara Hughes retraite[7]
  Amber Neben Pasta Zara-Cogeas[11]

ObjectifsModifier

Le calendrier de l'équipe est similaire à celui de l'année précédente. Les courses américaines doivent prendre toutefois plus de place afin de mieux correspondre aux attentes des partenaires. L'objectif principal de la saison est la défense du titre de champion du monde de contre-la-montre par équipe de marques[7].

Evelyn Stevens souhaite quant à elle récidiver sur la Flèche wallonne et s'imposer sur le Tour d'Italie féminin. Kristy Scrymgeour espère que l'équipe va également remporter le Tour des Flandres[9].

Coureurs et encadrement techniqueModifier

EffectifModifier

Liste des coureurs de l'équipe pour la saison 2013[12]
Coureur Date de naissance Nationalité Équipe 2012
Lisa Brennauer   Allemagne Specialized-Lululemon
Gillian Carleton   Canada Équipe nationale canadienne
Katie Colclough   Royaume-Uni Specialized-Lululemon
Loren Rowney   Australie Specialized-Lululemon
Carmen Small   États-Unis Optum-Kelly Benefit Strategies
Ally Stacher   États-Unis Specialized-Lululemon
Evelyn Stevens   États-Unis Specialized-Lululemon
Ina-Yoko Teutenberg   Allemagne Specialized-Lululemon
Ellen van Dijk   Pays-Bas Specialized-Lululemon
Tayler Wiles   États-Unis Exergy-Twenty12
Trixi Worrack   Allemagne Specialized-Lululemon

EncadrementModifier

Les principaux membres de l'encadrement restent les mêmes qu'en 2012. Ainsi Ronny Lauke est le directeur sportif depuis 2008. Kristy Scrymgeour dirige l'équipe. Jens Zemke, ancien directeur sportif adjoint est parti dès le début 2012. Lars Schniffner rejoint l'équipe en tant que soigneur, Sebastian Nittke en tant que mécanicien[9]. Beth Duryea, la soigneuse, joue le rôle de directeur sportif occasionnellement[6]. Lars Schiffner est également soigneur[6],[9]. Les mécaniciens sont Oliver Grabowski et Sebastian Nittke[9],[3].

Déroulement de la saisonModifier

Janvier - février : courses de préparationsModifier

Début janvier, Trixi Worrack s'impose lors des championnats d'Allemagne de cyclo-cross[13]. À la fin du mois, l'équipe prend part au Tour du Qatar. Lisa Brennauer termine troisième de la première étape au sprint. Le lendemain, Trixi Worrack est deuxième et Ellen van Dijk troisième. Cette dernière est à la deuxième place lors de la troisième étape ce qui lui permet d'obtenir la troisième place du classement général final[14].

Février - mars: classiquesModifier

La fin février et le mois de mars sont très prolifiques pour Ellen van Dijk. Fin février, elle remporte la première victoire de prestige sur route de la saison en s'imposant dans Le Samyn des Dames. Elle part seule à 35 km du but pour finalement couper la ligne avec trois minutes d'avance sur le groupe de poursuite[15]. Début mars, lors du Tour de Drenthe, elle part en échappée avec Marianne Vos et termine deuxième du sprint[16]. Le 24 mars, lors du Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, elle se classe troisième devancée par Emma Johansson dans le sprint pour la deuxième place[17]. Enfin, fin mars, elle termine deuxième du Tour des Flandres derrière Marianne Vos. Vos, Emma Johansson et Elisa Longo Borghini se sont échappées dans le vieux Quaremont avant que van Dijk ne revienne seule. Finalement les quatre femmes se disputent la victoire au sprint. Ellen regrette de ne pas avoir réussi à distancer Vos[18].

Le mois de mars est également marqué par la grave chute d'Ina Teutenberg lors du Drentse 8. Elle souffre d'une commotion cérébrale et doit renoncer aux classiques de printemps. Sa récupération n'est pas aussi rapide qu'espérée[19],[20]. Finalement, en juin, elle prend la décision de ne plus courir durant cette saison, ayant des difficultés à s'entraîner dans de bonnes conditions[21].

Fin mars, Gillian Carleton gagne au sprint la troisième étape de la San Dimas Stage Race[22]. Evelyn Stevens ne défend pas son titre sur la Flèche wallonne à cause d'une lourde chute lors de la Classica Citta di Padova. Elle souffre de dents cassées et de nombreuses plaies[23]. Ellen van Dijk termine sixième, tandis que Katie Colclough a tenté une échappée dans le final[24].

Avril - mai : tours d'une semaineModifier

Lors du Energiewacht Tour, Ellen van Dijk est deuxième de la première étape au sprint derrière Kirsten Wild. Le lendemain, Lisa Brennauer est quatrième devant van Dijk. Cette dernière gagne la troisième étape a qui est un contre-la-montre puis finit deuxième de la quatrième étape. Elle s'impose finalement au classement général[25]. Trixi Worrack est cependant victime d'une chute du samedi sur la course et se casse la clavicule. Elle est indisponible deux mois[26],[27]. Le 20 avril, Ellen van Dijk gagne également le contre-la-montre du circuit de Borsele[28]. Lors du Gracia Orlova, Evelyn Stevens remporte la première étape, Loren Rowney la cinquième, tandis qu'Ellen van Dijk gagne le prologue, la deuxième et la quatrième étape ainsi que le classement général et le classement par points[29].

Début avril, Carmen Small participe aux Jeux panaméricains. Elle termine deuxième du contre-la-montre battue par la Mexicaine Íngrid Drexel de plus de deux minutes[30].

Après avoir failli être annulé, le Tour du Languedoc-Roussillon a finalement lieu mi-mai[31]. Lisa Brennauer prend la troisième place de la première étape. Loren Rowney gagne la quatrième étape dans un sprint massif. Lisa gagne le contre-la-montre de la cinquième étape avec 30 secondes d'avance. Enfin Gillian Carleton s'impose sur la sixième et dernière étape en faisant le kilomètre alors qu'elle se trouve dans une échappée de quatre coureuses. Au classement général, Lisa Brennauer finit huitième, les écarts s'étant fait lors de la deuxième étape, très montagneuse, remportée par Emma Pooley, la vainqueur finale[32],[33],[34].

Fin mai, Carmen Small s'impose le vingt au Chrono Gatineau, puis confirme en se surpassant le vingt-cinq pour remporter le titre de champion national du contre-la-montre américain[35],[36].

Juin - juillet : épreuves à étapesModifier

En juin, Evelyn Stevens confirme son retour en forme. Elle s'impose dans la Philadelphia Cycling Classic en étant la plus rapide dans la montée du mur de Manayunk puis en devançant dans les derniers mètres Joëlle Numainville[37]. À la Durango-Durango Emakumeen Saria, Evelyn Stevens termine troisième derrière Marianne Vos et Emma Johansson. Ellen van Dijk obtient la septième place. L'équipe participe ensuite à l'Emakumeen Euskal Bira, Loren Rowney est septième de la première étape, Evelyn Stevens cinquième de la deuxième et du contre-la-montre de la troisième étape. Elle est seconde de la quatrième étape et termine donc l'épreuve à la troisième place du classement général derrière Emma Johansson et Elisa Longo Borghini. Aux États-Unis, Carmen Small remporte le contre-la-montre inaugural du Nature Valley Grand Prix, tandis que Tayler Wiles est troisième de la sixième étape. Carmen Small est troisième du Tour[38]. Sur le Tour du Trentin, l'équipe se classe deuxième du contre-la-montre par équipes inaugural qui est vallonné derrière l'équipe BePink[39]. Sur l'étape de l'après-midi, Stevens gagne en devançant de trente-huit secondes Emma Johansson. Elle gère dans la dernière étape pour finalement inscrire son nom au palmarès[40],[41].

À la fin du mois, lors des championnats nationaux, les membres de l'équipe remportent trois titres. Ellen van Dijk gagne en contre-la-montre aux Pays-Bas, Lisa Brennauer fait de même en Allemagne, tandis que Trixi Worrack est deuxième de l'épreuve. Sur la course en ligne, les deux coureuses se trouvent la bonne échappée de dix unité qui se dispute la victoire. Lisa Brennauer lance le sprint pour Trixi Worrack qui s'impose et obtient donc le titre[42].

L'équipe arrive donc avec de grandes ambitions sur le Tour d'Italie. Evelyn Stevens, la leader de l'équipe, perd cinquante-cinq secondes sur Marianne Vos lors de la troisième étape. Le lendemain, elle prend la deuxième place lors de la quatrième étape, trois secondes derrière la Néerlandaise et remonte à la quatrième place du classement général. Mais, lors de la montagneuse cinquième étape, elle perd trois minutes cinquante-cinq sur Mara Abbott et devient huitième du total. Le lendemain elle prend la cinquième place à une minute cinquante-deux du même maillot rose. Elle est alors septième du classement général. Le dernier jour, Ellen van Dijk s'impose lors du contre-la-montre, Stevens fait deuxième. Cette dernière termine à la cinquième place du classement général à dix secondes de la quatrième place détenue par Shara Gillow[43],[44].

En juillet, lors du Tour de Thuringe, Ellen van Dijk se classe quatrième de la première étape. Carmen Small remporte la deuxième étape au sprint[45]. Lors de la quatrième étape, qui est un contre-la-montre, Ellen van Dijk finit deuxième trente-cinq secondes derrière Shara Gillow et Lisa Brennauer cinquième. Elle devient alors troisième du classement général[46]. Lisa Brennauer prend la deuxième place lors de l'ultime étape légèrement détachée et conserve ainsi la troisième marche du podium au classement général final[47].

Août : Route de France, puis SuèdeModifier

Article détaillé : Route de France féminine 2013.
 
Ellen van Dijk remporte le championnat du monde contre-la-montre

La Route de France prend le départ le trois août : c'est le second grand tour de la saison. L'équipe Specialized-Lululemon ne prend pas le départ, mais deux de ses membres participent avec la sélection américaine : Evelyn Stevens et Ally Stacher[48]. La première termine cinquième du prologue. Après six étapes remportées au sprint par Giorgia Bronzini, la dernière étape est plus disputée. Stevens produit une attaque dans une ascension difficile, Linda Villumsen, dans l'équipe de 2007 à 2010, la suit puis la contre, creusant l'écart dans la descente. Elle finit avec une avance plus de cinq minutes et gagne par la même occasion la Route de France. Stevens est reprise par le second groupe, les écarts du prologue lui permettent malgré tout de monter sur la troisième marche du podium[49],[50].

Pour l'Open de Suède Vårgårda TTT, l'équipe affirme une fois de plus sa suprématie sur l'exercice chronométré. Lors de la course en ligne, une échappée se forme dans les premiers kilomètres avec Lisa Brennauer. Une contre-attaque part ensuite avec Evelyn Stevens attentive. Loes Gunnewijk et Roxane Knetemann s'extirpent du groupe de tête pour compter jusqu'à une minute trente d'avance. Finalement l'équipe Specialized-Lululemon provoque le regroupement : la tête de la course compte dix coureuses avec Ellen van Dijk et Stevens. Après une attaque de Marianne Vos, elles ne sont plus que six dont les deux de l'équipe. Stevens joue son va-tout dans les derniers kilomètres mais est reprise. Finalement elle finit sixième, van Dijk quatrième après une belle course d'équipe[51].

Au Lotto-Decca Tour, l'équipe remporte le contre-la-montre par équipe inaugural. Ellen van Dijk endosse le maillot de leader. Lisa Brennauer prend la deuxième place de la troisième étape au sprint et prend la tête du classement général. Brennauer, Van Dijk et Small sont alors les trois premières au classement général. La Néerlandaise termine troisième de la dernière étape qui a lieu Grammont et s'assure ainsi la victoire au général, Lisa Brennauer est deuxième[52],[53]. L'équipe ne se présente pas avec une équipe complète au Grand Prix de Plouay-Bretagne. Evelyn Stevens y termine vingtième[54].

Septembre : Championnats du mondeModifier

 
L'équipe s'impose sur le championnat du monde contre-la-montre par équipe. De gauche à droite : (debout) Ronny Lauke, van Dijk, Stevens, (accroupies) Brennauer, Small, Worrack et Colclough

Lors du Boels Ladies Tour, début septembre, Trixi Worrack prend la troisième de la première étape, puis l'équipe gagne le lendemain dans le contre-la-montre par équipe. Worrack s'empare alors du maillot de leader du général, qu'elle conserve jusqu'à la dernière étape. Toutefois, c'est finalement van Dijk, jusqu'alors deuxième à quatre secondes, qui s'impose, l'ultime étape étant mouvementée. Trixi Worrack termine sixième du général[55],[56]. Ellen van Dijk remporte le 15 le chrono champenois avec plus d'une minute d'avance sur la seconde Carmen Small[57].

Le Tour de Toscane féminin-Mémorial Michela Fanini, renommée cette année « premondiale » car il se dispute en Toscane tout comme les championnats du monde, n'apporte pas de résultat notables à l'équipe[58]. Lors du contre-la-montre par équipe de marques du championnat du monde, objectif désigné de la saison, l'équipe s'impose avec une moyenne d'environ 51 km/h et plus d'une minute d'avance sur l'équipe Rabo women. La composition de l'équipe est : Trixi Worrack, Ellen van Dijk, Evelyn Stevens, Carmen Small, Katie Colclough et Lisa Brennauer. Elles expriment une grande joie après leur victoire[59],[60]. L'équipe de contre-la-montre par équipe est donc, comme en 2012, quasiment invaincue de la saison, elle a en effet pris la deuxième place de celui du Tour du Trentin[39].

Par la suite, les membres de l'équipe rejoignent leur sélection respective. Lors de l'épreuve chronométrée individuelle, Ellen van Dijk s'empare du maillot irisé. Elle déclare à l'arrivée que c'est pour elle un rêve qui se réalise. C'est le fruit d'une préparation méticuleuse avec de nombreuses reconnaissances du parcours en se faisant filmer pour améliorer le passage des courbes[61]. Dans la même épreuve, Carmen Small prend le bronze, Evelyn Stevens est quatrième à seulement quatre centième de Small, Trixi Worrack se classe cinquième, Lisa Brennauer onzième[62],[63].

L'épreuve en ligne offre un circuit difficile. Evelyn Stevens est la seule membre de l'équipe dans le groupe de tête d'une dizaine d'unités qui se dispute la victoire. Elle termine cinquième[64].

Bilan de la saisonModifier

Le début de saison est marquée par les chutes d'Ina-Yoko Teutenberg, d'Evelyn Stevens et de Trixi Worrack. Ellen van Dijk est une source de satisfaction. Elle finit sur les podiums des trois premières épreuves de coupe du monde la saison et gagne son championnat national et le championnat du monde en contre-la-montre[65]. L'équipe se montre archi-dominante sur les contre-la-montre par équipes[66],[39]. Elle remporte par ailleurs trente victoires UCI sur route dans la saison, ce qui en fait la formation ayant le plus gagné devant la Rabobank-Liv Giant[1].

VictoiresModifier

Principaux résultats 2013[12]
Date Course Pays Cat. Vainqueur
13 janvier Championnat d'Allemagne de cyclo-cross   Allemagne 9CN   Trixi Worrack
27 février Le Samyn des Dames   Belgique 41.2   Ellen van Dijk
5 avril 3e étape secteur a de l'Energiewacht Tour   Pays-Bas 32.2   Ellen van Dijk
7 avril Classement général du Energiewacht Tour   Pays-Bas 32.2   Ellen van Dijk
24 avril Prologue du Gracia Orlova   République tchèque 32.2   Ellen van Dijk
25 avril 1re étape de Gracia Orlova   République tchèque 32.2   Evelyn Stevens
26 avril 2e étape de Gracia Orlova   République tchèque 32.2   Ellen van Dijk
27 avril 4e étape de Gracia Orlova   République tchèque 32.2   Ellen van Dijk
28 avril 5e étape de Gracia Orlova   République tchèque 32.2   Loren Rowney
28 avril Classement à points de Gracia Orlova   République tchèque 32.2   Ellen van Dijk
28 avril Classement général du Gracia Orlova   République tchèque 32.2   Ellen van Dijk
20 mai 4e étape du Tour du Languedoc Roussillon   France 32.2   Loren Rowney
21 mai 5e étape du Tour du Languedoc Roussillon   France 32.2   Lisa Brennauer
22 mai 6e étape du Tour du Languedoc Roussillon   France 32.2   Gillian Carleton
21 mai Chrono Gatineau   Canada 41.2   Carmen Small
25 mai Championnat des États-Unis contre-la-montre   États-Unis 9CN   Carmen Small
2 juin Philadelphia Cycling Classic   États-Unis 41.2   Evelyn Stevens
15 juin 1re étape secteur b du Tour du Trentin international féminin   Italie 12.1   Evelyn Stevens
16 juin Classement général du Tour du Trentin international féminin   Italie 12.1   Evelyn Stevens
19 juin Championnat des Pays-Bas contre-la-montre   Pays-Bas 9CN   Ellen van Dijk
21 juin Championnat d'Allemagne contre-la-montre   Allemagne 9CN   Lisa Brennauer
22 juin Championnat d'Allemagne sur route   Allemagne 9CN   Trixi Worrack
7 juillet 8e étape du Tour d'Italie féminin   Italie 12.1   Ellen van Dijk
11 juillet Championnat d'Allemagne de poursuite   Allemagne 9CN   Lisa Brennauer
16 juillet 2e étape du Tour de Thuringe   Allemagne 12.1   Carmen Small
16 août Contre-la-montre par équipes de Vårgårda   Suède 0CDM Specialized-Lululemon
23 août 1re étape du Lotto-Decca Tour   Belgique 32.2 Specialized-Lululemon
26 août Classement général du Lotto-Decca Tour   Belgique 32.2   Ellen van Dijk
4 septembre 2e étape du Brainwash Ladies Tour   Pays-Bas 12.1 Specialized-lululemon
8 septembre Classement général du Brainwash Ladies Tour   Pays-Bas 12.1   Ellen van Dijk
15 septembre Chrono champenois   France 21.1   Ellen van Dijk
22 septembre Championnat du monde du contre-la-montre par équipes   0CM Specialized-Lululemon
24 septembre Championnat du monde contre-la-montre   0CM   Ellen van Dijk

Résultats sur les courses majeuresModifier

 
Ellen van Dijk dans son maillot de championne du monde

Coupe du mondeModifier

Résultats dans les épreuves de coupe du monde[67]
Date # Course Meilleure classée Classement
9 mars 1 Tour de Drenthe   Ellen van Dijk 2e
24 mars 2 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio   Ellen van Dijk 3e
31 mars 3 Tour des Flandres   Ellen van Dijk 2e
17 avril 4 Flèche wallonne   Ellen van Dijk 6e
12 mai 5 Tour de l'île de Chongming - -
16 août 6 Open de Suède Vårgårda TTT Specialized-Lululemon 1re
18 août 7 Open de Suède Vårgårda   Ellen van Dijk 4e
31 août 8 Grand Prix de Plouay-Bretagne   Evelyn Stevens 20e

Ellen Van Dijk termine troisième du classement final, Evelyn Stevens dixième, l'équipe troisième[67].

Grands toursModifier

Grand tour Tour d'Italie Route de France
Coureur (classement) Evelyn Stevens (5e)[68] -
Accessits 1 victoire d'étape -

Evelyn Stevens termine troisième de la Route de France mais sous les couleurs de la sélection américaine[69].

Classement UCIModifier

Classement UCI des coureurs de l'équipe[67]
Rang Coureur Points
3   Ellen van Dijk 924
7   Evelyn Stevens 527
21   Lisa Brennauer 244
22   Trixi Worrack 237
24   Carmen Small 231
148   Loren Rowney 22
260   Gillian Carleton 8
308   Tayler Wiles 6
428   Katie Colclough 2

L'équipe est deuxième au classement UCI. Les équipes Orica - AIS, Specialized-Lululemon et Rabobank Women sont dans un mouchoir de poche avec respectivement 2 138,5, 2 132 et 2 118,75 points[67].

RéférencesModifier

  1. a et b North 2014, p. 336
  2. Si on excepte le contre-la-montre par équipe du Tour du Trentin
  3. a et b (en) « Specialized-Lululemon enters 2013 eager for more success », sur velocio sports (consulté le 6 mai 2014)
  4. (en) « Training camp portugal blog by Ally Stacher », sur velocio sports (consulté le 6 mai 2014)
  5. (en) « SRAM sponsors Specialized-lululemon team », sur bicycleretailer (consulté le 14 mai 2015)
  6. a b et c (en) « Portugal day two blog by Ellan van Dijk », sur velocio sports (consulté le 6 mai 2014)
  7. a b c d e f g h et i (en) « Specialized-Lululemon announces roster for 2013 », sur cycling news (consulté le 5 mai 2014)
  8. (en) « A ride with Specialized Lululemon 2013-Blog by Ellen van Dijk », sur velocio sports (consulté le 6 mai 2014)
  9. a b c d et e (en) « Specialized-Lululemon team camp », sur bicycling (consulté le 14 mai 2015)
  10. (en) « Typical a blog by Carmen and Katie », sur velocio sports (consulté le 6 mai 2014)
  11. (en) « Amber Neben and Evelyn Garcia confirmed to Pasta Zara-Cogeas », sur velo nation (consulté le 9 mai 2014)
  12. a et b (en) « Specialized - Lululemon 2013 », sur cycling archives (consulté le 1er mars 2014)
  13. (en) « Walsleben and Worrack Take German National », sur cx magazine (consulté le 6 mai 2014)
  14. « Tour du Qatar », la Gazette du cyclisme féminin, no 114,‎ , p. 6
  15. (en) « Van Dijk wins Le Samyne des Dames », sur cycling news (consulté le 6 mai 2014)
  16. (en) « Vos makes it three in a row in Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le 6 mai 2014)
  17. (en) « Longo Borghini wins Trofeo Alfredo Binda World Cup », sur cycling news (consulté le 6 mai 2014)
  18. (en) « Vos wins Women's Tour of Flanders », sur cycling news (consulté le 6 mai 2014)
  19. (en) « Teutenberg to miss spring classics », sur cycling news (consulté le 6 mai 2014)
  20. (en) « Long road to recovery blog by Ina-Yoko Teutenberg », sur velocio sports (consulté le 6 mai 2014)
  21. (en) « Teutenberg out for the season », sur velocio sports (consulté le 6 mai 2014)
  22. North 2014, p. 64
  23. (en) « Stevens to miss Fleche Wallonne defense », sur velonews (consulté le 6 mai 2014)
  24. (en) « Vos wins fifth La Flèche Wallonne Féminine », sur cycling news (consulté le 6 mai 2014)
  25. « Energiewacht Tour », la Gazette du cyclisme féminin, no 116,‎ , p. 12
  26. (de) « Worrack am Schlüsselbein operiert », sur Radsport-News (consulté le 17 mars 2015)
  27. (en) « Worrack speeds to German road title », sur cycling news (consulté le 17 mars 2015)
  28. « Circuit van Borsele », la Gazette du cyclisme féminin, no 116,‎ , p. 18
  29. (en) « Gracia-Orlova 2013 », sur cycling news (consulté le 6 mai 2014)
  30. North 2014, p. 11
  31. (en) « Tour of Languedoc Roussillon cancelled the day before the race should have started? », sur podium cafe (consulté le 9 mai 2014)
  32. « Tour Languedoc Roussillon 2013 (2.2) », sur cycling fever (consulté le 9 mai 2014)
  33. (en) « Tour Languedoc Roussillon a blog by Gillian Carleton », sur velocio sports (consulté le 9 mai 2014)
  34. North 2014, p. 112
  35. (en) « Small has ride of her life to take us pro TT title », sur velocio sports (consulté le 6 mai 2014)
  36. (en) « Chrono Gatineau 2013 », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  37. (en) « Stevens claims Philly Cycling Classic victory », sur cycling news (consulté le 24 février 2015)
  38. North 2014, p. 190-194
  39. a b et c (it) « Mondiale Cronosquadre WE 2013: Così Speciali(zed), così invisibili - Conferma delle Lululemon, ma l'UCI le oscura », sur cicloweb (consulté le 17 mars 2015)
  40. (en) « Week-end success in Italy and USA », sur velocio sports (consulté le 6 mai 2014)
  41. Alfred North, Tout le cyclisme féminin performances 2013, , p. 170
  42. (en) « German Road Championships 2013 », sur cycling news (consulté le 28 juin 2014)
  43. (en) « Next up the giro rosa », sur velocio sports (consulté le 7 mai 2014)
  44. (en) « Giro d'Italia internazionale femminile 2013 », sur cycling news (consulté le 7 mai 2014)
  45. (en) « Small wins stage 2 of Thüringen Rundfahrt », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  46. (en) « Gillow blasts to time trial victory », sur cycling news (consulté le 7 mai 2014)
  47. (en) « Johansson seals overall Thüringen Rundfahrt victory », sur cycling news (consulté le 7 mai 2014)
  48. « Liste des engagées », sur org-rc (consulté le 10 mai 2014)
  49. (en) « La Route de France 2013 », sur cycling news (consulté le 10 mai 2014)
  50. « Résultats », sur org-rc (consulté le 10 mai 2014)
  51. (en) « Open de Suède Vargarda 2013 », sur cycling news (consulté le 10 mai 2014)
  52. (en) « Lotto Belisol Belgium Tour 2013 », sur pro cycling stats (consulté le 10 mai 2014)
  53. North 2014, p. 251 et 279
  54. North 2014, p. 284
  55. (en) « Holland Ladies Tour 2013 », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  56. (en) « Team wins Boels Holland Ladies Tour », sur velocio sports (consulté le 9 mai 2014)
  57. « 25e chrono champenois international féminin, Ellen van Dijk écrase la concurrence », la Gazette du cyclisme féminin, no 121,‎ , p. 5
  58. (en) « 2013 » 18th Premondiale Giro Toscana Int. Femminile - Memorial Michela Fanini (2.HC) », sur pro cycling stats (consulté le 10 mai 2014)
  59. (en) « Big win at world championship TTT », sur velocio sports (consulté le 9 mai 2014)
  60. (en) « Specialized-Lululemon dominates Worlds team time trial », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  61. (en) « Van Dijk crowned time trial world champion in Florence », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  62. (en) « Van Dijk wins elite women's time trial world championship », sur cycling news (consulté le 10 mai 2014)
  63. (en) « Double rainbow », sur velocio sports (consulté le 10 mai 2014)
  64. (en) « Vos repeats as women's road race world champion », sur cycling news (consulté le 10 mai 2014)
  65. (en) « Ellen van Dijk crushes the ITT & Mara Abbott keeps the maglia rosa - Giro Rosa Stage 8 », sur podium cafe (consulté le 17 mars 2015)
  66. (en) « Specialized-Lululemon takes repeat win in Worlds TTT », sur cycling quotes (consulté le 17 mars 2015)
  67. a b c et d (en) « Ranking », sur UCI (consulté le 14 mai 2015)
  68. « Giro d'Italia Internazionale Femminile 2013 (2.1) », sur cycling fever (consulté le 28 avril 2014)
  69. « La Route de France 2013 (2.1) », sur cycling fever (consulté le 28 avril 2014)

BibliographieModifier

  • Alfred North, Tout le cyclisme féminin performances 2013,
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 7 juin 2015 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 7 juin 2015 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.