Ouvrir le menu principal

Saison 1994-1995 du FC Nantes Atlantique

(Redirigé depuis Saison 1994-1995 du FC Nantes)
FC Nantes Atlantique
Saison 1994-1995
Généralités
Couleurs Jaune et vert
Stade Stade de la Beaujoire
52 000 places
Président Drapeau : France Guy Scherrer
Entraîneur Drapeau : France Jean-Claude Suaudeau
Résultats
Division 1 Champion
79 points (21V, 16N, 1D)
(71 buts pour, 34 buts contre)
Coupe de France 1/16e de finale
Éliminé par le FC Saint-Leu (1-1, 4-5 aux t.a.b.)
Coupe de la Ligue 1/4 de finale
Éliminé par le SC Bastia (0-1)
Coupe UEFA (C3) 1/4 de finale
Éliminé par le Bayer Leverkusen (1-5, 0-0)
Meilleur buteur

Toutes compétitions:
Drapeau : France Nicolas Ouédec (26)

En Division 1:
Drapeau : France Patrice Loko (22)

Chronologie

La saison 1994-1995 du FC Nantes Atlantique est la 52e saison de l'histoire du club nantais. Le club est engagé dans quatre compétitions : la Division 1 (32e participation), la Coupe de France (52e participation), la Coupe de la Ligue (1re participation) et la Coupe UEFA (8e participation).
La saison 1994-1995 du FC Nantes Atlantique est aussi la 32e saison d'affilée du club en Division 1.

Le FC Nantes Atlantique déploie un jeu dont la qualité impressionne les observateurs[1]. Le club remporte le championnat de France pour la 7e fois, après avoir enchaîné un record de 32 matches sans défaite. Le club propose la meilleure attaque et la meilleure défense. Patrice Loko termine meilleur buteur avec 22 buts, Nicolas Ouédec est 3e avec 18 buts.

En Coupe UEFA, les nantais sont éliminés en quart de finale par le Bayer Leverkusen. Suite aux blessures de leurs trois gardiens (David Marraud, Dominique Casagrande et Éric Loussouarn), les nantais font jouer l'entraîneur des gardiens Jean-Louis Garcia lors du match en Allemagne, perdu 5-1[2].

Sommaire

Résumé de la saisonModifier

Pour la saison 1994-1995, Suaudeau fait une nouvelle fois confiance à sa jeune équipe et le club en sera bientôt récompensé car la saison est une année de records : 32 matches sans défaite[Note 1], meilleure attaque (71 buts marqués), meilleure défense (34 buts encaissés), deux places sur le podium des meilleurs buteurs (Patrice Loko premier avec 22 buts, Nicolas Ouédec troisième avec 18 buts, derrière le Havrais Alain Caveglia, 20 buts) et meilleur entraîneur élu en la personne de Suaudeau. Les supporters nantais s'habituent au « tarif maison »[3], c'est-à-dire à voir les Canaris marquer trois buts par match à la Beaujoire, ce qui se produit à dix reprises en dix-neuf matches (dont quatre fois 3-0).

Parmi les moments forts de l'année, la leçon donnée à Saint-Étienne (3-0), une autre leçon donnée sur le même score au Parc des Princes, le match du titre contre Cannes (2-1) et surtout la victoire contre le PSG, champion en titre, le . Le seul but de la partie est inscrit par Loko à la conclusion d'un mouvement rapide et instinctif, révélateur du travail collectif de l'équipe. « Sur le magnétoscope de nos souvenirs, il convient d'appuyer sur la touche « Stop », à la 18e minute. Sur un long dégagement de Karembeu qui finit en touche, Cauet s'empare du ballon et l'offre vivement à Pedros qui le réclame. Le double une-deux qui s'ensuit avec Loko, le dernier ne touchant même pas le sol, suppose des heures de travail les yeux fermés, aboutit à cette reprise de volée du droit qui finit sur la gauche de Lama[4]. »

Ce collectif se travaille notamment pendant des heures d'efforts dans la « fosse », terrain en dur installé à la Jonelière et entouré de trois murs bétonnés « qui favorisent le jeu rapide, court, à une touche[4]. » L'équipe nantaise s'appuie alors sur des éléments novateurs. D'abord, la présence de milieux récupérateurs comme Jean-Michel Ferri, un profil de joueur qui va se généraliser dans le football des années suivantes, et surtout le travail collectif qui ne laisse pas à un seul joueur la responsabilité de la tâche de récupération. Suaudeau l'affirme : « Je conçois le jeu d'attaque à travers la récupération, voilà un des grands principes du club[5]. » Ensuite, la rapidité, destinée notamment à compenser certaines faiblesses notamment techniques : « techniquement, elle [l'équipe de 1995] était très moyenne, moins forte que 83 par exemple. Et l'option que j'avais choisie, c'était : bon, techniquement, on a des lacunes, mais il faut qu'on surprenne. Et alors, on allait à mille à l'heure. Et ça, c'était très spectaculaire. [...] En 95, techniquement, on était loin du compte, il y en avait quelques-uns qui étaient limités, mais bon, on a joué sur cette vitesse. Dans la pensée, ils ont adhéré à 150%, et dans le domaine athlétique, ce sont des gens qui allaient très vite[6]. »

La saison n'est toutefois pas parfaite. En coupe de France les Canaris sont défaits de manière surprenante par Saint-Leu (National 1), aux tirs au but et en coupe UEFA, handicapés par la blessure de leurs trois gardiens de but (David Marraud, Dominique Casagrande et Éric Loussouarn) remplacés par l'entraîneur des gardiens Jean-Louis Garcia, ils perdent à Leverkusen (5-1) sur un score trop lourd pour être rattrapé à domicile (0-0). Des faux-pas qui n'entachent pas le succès national.

Effectif et encadrementModifier

TransfertsModifier

  Tableau des transferts du mercato d'été du FC Nantes Atlantique
Nom Nationalité Poste Transfert Provenance/Destination Division
  Arrivées
Dominique Casagrande   France Gardien AS Muret   National 1 - B (D3)
Éric Loussouarn   France Gardien FC Nantes rés.   National 3 - D (D5)
Éric Decroix   France Défenseur Lille OSC   Division 1 (D1)
Benoît Cauet   France Milieu SM Caen   Division 1 (D1)
David Garcion   France Milieu FC Nantes rés.   National 3 - D (D5)
  Départs
Jean-Christophe Bouteiller   France Défenseur Le Mans UC 72   Division 2 (D2)
Noureddine Naybet   Maroc Défenseur Sporting Clube de Portugal   Primeira Divisão (D1)
Anthony Martins   France Milieu EA Guingamp   Division 2 (D2)
Stéphane Ziani   France Milieu SC Bastia   Division 1 (D1)
Jean-Louis Lima   France Attaquant Stade lavallois MFC   Division 2 (D2)

EffectifModifier

Effectif de la saison 1994-1995 du FC Nantes Atlantique[7]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 2] Nom Date de naissance Sélection[Note 3] Club précédent
Gardiens
1 G   Casagrande, DominiqueDominique Casagrande 08/05/1971 (23 ans) France B AS Muret
999 G   Garcia, Jean-LouisJean-Louis Garcia 20/09/1962 (31 ans) AS Nancy-Lorraine
999 G   Loussouarn, ÉricÉric Loussouarn 27/08/1974 (19 ans) France juniors Formé au club
999 G   Marraud, DavidDavid Marraud 03/08/1964 (29 ans) France militaires INF Vichy
Défenseurs
4 D   Capron, EddyEddy Capron 15/01/1971 (23 ans) France espoirs AS Red Star 93
5 D   Decroix, ÉricÉric Decroix 07/03/1969 (25 ans) France militaires Lille OSC
999 D   Guyot, LaurentLaurent Guyot 17/12/1969 (24 ans) France espoirs Formé au club
2 D   Karembeu, ChristianChristian Karembeu 03/12/1970 (23 ans) France Formé au club
3 D   Le Dizet, SergeSerge Le Dizet 27/06/1964 (30 ans) France B Stade rennais FC
999 D   Moreau, StéphaneStéphane Moreau 01/01/1971 (23 ans) France militaires Formé au club
999 D   Pignol, ChristopheChristophe Pignol 15/10/1969 (24 ans) France espoirs FC Istres VN
Milieux
999 M   Cauet, BenoitBenoit Cauet 02/05/1969 (25 ans) SM Caen
6 M   Ferri, Jean-MichelJean-Michel Ferri 07/02/1969 (25 ans) France Formé au club
7 M   Makelele, ClaudeClaude Makelele 18/02/1973 (21 ans) France Stade brestois 29
10 M   N'Doram, JaphetJaphet N'Doram 27/02/1966 (28 ans) Tchad Tonnerre Yaoundé
8 M   Pedros, ReynaldReynald Pedros 10/10/1971 (22 ans) France Formé au club
Attaquants
11 A   Loko, PatricePatrice Loko 06/02/1970 (24 ans) France Formé au club
9 A   Ouédec, NicolasNicolas Ouédec 28/10/1971 (22 ans) France Formé au club
999 A   Renou, FranckFranck Renou 19/11/1973 (20 ans) Formé au club
999 A   Garcion, DavidDavid Garcion 27/09/1973 (20 ans) Bretagne Formé au club
33 A   Siasia, SamsonSamson Siasia 14/08/1967 (26 ans) Nigeria KSC Lokeren
Entraîneur(s)

Légende

 

Compétitions officiellesModifier

Division 1Modifier

Tableau des matchs du FC Nantes en Division 1
Date Journée TV Adversaire Lieu Score Buteurs du FCNA Class. Affluence
Vendredi 29 juillet 1994 J01 - Olympique lyonnais Dom.   1 - 1 Loko   52e 5 15.000
Lundi 1er août 1994 J02 Canal+ AJ Auxerre Ext.   2 - 1 Ouédec   37e, Loko   50e 3 9.000
Vendredi 5 août 1994 J03 - SM Caen Dom.   2 - 1 Ferri   35e, Ouédec   77e 2 20.000
Samedi 13 août 1994 J04 - Lille OSC Ext.   2 - 1 Loko   37e, Ouédec   75e (pén.) 2 7.642
Vendredi 19 août 1994 J05 Canal+ Paris Saint-Germain FC Dom.   1 - 0 Loko   18e 1 25.000
Samedi 27 août 1994 J06 - Montpellier HSC Ext.   2 - 2 Pedros   33e   60e 1 13.431
Mercredi 31 août 1994 J07 - Stade rennais FC Dom.   2 - 0 N'Doram   7e, Ouédec   85e 1 31.800
Samedi 10 septembre 1994 J08 - FC Martigues Ext.   3 - 3 Ouédec   8e, Loko   38e   53e 1 8.000
Samedi 17 septembre 1994 J09 - AS Saint-Étienne Dom.   3 - 0 Loko   2e, Ouédec   4e, Makelele   18e 1 30.000
Vendredi 23 septembre 1994 J10 - OGC Nice Ext.   3 - 1 Pignol   21e, Loko   39e, N'Doram   66e 1 10.811
Samedi 1er octobre 1994 J11 - FC Girondins de Bordeaux Dom.   3 - 3 Pignol   38e, Ouédec   69e, N'Doram   88e (pén.) 1 29.980
Mardi 11 octobre 1994 J12 - Le Havre AC Ext.   0 - 0 - 1 11.252
Vendredi 14 octobre 1994 J13 - RC Lens Dom.   3 - 0 Loko   21e   49e 1 18.000
Samedi 22 octobre 1994 J14 - FC Sochaux-Montbéliard Ext.   0 - 0 - 1 8.000
Vendredi 28 octobre 1994 J15 - RC Strasbourg Dom.   3 - 0 Ouédec   24e   30e (pén.), Makelele   74e 1 28.000
Samedi 5 novembre 1994 J16 - FC Metz Dom.   3 - 1 Ouédec   7e, Cauet   58e, Karembeu   71e 1 20.958
Jeudi 10 novembre 1994 J17 - AS Monaco FC Ext.   2 - 2 Loko   44e, Ouédec   74e 1 4.500
Samedi 19 novembre 1994 J18 - SC Bastia Dom.   0 - 0 - 1 19.430
Dimanche 29 novembre 1994 J19 Canal+ AS Cannes Ext.   1 - 0 Loko   69e 1 12.000
Vendredi 2 décembre 1994 J20 - AJ Auxerre Dom.   0 - 0 - 1 30.000
Samedi 17 décembre 1994 J21 - SM Caen Ext.   2 - 0 N'Doram   25e, Rival   66e (csc) 1 19.180
Samedi 7 janvier 1995 J22 - Lille OSC Dom.   3 - 0 Loko   17e   34e   41e 1 15.722
Mercredi 11 janvier 1995 J23 Canal+ Paris Saint-Germain FC Ext.   3 - 0 Loko   35e, N'Doram   60e   73e 1 45.266
Mercredi 1er février 1995 J24 - Montpellier HSC Dom.   3 - 2 Ouédec   46e   48e   65e 1 15.116
Mercredi 8 février 1995 J25 - Stade rennais FC Ext.   1 - 1 Loko   43e 1 17.549
Samedi 18 février 1995 J26 - FC Martigues Dom.   3 - 0 Loko   23e, Pedros   85e, N'Doram   85e 1 16.000
Jeudi 23 février 1995 J27 Canal+ AS Saint-Étienne Ext.   1 - 1 Ouédec   20e 1 15.481
Samedi 4 mars 1995 J28 - OGC Nice Dom.   2 - 1 Ouédec   39e (pén.), N'Doram   90e (pén.) 1 19.311
Vendredi 10 mars 1995 J29 - FC Girondins de Bordeaux Ext.   1 - 1 Ouédec   67e 1 32.476
Mercredi 22 mars 1995 J30 - Le Havre AC Dom.   3 - 2 Renou   36e   39e, Loko   46e 1 18.497
Dimanche avril 1995 J31 Canal+ RC Lens Ext.   1 - 1 Capron   45e 1 42.738
Samedi 8 avril 1995 J32 - FC Sochaux-Montbéliard Dom.   2 - 0 N'Doram   62e, Ouédec   73e (pén.) 1 23.720
Samedi 15 avril 1995 J33 - RC Strasbourg Ext.   0 - 2 - 1 19.534
Samedi 29 avril 1995 J34 - FC Metz Ext.   2 - 0 N'Doram   53e, Pedros   85e 1 17.000
Vendredi 5 mai 1995 J35 Canal+ AS Monaco FC Dom.   3 - 3 N'Doram   26e, Pedros   29e, Loko   76e (pén.) 1 34.210
Vendredi 19 mai 1995 J36 Canal+ SC Bastia Ext.   2 - 2 Karembeu   30e, Loko   41e 1 7.000
Samedi 27 mai 1995 J37 Canal+
(multiplex)
AS Cannes Dom.   2 - 1 N'Doram   28e, Karembeu   72e 1 34.210
Mercredi 31 mai 1995 J38 Canal+
(multiplex)
Olympique lyonnais Ext.   1 - 1 Loko   29e 1 36.018

Coupe de FranceModifier

Tableau des matchs du FCNA en Coupe de France
Date Tour Adversaire Niveau Lieu Score Buteurs du FCNA Affluence
Dimanche 15 janvier 1995[8] 1/32e de finale US Cluses-Scionzier  National 3-G (D5) Ext.[Note 4]   2 - 1 Guyot   25e, Decroix   51e 11.000
Samedi 4 février 1995[9] 1/16e de finale FC Saint-Leu National 1-A (D3) Ext.[Note 5]   1 - 1, 2-4 aux t.a.b. Siasia   42e 11.000

Coupe de la LigueModifier

Date Tour TV Adversaire Niveau Lieu Score Buteurs du FCNA Affluence
Mardi 3 janvier 1995[10] 1/16e de finale - OGC Nice D1 Ext.   3 - 0 N'Doram   31e (pén.), Makelele   41e, Pedros   69e 3.598
Mercredi 25 janvier 1995[11] 1/8e de finale   SC Bastia D1 Dom.   0 - 1 a.p. - 6.000

Coupe UEFAModifier

Article détaillé : Coupe UEFA 1994-1995.
Tableau des matchs de Coupe UEFA du FC Nantes Atlantique[12]
Date Tour Adversaire Niveau Lieu Score Buteurs du FCNA Affluence
13 septembre 1994[13] 1/32e de finale - aller Rotor Volgograd   Vysshaya Liga (D1) Ext. 2 - 3 Ouédec   28e, N'Doram   81e 31.000
27 septembre 1994[14] 1/32e de finale - retour Rotor Volgograd   Vysshaya Liga (D1) Dom. 3 - 0 Ouédec   28e   61e, Loko   75e 25.000
18 octobre 1994[15] 1/16e de finale - aller Tekstilchtchik Kamychine   Vysshaya Liga (D1) Dom. 2 - 0 Ouédec   3e (pén.) 20.000
1er novembre 1994[16] 1/16e de finale - retour Tekstilchtchik Kamychine   Vysshaya Liga (D1) Ext. 2 - 1 Ouédec   47e   63e 1.800
24 novembre 1994[17] 1/8e de finale - aller FC Sion   Ligue Nationale A (D1) Dom. 4 - 0 Loko   15e, Ferri   33e, N'Doram   54e, Makélélé   82e 34.210
8 décembre 1994[18] 1/8e de finale - retour FC Sion   Ligue Nationale A (D1) Ext. 2 - 2 Loko   30e, N'Doram   32e 12.000
28 février 1994[19] 1/4 de finale - aller Bayer Leverkusen   1. Bundesliga (D1) Ext. 1 - 5 Ouédec   64e (pén.) 23.000
14 mars 1995[20] 1/4 de finale - retour Bayer Leverkusen   1. Bundesliga (D1) Dom. 0 - 0 - 34.210

StatistiquesModifier

Statistiques collectivesModifier

Bilan sportif de l'équipe première du FC Nantes Atlantique
Compétition Débute au tour Termine Matches joués Gagnés Nuls Perdus Buts pour Buts contre Différence
Division 1 - Champion 38 21 16 1 71 34 +37
Coupe de France 1/32e de finale 1/16e finale 2 1 0 1 3 2 +1
Coupe de la Ligue 1/16e de finale 1/8e de finale 2 1 0 1 3 1 +2
Coupe UEFA 1/32e de finale 1/4 de finale 8 4 2 2 16 11 +5
Total - - 50 27 18 5 93 48 +45

Statistiques individuellesModifier

ButeursModifier

Carton jaunes  Modifier

Cartons rouges  Modifier

AffluencesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. De la première à la 32e journée, record toujours à battre. La 33e journée est la seule qui voit Nantes perdre cette saison-là, à Strasbourg (2-0), ce qui constitue également un record. Voir l'article Records du championnat de France de football
  2. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  3. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  4. Joué à Annecy.
  5. Joué à Bondoufle.

RéférencesModifier

  1. Le duel Fernandez-Suaudeau ou la querelle du beau jeu, Le Monde du 11 janvier 1995
  2. Battus 5-1, les Nantais reviennent de Leverkusen avec la goal de bois, Libération du 1er mars 2005
  3. FCN Museum
  4. a et b Patrick Dessault, « Exploit de l'année - Un but très « loco » ! », France Football no 2542,
  5. « J'aimerais faire la coupe du monde 98 », entretien pour France Football no 2565,
  6. So Foot no 21, , p.40
  7. « Effectif 1994-1995 du FC Nantes », sur footballdatabase.eu
  8. « Coupe de France: Cluses-Scionzier - FC Nantes », sur footballdatabase.eu
  9. « Coupe de France: Saint-Leu - FC Nantes », sur footballdatabase.eu
  10. « Coupe de la Ligue: Nice - FC Nantes », sur lfp.fr
  11. « Coupe de la Ligue: FC Nantes - Bastia », sur lfp.fr
  12. « Coupe UEFA 1994-95 du FC Nantes », sur fcnhisto.fr
  13. « Coupe UEFA: Volgograd - FC Nantes », sur footballdatabase.eu
  14. « Coupe UEFA: FC Nantes - Volgograd », sur footballdatabase.eu
  15. « Coupe UEFA: FC Nantes - Kamyshine », sur footballdatabase.eu
  16. « Coupe UEFA: Kamyshine - FC Nantes », sur footballdatabase.eu
  17. « Coupe UEFA: FC Nantes - Sion », sur footballdatabase.eu
  18. « Coupe UEFA: Sion - FC Nantes », sur footballdatabase.eu
  19. « Coupe UEFA: Leverkusen - FC Nantes », sur footballdatabase.eu
  20. « Coupe UEFA: FC Nantes - Leverkusen », sur footballdatabase.eu