Ouvrir le menu principal

Sainte Béline
Image illustrative de l’article Sainte Béline
La fontaine Sainte-Béline, lieu de son martyre
Sainte
Décès   (à 16 ans)
Landreville
Nationalité Française
Fête le 19 février

Béline, née et morte à Landreville le [1] (ou en 1153 selon d'autres sources[2]) est une sainte française, martyre de la virginité.

HistoireModifier

Béline était une jeune bergère de 16 ans. Très pieuse, soignant les malades, veillant les morts, elle était aimée des villageois. Le , alors qu'elle gardait ses brebis près d'une fontaine, elle fut abordée par le seigneur de Landreville, Jean de Pradines, qui pensait assouvir avec elle ses désirs coupables. Rendu furieux par le refus de Béline, celui-ci la décapita. Les habitants de Landreville, indignés, brulèrent le chateau. Jean de Pradines prit la fuite. Il fut excommunié et son fief fut annexé à celui de Bar-sur-Seine. Sainte Béline fut canonisée 50 ans après sa mort. Selon la tradition, la fontaine serait miraculeuse[3].

Les reliquesModifier

Les reliques de sainte Béline furent conservées à l'abbaye Notre-Dame de Mores jusqu'à la Révolution. Elles sont maintenant exposées à la vénération des fidèles dans un reliquaire, en l'église paroissiale de Landreville.

Lieux de culteModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier