Ouvrir le menu principal

Nonna
Image illustrative de l’article Saint Nonna
Représentation de saint Nonna sur une bannière religieuse, église Saint-Nonna de Penmarc'h.
Saint
Naissance VIe siècle
Hibernie
Décès v. 585 
Saint-Vougay (Armorique)

Saint Nonna ou saint Onna ou saint Vougay ou saint Monna ou saint Vio fait partie des saints bretons plus ou moins mythiques non reconnus officiellement par l'église catholique.

HagiographieModifier

Saint Nonna est souvent confondu avec sainte Nonne, d'origine galloise, qui se serait retrouvée enceinte après avoir été violée, se serait réfugiée en Bretagne et qui serait la mère de saint Dewi. Elle aurait vécu à Dirinon (Finistère) où se trouve son tombeau[1]. L'Église Sainte-Nonne de Dirinon lui est consacrée. Selon une autre version, tout en étant toujours la mère de saint Dewi, elle serait l'épouse de Goedelic, chef d'un puissant clan de Cornouailles, mais aurait été bannie pour s'être trouvée enceinte hors mariage et aurait accouché par une terrible tempête en 520.

Disciple de saint Dewi, saint patron du Pays de Galles, Nonna aurait été au VIe siècle évêque d'Armagh en Hibernie (nom de l'Irlande à l'époque) avant de traverser la Manche sur un vaisseau de pierre (récit fréquent de ce type de traversée à l'époque)[2] pour mener une vie de méditations en Armorique, l'actuelle Bretagne[3]. Ce vaisseau de pierre (une stèle hémisphérique à cupules de l’âge du fer, posée à une cinquantaine de mètres de l'enclos de la chapelle[4]) se trouverait actuellement à une cinquantaine de mètres de la chapelle Saint-Vio à Tréguennec dans le Pays Bigouden.

Selon la tradition, il se serait installé d'abord dans l'île Saint-Nonna (Enez Nonn) près de Saint-Pierre, puis à Tréoultré en Penmarc'h, roulant une grosse pierre (l'énorme galet est toujours exposé près de l'église) et ne se reposant que deux fois, à la fontaine Saint-Nonna et à la Croix du sacre (disparue), située près de Kérellec où se trouve un rocher Saint-Nonna où il aurait laissé l'empreinte de son coude[5].

Saint Nonna installa son ermitage à Penmarc'h, soit à l'emplacement de l'église paroissiale actuelle Saint-Nonna, soit à l'emplacement de la chapelle du Pénity (pénity en langue bretonne signifie ermitage), à l'ouest du bourg de Penmarc'h.

Saint Nonna aurait terminé sa vie dans le Léon, décédant à Saint-Vougay vers 585.

Son culte dans la Bretagne actuelleModifier

 
Tréguennec : la chapelle Saint-Vio vue du sud-ouest

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussiModifier