Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Saint Lundi

La Saint Lundi est le nom d'une coutume populaire consistant à chômer volontairement le lundi, voire plusieurs jours de suite. Cette pratique était une véritable institution dans l'ensemble de l'Europe, pays scandinaves et germaniques, en Catalogne, en Andalousie, en Belgique, en Angleterre[1].

Sommaire

HistoireModifier

L'existence de la Saint Lundi est attestée en Europe dès le Moyen Âge, mais prend surtout de l'ampleur au XIXe siècle auprès des artisans et travailleurs de l'industrie, pour lesquels il se pose progressivement en concurrence au repos dominical (dimanche chrétien) et permet de développer des pratiques politiques et syndicales.

En France, cette politisation a pour corollaire une forte réaction des élites religieuses, économiques, moralistes et philanthropiques, surtout après l'épisode de la Commune de 1871. La coutume du Saint Lundi disparaît alors rapidement, en faveur d'un retour au repos dominical.

Au XIXe siècle, la coutume consistait à chômer le lundi, voire plusieurs jours de suite. Certains commençaient la journée du lundi pour la finir à midi, d'autres se contentaient de se rejoindre à la sortie de l'atelier. Ils pouvaient ensuite se retrouver au mastroquet, ou bien directement dans une guinguette sans passer par l'atelier[1].

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (Beck 2004)

BibliographieModifier

En FranceModifier

Articles
  • Robert Beck, « Apogée et déclin de la Saint Lundi dans la France du XIXe siècle », Revue d'histoire du XIXe siècle, no 29,‎ (DOI 10.4000/rh19.704, lire en ligne).
  • Jean-Pierre Navailles, « À la Saint-Lundi tout est permis ! », L'Histoire, no 343,‎ (lire en ligne).
  • Jerry Kaplow, « La fin de la Saint Lundi. Étude sur le Paris ouvrier au XIXe siècle », Temps libre, no 2,‎ , p. 107-118
  • Henri Polge, « Le dimanche et le lundi », Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, t. 87, no 121,‎ , p. 15-36 (DOI 10.3406/anami.1975.1586, [www.persee.fr/doc/anami_0003-4398_1975_num_87_121_1586 lire en ligne])
  • Henri Polge, « Le dimanche et le lundi », Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, t. 2, no 1,‎ , p. 803-824 (DOI 10.3406/anami.1989.2945, lire en ligne)
Ouvrages
  • Denis Poulot, Le sublime ou Le travailleur comme il est en 1870 et ce qu'il peut être : question sociale, Paris, Librairie internationale, (notice BnF no FRBNF32542680, lire en ligne)
    Compte-Rendu : Bernard-Pierre Lécuyer, « Poulot Denis, Question sociale. Le Sublime ou le travailleur parisien tel qu'il est en 1870, et ce qu'il peut être.. », Revue française de sociologie, no 22-4,‎ , p. 629-635. ([www.persee.fr/doc/rfsoc_0035-2969_1981_num_22_4_3454 lire en ligne])
  • Georges Duveau, La vie ouvrière en France sous le Second Empire, Paris, Gallimard, coll. « Suite des temps » (no 14), (OCLC 3213006, notice BnF no FRBNF36254162), p. 243-248
    Compte-Rendu : Lucien Febvre, « Georges Duveau, La vie ouvrière en France sous le second Empire », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, no 1,‎ , p. 133 ([www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1951_num_6_1_1930_t1_0133_0000_1 lire en ligne])
  • Alain Caillaux, Vie et mort de la Saint Lundi au dix-neuvième siècle, mémoire de maîtrise en histoire contemporaine, Paris, Université de Paris VII,
  • Didier Nourrisson, Le buveur du XIXe siècle, Paris, A. Michel, coll. « Aventure humaine », (ISBN 9782226049124, OCLC 299433235, notice BnF no FRBNF35138849)
    Compte rendu : Jean-Pierre Poussou, « Didier Nourrisson. Le buveur du XIXe siècle, 1990 », Annales de démographie historique,‎ , p. 384-386 (lire en ligne)

En EuropeModifier

  • George Davis, Saint Monday ; or, scenes from low-life: a poem, Birmingham, autoédité, (OCLC 219744656)
  • (en) Edward P. Thompson, « Time, Work-Discipline, and Industrial Capitalism », Past and Present, no 38,‎ , p. 56-97 (ISSN 0031-2746, OCLC 4639882971)
  • (en) Douglas A. Reid, « The Decline of Saint Monday, 1766-1876 », Past and Present, no 71,‎ , p. 76-101 (ISSN 0031-2746, OCLC 4639891096)
  • (de) Josef Ehmer et Detlev Puls [dir.], « Rote Fahnen - Blauer Montag. Soziale Bedingungen von Aktions- und Organisationsformen der frühen Wiener Arbeiterbewegung », Wahrnehmungsformen und Protestverhalten. Studien zur Lage der Unterschichten im 18. und 19. Jahrhundert, Francfort, Suhrkamp,‎ , p. 143-174