Ouvrir le menu principal

Saint-Pierre-la-Cour

commune française du département de la Mayenne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cour.
Ne pas confondre avec Saint-Pierre-sur-Orthe, autre commune de Mayenne, appelée Saint-Pierre-de-la-Cour jusqu'en 1863

Saint-Pierre-la-Cour
Saint-Pierre-la-Cour
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Laval
Canton Loiron
Intercommunalité Laval Agglomération
Maire
Mandat
Claude Le Feuvre
2014-2020
Code postal 53410
Code commune 53247
Démographie
Gentilé Pierrot-Courtois
Population
municipale
2 153 hab. (2016 en augmentation de 7,17 % par rapport à 2011)
Densité 137 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 54″ nord, 1° 01′ 35″ ouest
Altitude Min. 93 m
Max. 168 m
Superficie 15,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
Saint-Pierre-la-Cour

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Saint-Pierre-la-Cour

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-la-Cour

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-la-Cour
Liens
Site web saintpierrelacour.fr

Saint-Pierre-la-Cour est une commune française située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 2 153 habitants[Note 1].

GéographieModifier

Faisant partie du canton de Loiron, Saint-Pierre-la-Cour se situe dans l'ouest de la Mayenne, à la limite entre les Pays de la Loire en Bretagne. Son bourg est à 4,5 km à l'ouest de Port-Brillet, à 16 km à l'est de Vitré et à 22 km à l'ouest de Laval[1].

TransportsModifier

 
La gare.

Une gare ferroviaire est desservie par les TER assurant la liaison avec les gares de Laval, Vitré et Rennes. Cette gare dispose également d'un embranchement destiné à la cimenterie Lafarge.

La commune est située à proximité de la sortie no 5 et du péage de La Gravelle de l'A81 reliant Le Mans à Rennes.

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

La forme eccl. Beati Petri de Curia est attestée au Xe siècle[3].

Durant la Révolution, la commune porte le nom de Bourg-l'Union[4].

Le gentilé est Pierrot-Courtois[5].

HistoireModifier

Les curés de Saint-Pierre-la-CourModifier

Révolution françaiseModifier

Le , le district de Vitré informe Rennes que des rassemblements suspects se produisent dans la région, notamment dans les communes de Bourgon, Saint-Ouën-des-Toits, Saint-Pierre-la-Cour et La Brûlatte[7].

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Administration municipaleModifier

 
La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983[8] En cours Claude Le Feuvre[9] DVD Cadre de Lafarge, conseiller général (1986 → 2004), président de la CC du Pays de Loiron
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et quatre adjoints[10].

EnseignementModifier

  • École maternelle publique.
  • École primaire publique.
  • Collège privé Notre-Dame.

Gestion des déchetsModifier

  • Déchèterie intercommunale de Port-Brillet, route de la Brûlatte.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[12].

En 2016, la commune comptait 2 153 habitants[Note 2], en augmentation de 7,17 % par rapport à 2011 (Mayenne : +0,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5436517597488739451 0571 0731 201
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2231 2611 3531 3351 4441 1571 1861 1311 177
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2401 3561 3881 1591 2721 2381 1991 2021 357
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 5721 7501 7821 6681 6221 6381 8171 8432 046
2016 - - - - - - - -
2 153--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Activité économique principaleModifier

 
La cimenterie Lafarge à Saint-Pierre-la-Cour.

La cimenterie Lafarge est implantée sur la commune avec sa très grande carrière. Elle est l'une des plus grandes cimenteries d'Europe.

Petits commercesModifier

Le village dispose d'un bureau de poste, de deux banques, une boulangerie, une supérette, un magasin de fleurs et décoration, deux cafés, une pharmacie, deux garages et une station de lavage.

Lieux et monumentsModifier

Activité et manifestationsModifier

Manifestations annuellesModifier

  • Troisième dimanche de juin : courses de chevaux (les festivités commencent dès le vendredi soir avec une randonnée ; le samedi soir est réservé au feu d'artifice).
  • En juillet : courses de chevaux
  • Courses de vélos.

SportsModifier

En plus de terrains de football, de tennis en extérieur, la commune dispose de deux salles de sport.

  • Club de roller.
  • Cours de yoga.
  • Cours de gymnastique.
  • Karaté contact.

CultureModifier

Bibliothèque municipale.

Activités des seniorsModifier

L'absence de relief dans le bourg et la largeur des trottoirs rend plus facile le déplacement des personnes à pied.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. « Pour son président Claude Le Feuvre : « Le Pays de Loiron a été un véritable challenge » », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 juin 2019)
  6. "Bon sujet, et charitable, et mortifié" (note de l'évêché en 1778).
  7. Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, cité par Roger Dupuis, "De la Révolution à la Chouannerie", Nouvelle bibliothèque scientifique, Flammarion, 1988,[ (ISBN 2-08-211173-3)]
  8. « Ouest-france.fr - Claude Le Feuvre reçoit la Légion d'honneur - Saint-Pierre-la-Cour » (consulté le 30 janvier 2012)
  9. Réélection 2014 : « Un sixième mandat de maire pour Claude Le Feuvre », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 15 avril 2014)
  10. « Saint-Pierre-la-Cour (53410) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 28 mai 2015)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. « Statue : Un pape », notice no PM53000672, base Palissy, ministère français de la Culture.
  15. « La fiche de l'hippodrome sur le site du Cheval français » (consulté le 30 janvier 2012)
  16. « ZNIEFF 520014748 - Etang de la forge à Port Brillet », sur http://inpn.mnhn.fr

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :