Saint-Martin (fête)

fête

Saint-Martin
Saint-Martin (fête)

Date 10 ou 11 novembre

La Saint-Martin est célébrée le 10 novembre ou le 11 novembre en souvenir de saint Martin. La date correspond à la mise au tombeau de Martin le . Mais depuis la fin de la Première Guerre mondiale elle est généralement fêtée le 10 novembre en Flandre française[1] et parfois en Belgique[2]. Elle reste fêtée le aux Pays-Bas, dans l'île de Saint-Martin[3] et parfois en Belgique[4], en Suisse, en Allemagne et en Autriche ainsi que dans les pays scandinaves. Cette fête tenait un rôle semblable à celle de fête de Saint-Nicolas et c'est encore le cas dans certains endroits[4].

LégendeModifier

FlandresModifier

Saint Martin serait venu évangéliser les Flandres et y aurait perdu son âne dans les dunes. Les enfants du pays auraient alors cherché l'âne et l'auraient retrouvé[2]. Pour les remercier, Saint-Martin aurait transformé les crottes de l'âne en croissants pour les distribuer aux enfants[2],[1].

TraditionsModifier

Flandres et BelgiqueModifier

Une tradition est de faire des betteraves sculptées[1] et de distribuer des spéculoos et des folards (ou voelaren) aux enfants[1].

AllemagneModifier

Dans les pays germaniques (y compris l'Alsace) et scandinaves, il est de tradition de déguster une oie rôtie le jour de la Saint-Martin, correspondant à la veille de l'Avent. C'est alors que les oies sont les plus grasses. Une oie est également au menu de la Noël (donc après l'Avent) dans ces contrées.

Pour célébrer la Saint-Martin, les enfants se promènent dans les rues, tenant à bout de bras leurs lanternes illuminées.

Les écoles germaniques organisent souvent à cet effet une fête scolaire où tous les enfants se rassemblent. Ils vont alors chanter des chansons pour saint Martin, donner à manger à l'âne et faire le tour de la ville avec les lanternes.

SuisseModifier

Villes avec une tradition de Saint-MartinModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier