Saint-Louis (quartier de Versailles)

établissement humain en France

Saint-Louis
Saint-Louis (quartier de Versailles)
Façade de la cathédrale Saint-Louis de Versailles
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Ville Versailles
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 54″ nord, 2° 07′ 27″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Louis

Le quartier Saint-Louis est un quartier de Versailles, dans le département français des Yvelines. Le quartier est situé au sud du château selon l'axe de l'Avenue de Paris, et tient son nom de la cathédrale Saint-Louis, siège du diocèse de Versailles, qui s'y trouve.

Il est l'un des deux quartiers, avec le quartier Notre-Dame, créés sous Louis XIV à l'est du château de Versailles, tous deux construits en damier autour de carrés centraux éponymes, sur lesquels furent implantés les marchés. Aujourd'hui, seul le marché du carré Notre-Dame subsiste.

GéographieModifier

Le quartier Saint-Louis se trouve au sud-est du château de Versailles. Il est limité par le bois Saint-Martin, le bois de Satory et l’avenue de Sceaux.

Il y avait des octrois au niveau de la grille de l’Orangerie et au bout de la rue du Maréchal-Joffre[1]. Les octrois étaient en vigueur jusqu’à 1943[Information douteuse][2].

Monuments historiquesModifier

Le quartier Saint-Louis, comme celui de Notre-Dame est classé secteur sauvegardé par la loi Malraux en 1973[3]. De nombreux bâtiments du quartier sont classés ou inscrits au titre des monuments historiques :

HistoireModifier

Ancien RégimeModifier

Moyen Âge - un petit villageModifier

Versailles est mentionné dans une charte de l’abbaye de Saint-Pair de Chartres de l’an 1038.

Le comte de Chartres donna à l’abbaye les terres de cette ville[19].

À la fin du XIe siècle, le village se trouvait autour de l’église Saint-Julien et un château fort[20].

XVIe siècleModifier

Sous Henri III (1551-1574-1589)Modifier
Sous Henri IV (1553-1589-1610)Modifier

Henri de Gondi, fils d'Albert de Gondi et évêque de Paris, accueillit souvent le roi dans son manoir à Versailles.

Sous Louis XIII (1601-1610-1643) - « Parc-aux-Cerfs »Modifier

Sous Louis XIV (1638-1643-1715) - Château pour la Cour de FranceModifier

Sous Louis XV (1710-1715-1774) - développement de la paroisse Saint-LouisModifier

  • 1722 : retour de la Cour à Versailles.
  • entre 1725 et 1727 : construction de la chapelle Saint-Louis.
  • 1734 : construction de la caserne de Cröy.
  • 1736-1737 : construction des carrés Saint Louis.
  • 1743 et 1754 : construction de l’église Saint-Louis.
  • 1752 : construction de l’hôtel des Postes.
  • entre 1759 et 1762 : construction de l’Hôtel de la Guerre sur l’emplacement du potager de Louis XIII.
  • 1761-1762 : construction de l’hôtel des Affaires étrangères et de la Marine.
  • 1764 : construction de la chapelle des Catéchismes, attachée à l’église Saint-Louis.
  • 1766 : installation de la fontaine sur la Place Saint-Louis.
  • 1769-1770 : transfert du cimetière Saint-Louis vers le bois de Satory.

Révolution française (1789-1799)Modifier

sous Louis XVI (1754-1774-1793)Modifier

  • 1783 : le traité de Versailles pour l’indépendance américaine est signé à l’hôtel des Affaires étrangères et de la Marine.
  • entre 1785 et 1787 : création du jardin pour la comtesse Balbi par l’ordre du comte de Province.
  • 1789 : l'église Saint Louis reçoit le roi et les députés des États Généraux.
  • 1790 : la municipalité de la ville de Versailles est installé dans l’ancien hôtel de Conti.
  • 1790 : adoption de la Constitution civile du clergé par l’Assemblée nationale.
  • 1791 : fuite du roi et arrestation à Varennes.
  • 1792 : destitution de Louis XVI.

Terreur (1793-1794)Modifier

  • 1793-1795 : l'église Saint-Louis est fermée.
  • 1793-1810 : la manufacture d’armes est installée dans le Grand Commun.
  • 1797 : l'église Saint-Louis est devenue cathédrale par Mgr Clément, évêque constitutionnel fidèle à la révolution et ses idées.

Consulat et Empire de Napoléon Bonaparte (1769-1804-1814, 1815 « Cent-jours », 1821)Modifier

Restauration (1814-1830)Modifier

sous Louis XVIII (1755-1814-1815, 1815-1824)Modifier

sous Charles X (1757-1824-1830-1836)Modifier

1830-1870Modifier

sous Louis-Philippe « Monarchie de juillet » (1773-1830-1848-1850)Modifier

IIe République (1848-1852)Modifier

sous Napoléon III (1808-1852-1870 « Second Empire » -1873)Modifier

  • 1854-1855 : construction des manèges et de la caserne à l’emplacement actuel des « Manèges ».
  • 1855 : Napoléon III accueille la reine Victoria au château de Versailles[29].

1870-1958Modifier

IIIe République (1870-1940)Modifier

Régime de Vichy (1940-1944)Modifier

IVe République (1946-1958)Modifier

  • 1951 : l'hôtel de la Chancellerie est racheté par la ville de Versailles pour y installer le Conservatoire de musique (CRR) et l’École des Beaux-Arts, qui n’y restera que quelque temps[30].

Ve République (1958-) - UrbanismeModifier

  • 1976 : inauguration de l’École nationale supérieure du paysage (ENSP[31]) au potager du Roi.
  • 1981 : les écuries de la comtesse d’Artois abritent une partie du lycée Jules-Ferry.
  • 1991 : inauguration « des Manèges » en gardant le portail des manèges et celui de la caserne.
  • 2001 : inauguration du jardin des Récollets et restitution du pavage de la place Saint-Louis.
  • 2002 : restauration du Grand Commun[32].
  • 2005 : ouverture de la grotte du parc Balbi au public en visites guidées.
  • 2006 : replantation de l’allée des Peupliers.
  • 2007 : retour de la statue de l’Abbé de L’Épée sur la place Saint-Louis.
  • 2013 : « Année Le Nôtre » et inauguration de la Cour des Senteurs sur l’emplacement de l’ancien hôtel de Dangeau.
  • 2014 : transformation de la caserne Vauban en « Résidence étudiante de l’Orangerie »[33].
  • 2015 : aménagement de la caserne du quartier de Croÿ pour la salle de la Rotonde[34].
  • 2016 : réaménagement du square des Francine, dans le cadre de l'aménagement du quartier Chantier[35].
  • 2019 : rénovation des pourtours de la Gare de Versailles-Chantiers, en particulier des accès à la Place des Francine : le réseau d'autobus local est complètement remanié.

Notes et référencesModifier

  1. Alexandre Maral, Versailles, côté ville, côté jardins, Paris, Lepassage, , 344 p. (ISBN 978-2-84742-233-7), p. 113 et 129.
  2. « les octrois de Versailles », sur Versailles.fr, (consulté en novembre 2016).
  3. « Programme-Malraux », sur programme-malraux.com, (consulté en novembre 2016).
  4. Notice no PA00087683, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  5. Notice no PA00087667, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  6. Notice no PA00087690, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  7. Notice no PA00087681, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  8. Notice no PA00087685, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. Notice no PA00087704, base Mérimée, ministère français de la Culture à PA00087714, et de 00087734 à PA00087750.
  10. Notice no PA00087772, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. Notice no PA00087716, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. Notice no PA00087692, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. Notice no PA00087676, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. Notice no PA00087698, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. Notice no PA00087691, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. Notice no PA00087773, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. Notice no PA00087694, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. Notice no PA00087774, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. Jacques Levron, Versailles Ville Royale, Paris, FeniXX, (ISBN 9782402078399), l'origine du village, chapitre premier.
  20. « Grandes Periodes », sur Versailles.fr, (consulté en novembre 2016).
  21. Pierre Verlet, le Château de Versailles, Paris, Fayard, , 740 p. (ISBN 2-213-01600-3), p. 15.
  22. Pierre Verlet, le Château de Versailles, Paris, Fayard, , 740 p. (ISBN 2-213-01600-3), p. 17.
  23. Pierre Verlet, le Château de Versailles, Paris, Fayard, , 740 p. (ISBN 2-213-01600-3), p. 19.
  24. Alexandre Maral, Versailles, côté ville, côté jardins, Paris, Lepassge, , 344 p. (ISBN 978-2-84742-233-7), p. 102.
  25. Alexandre Maral, Versailles, côté ville, côté jardin, Paris, Lepassge, , 344 p. (ISBN 978-2-84742-233-7), p. 93.
  26. Jacques Levron, Versailles Ville Royale, Paris, FeniXX, (ISBN 9782402078399), Une ville somnolente, Chapitre IX.
  27. « histoire et patrimoine », sur cathédrale-versailles.org, (consulté en octobre 2016).
  28. « Incroyable retour de l'Abbé de L'épée », sur monversailles.com, (consulté en octobre 2016).
  29. « 1855 Visite de la Reine Victoria », sur chateauversailles.fr, (consulté en octobre 2016).
  30. « Le CRR, histoire », sur crr.versaillesgrandparc.fr, (consulté en novembre 2016).
  31. « Historique », sur école-paysage.fr, (consulté en octobre 2016).
  32. « Archéologie d'un jeu du Paume », sur inrap.fr, (consulté en octobre 2016).
  33. « Vauban », sur versailles.fr, (consulté en novembre 2016).
  34. « Conseil de Quartier Saint-Louis », sur versailles.fr, (consulté en novembre 2016).
  35. « Conseil du quartier des Chantiers », sur versailles.fr, (consulté en septembre 2016).

Sur les autres projets Wikimedia :

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier