Ouvrir le menu principal

Saint-Léger (Charente-Maritime)

commune française du département de la Charente-Maritime
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Léger.

Saint-Léger
Saint-Léger (Charente-Maritime)
La Mairie et le monument aux morts.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Canton Pons
Intercommunalité Communauté de communes de la Région de Pons
Maire
Mandat
Michel Geneau
2014-2020
Code postal 17800
Code commune 17354
Démographie
Gentilé Saint-Légerois
Population
municipale
628 hab. (2016 en augmentation de 3,12 % par rapport à 2011)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 37′ 20″ nord, 0° 34′ 54″ ouest
Altitude Min. 7 m
Max. 67 m
Superficie 15,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Léger

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Léger

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Léger

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Léger

Saint-Léger est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Saint-Légerois et les Saint-Légeroises[1].

Saint-Léger, dénommée également Saint-Léger-en-Pons, est devenue une commune résidentielle, située à six kilomètres au nord de Pons et à 14 kilomètres au sud de Saintes. C'est également une commune très boisée, renfermant la majeure partie de la forêt de Pons.

Sommaire

GéographieModifier

La commune de Saint-Léger se situe dans le centre du département de la Charente-Maritime, en région Nouvelle-Aquitaine, dans l'ancienne province de Saintonge. Appartenant au midi de la France — on parle plus précisément de « midi atlantique »[2], au cœur de l'arc atlantique, elle peut être rattachée à deux grands ensembles géographiques, le Grand Ouest français et le Grand Sud-Ouest français.

Communes limitrophesModifier

VégétationModifier

Article connexe : Forêt de Pons.

La commune de Saint-Léger renferme la majeure partie de la Forêt de Pons, située à 6 km au nord de Pons. Cette forêt de feuillus, qui est une vaste chênaie d'une centaine d'hectares, est traversée du nord au sud par l'autoroute A10 depuis 1981. Une importante aire de service sur l'autoroute a été aménagée au cœur de la forêt de Pons.

HydrographieModifier

À l'ouest, la commune est bordée par le pittoresque vallon de la Soute, qui borde la Forêt de Pons et qui la sépare de la commune voisine de Villars-en-Pons.

HistoireModifier

AdministrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Michel Geneau DVD Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

RégionModifier

À la suite de la mise en application de la réforme administrative de 2014 ramenant le nombre de régions de France métropolitaine de 22 à 13, la commune appartient depuis le à la région Nouvelle-Aquitaine, dont la capitale est Bordeaux. De 1972 au , elle a appartenu à la région Poitou-Charentes, dont le chef-lieu était Poitiers.

CantonModifier

Cette commune fait partie du canton de Pons et appartient à l'arrondissement de Saintes depuis l'année 1800 lors du découpage administratif sous le Consulat.

IntercommunalitéModifier

DémographieModifier

Comme l'indique le tableau démographique ci-dessous, la commune de Saint-Léger enregistre une croissance démographique régulière depuis le recensement de 1975.

Tableaux de l'évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 628 habitants[Note 1], en augmentation de 3,12 % par rapport à 2011 (Charente-Maritime : +2,64 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
767845765656758696716727747
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
767762732684679649616589585
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
553549528493508459446431426
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
402402375402461465514580613
2016 - - - - - - - -
628--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Saint-Léger-en-Pons : une commune résidentielle en plein essorModifier

En l'intervalle d'une trentaine d'années et, ce, grâce aussi à la desserte de l'autoroute A10, Saint-Léger est devenue une commune résidentielle, enregistrant une croissance démographique de près de la moitié de sa population entre 1975 et 2006 (+ 46,9 %).

En effet, elle bénéficie à la fois de la présence rapprochée de Pons dont elle n'est distante que de 6 km et de la proximité relative de Saintes qui est située à 14 km au nord.

Cette situation privilégiée l'a progressivement transformée en commune résidentielle très recherchée, elle se situe à la limite de la deuxième et de la troisième couronne suburbaine de la zone d'influence de Saintes. Elle devrait normalement faire partie de l'aire urbaine de Saintes dans la nouvelle délimitation de l'INSEE.

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

  • Guillaume Richard, né dans cette commune vers 1640, tué lors de la bataille de la Coulée Grou.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Les gentilés de Charente-Maritime
  2. Louis Papy, Le midi atlantique, atlas et géographie de la France moderne, Flammarion, Paris, 1984
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :