Saint-Janvier-de-Joly

municipalité du Québec (Canada)

Saint-Janvier-de-Joly
Blason de Saint-Janvier-de-Joly
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale Lotbinière
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Bernard Fortier
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Jolyen, enne
Population 984 hab. ()
Densité 8,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 29′ 00″ nord, 71° 40′ 00″ ouest
Superficie 11 140 ha = 111,4 km2
Divers
Code géographique 2433065
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Saint-Janvier-de-Joly
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Janvier-de-Joly
Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches
Voir sur la carte administrative de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Saint-Janvier-de-Joly
Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches
Voir sur la carte topographique de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Saint-Janvier-de-Joly
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Saint-Janvier-de-Joly est une municipalité du Québec située dans la MRC de Lotbinière dans la Chaudière-Appalaches[1].

GéographieModifier

 
Dans la MRC : Lotbinière.

Saint-Janvier-de-Joly est à l'ouest de Saint-Flavien et au nord-est de Val-Alain, à 20 km à l'ouest de Saint-Agapit. Elle est traversée par l'autoroute 20.

Municipalités limitrophesModifier

ToponymieModifier

La municipalité est nommée en l'honneur de l'abbé Janvier Lachance, un missionnaire qui desservait le secteur[2].

DémographieModifier

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
936906890968984

Le recensement de 2011 y dénombre 968 habitants, soit 8,8 % de plus qu'en 2006[3].

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[4].

Saint-Janvier-de-Joly
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Bernard Fortier Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

PatrimoineModifier

L'église de Saint-Janvier est érigée en 1938[5]. Son architecte est René Blanchet[6]. Le presbytère est construit vingt ans plus tard[7].

Sur le plan du patrimoine agricole, une grange-étable[8] et un hangar[9] ont été bâtis durant les années 1930.

AttraitsModifier

La municipalité accueille à chaque année le Festival rétro de Joly. Il s'agit de la principale activité de financement de La corporation de développement économique et communautaire de Joly, un organisme voué au développement économique et culturel de la municipalité[10].

Notes et référencesModifier

  1. Saint-Janvier-de-Joly - Répertoire des municipalités du Québec
  2. « Fiche descriptive », sur www.toponymie.gouv.qc.ca (consulté le 6 février 2020)
  3. Recensement 2011
  4. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
  5. « Église de Saint-Janvier - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 février 2020)
  6. « Inventaire des lieux de culte du Québec - Fiche », sur www.lieuxdeculte.qc.ca (consulté le 6 février 2020)
  7. « Presbytère de Saint-Janvier - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 février 2020)
  8. « Grange-étable - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 février 2020)
  9. « Hangar - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 6 février 2020)
  10. « Festival Rétro de Joly », sur www.festivalretrodejoly.com (consulté le 6 février 2020)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier