Saint-Jacques-de-Néhou

commune française du département de la Manche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jacques.

Saint-Jacques-de-Néhou
Saint-Jacques-de-Néhou
L'église Saint-Marcouf.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Bricquebec
Intercommunalité CA du Cotentin
Maire
Mandat
Noël Lefèvre
2014-2020
Code postal 50390
Code commune 50486
Démographie
Gentilé Mourotais
Population
municipale
608 hab. (2017 en augmentation de 7,23 % par rapport à 2012)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 25′ 05″ nord, 1° 36′ 47″ ouest
Altitude Min. 7 m
Max. 100 m
Superficie 21,49 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Jacques-de-Néhou
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Jacques-de-Néhou
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Jacques-de-Néhou
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Jacques-de-Néhou

Saint-Jacques-de-Néhou est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie. Elle est issue de la scission de Néhou en 1899 et est peuplée de 608 habitants[Note 1].

GéographieModifier

La commune est au centre-ouest de la péninsule du Cotentin. Son bourg est à 8 km au sud de Bricquebec, à 8 km au nord-ouest de Saint-Sauveur-le-Vicomte et à 13 km à l'est de Barneville-Carteret[1].

ToponymieModifier

La nouvelle paroisse, créée à la suite de la construction de l'église Saint-Marcouf, était dédiée à Jacques de Zébédée. Néhou est le nom de la commune avant la scission et a été repris par Saint-Georges-de-Néhou.

Le gentilé est Mourotais[3].

HistoireModifier

ScissionModifier

En 1899, une scission de la commune de Néhou a donné naissance à deux communes pour des raisons politiques liées à la construction de l'église Saint-Marcouf[3] : Saint-Jacques-de-Néhou et Saint-Georges-de-Néhou. En 1903, le village de Saint-Georges-de-Néhou reprend le nom de Néhou.

Politique et administrationModifier

 
La mairie.
Liste des maires[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1929 1959 Félix Lemoigne    
1959 1965 Eugène Hébert    
1965 1984 Bernard Travers Faustin    
1984 1995 Bernard Giot    
juin 1995 mars 2001 Désiré Dussart    
mars 2001[4] En cours Noël Lefèvre[5] SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et deux adjoints[5].

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1901. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2017, la commune comptait 608 habitants[Note 2], en augmentation de 7,23 % par rapport à 2012 (Manche : -0,49 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Au premier recensement (1901) faisant suite à la création de la commune, Saint-Jacques-de-Néhou comptait 719 habitants, population jamais atteinte depuis. Cependant, la commune de Néhou avant scission avait compté un maximum de 2 712 habitants en 1821, alors que les deux communes séparées n'ont jamais dépassé une population cumulée de 1 388 habitants (1906)[8],[9].

Évolution de la population  [ modifier ]
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
719704663639653659674635599
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
549520471446419412460534592
2017 - - - - - - - -
608--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Notre-Dame de Montront.

Activité et manifestationsModifier

SportsModifier

L'Union sportive de Saint-Jacques-de-Néhou fait évoluer une équipe de football en division de district, ainsi qu'une équipe féminine de football à 7[12].

Depuis 2010, l'Association sportive de Saint-Jacques-de-Néhou organise en mai une randonnée pour vététistes et marcheurs[13].

Personnalités liées à la communeModifier

Alphonse Hamel (1911-1977) fut le dernier potier à feu du Cotentin[14], épaulé par sa femme Marthe.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a b et c René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 547
  4. « Ensemble pour Saint-Jacques avec Noël Lefèvre », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 juillet 2016)
  5. a et b Réélection 2014 : « Saint-Jacques-de-Néhou (50390) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 juin 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Néhou », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 17 octobre 2009)
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  11. « Manoir de Gonneville », notice no PA00110576, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – US St-Jacques-de-Néhou » (consulté le 7 juillet 2016)
  13. « Ouest-france.fr - 300 randonneurs à travers les bois et chemins - Saint-Jacques-de-Néhou » (consulté le 21 juin 2011)
  14. Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, (ISBN 2914541147)

Liens externesModifier